Hello les couturiers, prêt à réveiller l’esprit Yves Saint Laurent en vous ? On vous a déjà parlé de Patchwork Express, la version simplifiée de Patchwork premier du nom. Mais il nous restait un dernier membre de la gamme à vous présenter. Affûtez vos crayons, on part à la découverte de Patchwork Doodle !

Nombre de joueurs 1 à 10 joueurs
Durée d’une partie  15 à 20 minutes
Age conseillé à partir de 6 ans
Auteur Uwe Rosenberg
Illustrateur Grzegorz Kobiela
Éditeur Funforge
Prix 13 euros

Le principe dans les grandes lignes

Si Patchwork Express était le pendant de Patchwork premier du nom avec des règles simplifiées mais relativement semblables. Patchwork Doodle vous propose un autre style de jeu. Surfant sur la mode des Roll & Write (Dans Ma Vallée, Corinth, Harvest Dice) Patchwork Doodle vous demandera à nouveau de remplir une couverture en accordant des pièces de tissus tout en évitant les trous au final. Mais cette fois, on oublie les boutons ! Et on introduit des pouvoirs !

Comment ça plus de boutons ?!?

Et oui ! On enlève ce qui permettait de faire des points dans Patchwork ! Car vous n’en aurez plus besoin pour acheter des pièces de tissus pour votre ouvrage ! Tout le monde aura les mêmes pièces !

Enfin presque…

Pour bien tout comprendre, parlons du matériel, il va vous aider à comprendre :

Un bloc feuille bien épais, avec des feuilles recto/verso, merci d’y avoir penser, j’ai horreur de devoir gâcher du papier avec du papier imprimé que d’un côté !

10 cartes de départ

30 cartes représentant les bouts de tissus

6 crayons de couleurs différentes

1 dé à 6 faces mais avec seulement 3 chiffres : 1, 2 et 3 répétés 2 fois.

1 petit meeple Jaune tout sympathique, on dirait qu’il a un chapeau ^^. On s’est demandé le rapport avec la couture et franchement j’en ai aucune idée, mais on l’aime bien ce petit meeple !

Dessine-moi un patron…

Si dans Patchwork et Patchwork Express vous deviez créer une couverture sans trou, ici vous êtes plus dans la phase de réflexion. Vous devez dessiner sur votre schéma représentant la couverture les pièces de tissus qui vous seront proposées pour réussir à les agencer du mieux possible et ainsi créer une couverture parfaite.

Pour un début asymétrique, on donne au hasard à chaque joueur une des cartes de départ qu’il dessine sur sa feuille.

Puis on place 8 cartes face visibles en rond autour de la pioche. On place le Meeple à chapeau au hasard et on lance le dé.

Selon le résultat du dé, on prend la carte située à 1, 2 ou 3 emplacements du Meeple. Tous les joueurs la dessinent en même temps, en respectant les bases de Patchwork : Il faut que la pièce tienne dans la feuille et ne se superpose pas avec les autres pièces.

 

Où sont les poiiiints de croix ?

Mais au-delà de l’aspect Puzzle qu’on connaît avec la gamme Patchwork, une nouvelle façon de faire des points apparaît : Il fallait bien, ils ont piqué nos boutons !

Au bout de 6 cartes dessinées, on gagne des points grâce au plus gros rectangle complet que l’on a réussi à dessiner sur notre feuille.

On compte d’abord le nombre de cases composant le plus grand carré, auquel on ajoute 1 point par ligne.

Je vous montre c’est plus parlant :

Dans cette situation, le plus grand carré complet mesure 4 x 4 cases donc 16 points. Auxquels viennent se rajouter 2 x 1 points pour les 2 lignes supplémentaires qui complètent le rectangle. Pour un total de 18 points

Une fois les points comptés, on garde les 2 cartes restantes de la manche précédente et on en tire 6 nouvelles.

On met les deux dernières pièces à droite du meeple et on complète le cercle de cartes

On refait une deuxième et une troisième manche.

A la fin de cette dernière, on comptabilise les points des 3 manches auxquels on enlève les cases restées blanches.

Les plus observateurs auront vu les petites icônes se trouvant en bas à droite de la feuille de score… On en parle tout de suite !

Les pouvoirs !

Le jeu est déjà très sympa mais des petites actions spécifiques viennent rajouter un peu de sel aux parties.

Vous avez 4 pouvoirs à votre disposition pour tenter de coudre la couverture parfaite :

  • Choisir une autre pièce que celle désignée par le dé, limité à celle avant ou après cette dernière.
  • Griser une case.
  • Découper une pièce en 2 et utiliser un des deux morceaux obtenus.
  • Réutiliser un des pouvoir ci-dessus.

Il faudra jongler entre les pièces mises à votre disposition et ces 4 pouvoirs pour réussir au mieux votre assemblage.

Et si l’opération n’est pas si difficile que ça, on se retrouve rarement coincé à ne pas pouvoir placer de pièces si on a été un peu méthodique. Pour maximiser les scores, il faudra par contre se creuser la tête et faire les bons choix.

Nos premières parties tournaient autour des 90 points. Maintenant on atteint régulièrement les 120.

Un jeu à plusieurs ou non

Une des grosses différences de Patchwork Doodle par rapport à ces aînés, c’est l’aspect multijoueur. On dépasse la limitation de 2 joueurs et même largement ! Si la boîte évoque de 1 à 6 joueurs, vous pouvez facilement dépasser cette limite.

Il y a 10 cartes de bases dans la boîte pour permettre des départs différents. Il est donc facile de pousser les parties jusqu’à 10 joueurs. La seule limitation étant le nombre de crayons dans la boîte.

C’est aussi le défaut principal que nos joueurs ont trouvé à redire, il n’y a pas assez de crayons pour faire des jolies couvertures. Sortez vos crayolas, vous avez le champs libre pour vous exprimer artistiquement !

Ah si ! Bien que les crayons soient taillés dans la boîte, il manque un taille-crayon pour parfaire le matériel. On excuse ce léger manque mais c’est bon à savoir, on s’est retrouvé à devoir tailler des crayons au couteau pour pouvoir jouer ^^ Mais surtout ne prenez pas des feutres pour dessiner vos pièces de tissus si vous comptez garder les deux côtés de la feuille exploitables…

Fin de la guerre des boutons

Patchwork Doodle reprend les grandes lignes de Patchwork et Patchwork Express : Vous devez créer une couverture avec des pièces de tissus imposées en évitant de laisser des trous pour maximiser vos points. Adieu les boutons des deux premières versions, ici c’est votre agencement qui vous fera gagner des points.
Reprenant une mécanique de Roll & Write, il n’y a plus de pièces de puzzle à encastrer, vous devrez les dessiner pour créer votre tissu haute couture. On apprécie le fait que plus de pièces que nécessaires soient dans la boîte pour assurer un bon renouvellement.
Autre gros changement, la limite de joueurs : Finies les parties à 2 joueurs, ici vous pouvez jouer de 1 à 10 joueurs, voire plus si commencer avec la même pièce de départ ne vous dérange pas. Avec des règles simples de placement mais quelques subtilités grâce aux pouvoirs accordés, Patchwork Doodle renouvelle la gamme Patchwork tout en gardant sa moelle essentielle.
Rapide, facile, à petit prix mais compétitif et demandant de la réflexion pour optimiser ses placements, Patchwork Doodle séduit les nouveaux joueurs comme les plus chevronnés.

La Récap de la Rédac

Nombre de joueurs 1 à 10 joueurs
Durée d’une partie 10 à 15 minutes
Éditeur Funforge
Prix 13 euros

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.