Salut les festivaliers ! On a bravé pour vous l’enfer de la pelouse de Reuilly et vous rapporter des infos toutes fraîches ! (Contrairement à nos tshirt et caleçons qu’on a dû brûler pour raisons sanitaires). Nous vous avons déjà parlé de ce que nous avions pu voir chez Asmodee, Bragelonne, Kolossal Games et Pétard Troll dans notre premier article. Il est temps de continuer avec de nouveaux éditeurs ! 

Si on a eu le cerveau fondu assez rapidement, on a passé une super journée ! On a pu jouer pas mal et ça c’est cool ! Ceux qui nous suivent sur Twitter (désolé amis Facebookiens, l’appli déconnait et refusait de poster des photos :/) savent que l’on a commencé la journée très fort ! 

Cojones Prod

Si vous avez été au Off de Cannes, vous avez dû remarquer ce drôle de personnage en kilt, il était de retour à PeL, pire, ils étaient deux ! Alors à ceux qui se posent la question : Ils avaient des sous vêtements et non, nous refusons de vous dire comment nous le savons ! 

Ces deux ambassadeurs de la culture écossaise étaient là pour vous présenter une nouvelle maison d’édition, Cojones Prod et leur premier jeu King SizeAttention, gros pitch : Avec 3 lancés de dés, vous devez réaliser la plus grande… Enfin le plus grand… Heu… Pénis ! Voilà c’est dit…

Alors oui on est sur du jeu potache et grivois mais on est aussi et surtout sur du party game qui a toute sa place dans un bar. 

Vous avez 3 lancés de 6 dés pour tenter de réaliser le plus long ithyphalle. (Oui j’ai du vocabulaire).
Le jeu ne sera pas celui de l’année mais sincèrement, on s’est bien marrés et ça nous suffit largement !
On vous en parle un peu plus en détails à la rentrée ! 

Fatal Rumble

Changement d’ambiance avec Fatal Rumble.

Le prochain jeu en financement participatif de Jérémy Pinget (Outlaws) est un joyeux bordel fun et nerveux ! Chacun entre dans l’arène avec son personnage mais contrairement à Super Fantasy Brawl où chaque héro à son paquet de cartes qui composera votre deck, ici vous jouerez avec vos cartes et celles de vos adversaires. Le tout agrémenté de dés ! 

Chaque héro aura son propre terrain avec des objectifs et des scénarios différents. Le tout illustré par Gabriel Pardon. Le KS est prévu pour 2020, on devrait découvrir un peu plus du jeu d’ici la fin d’année. On a hâte de vous en dire plus !

Lucky Duck Games

L’éditeur spécialisé en adaptations de jeux vidéo en jeux de société change ses habitudes et présente une localisation : La Forêt des frères Grimm de Tim Eisner et illustré par Noah Adelman, Lina Cossette, David Forest. Un jeu simple où vous devrez récolter des ressources pour être le premier à construire 3 maisons de paille, bois et/ou brique. Le jeu mise sur le bluff et la capacité à deviner où iront vos adversaires. Le matériel superbe retient tout de suite l’attention et le jeu est très plaisant à jouer. On vous en parle bientôt !

Si vous n’êtes pas trop contes de fées et que vous préférez les films, je vous propose de vous refaire la scène mythique de Ghost avec Paranormal Detective ! Vous incarnez des médiums qui devront élucider un meurtre. Oui ça ressemble à Mysterium présenté comme ça. Mais la résolution du meurtre est beaucoup plus drôle que dans ce dernier. Pour vous donner des indices sur son meurtre, le fantôme dispose de plusieurs méthodes autres que l’association d’image. Les tables de Ouija et l’écriture fantôme seront de sortie en octobre ! 

Sorry We Are French

Heureusement que nous sommes pas en charge du programme spatial, vu comment on a déjà du mal à gérer notre planning de la journée… On a encore réussi à passer à côté de Moon et des dédicaces d’Oliver Mootoo… :/ Des retours qu’on a pu avoir, gros succès pour l’extension de Ganymede toujours désignée par Hope S. Hwang.

Les SWAF avaient une surprise à nous dévoiler en cours de journée : Paris 1889 ! La suite de Greenville 1989. Les mêmes personnages de ce dernier trouvent un portail qu’ils supposent être l’origine du mal et décident de l’emprunter. Ils se retrouvent à Paris en 1989. Vu la claque visuel de Greenville, on a hâte d’en découvrir plus ! Surtout que le duo David Sitbon et Florian Fay reviennent pour cette suite ! 

Repos Production

Passé 14h, la chaleur était infernale, on a décidé de se mettre à l’abris sous les sombreros de Repos Production. On aurait pu se détendre autour d’un petit Just One, deviner des mots frais et discuter de sa sélection pour le Spiel Des Jahres 2019 (le gagnant sera annoncé le 22 juillet, on y croit !) Mais non, on a décidé de faire fumer nos neurones sur le dernier Antoine Bauza : Last Bastion. On avait déjà pu en apercevoir un bout à Cannes mais cette fois on a pu y jouer ! Jeu coopératif pour 1 à 4 joueurs dans lequel vous devrez réussir à combattre des hordes de monstres vous assaillant jusqu’à tuer le Seigneur de Guerre. Le jeu est punitif et demandera une réflexion commune si vous tentez de vous en sortir. On se retrouve plus souvent à jouer pour les prochains joueurs que pour soi même. Un vrai coopératif difficile et complexe qui a déclenché un vrai sentiment de plaisir quand on a réussi à gagner sur le fil. Le jeu devrait sortir pour Essen, on a pu jouer sur une version quasi finale (ne tenez pas compte des couleurs, elles sont beaucoup plus criardes que celles de la version finale), les illustrations de Piero et de Nastya Lehn sont superbes, les figurines top. On a hâte d’y retourner et de battre d’autres Seigneurs de Guerre ! 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une fois encore, on se répète mais toutes ces rencontres et ces moments ludiques ne seraient pas possible sans les bénévoles de Paris est Ludique. Merci à eux pour leur travail et leurs sourires ! 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.