Salut les entrepreneurs ! Bienvenue au Pays de Galles en pleine période d’industrialisation. Le pays se développe, il faut aller plus loin, plus vite et pour ça, rien de mieux que les bonnes vieilles loco à vapeur. Faudrait-il encore qu’elles aient de quoi rouler. Prenez la tête d’une compagnie ferroviaire, vous allez poser des rails dans tout le pays avec Foothills

Prendre le train en marche

Foothills est un des titres de la gamme “jeu à 2” de Funforge. C’est un jeu créé par Ben Bateson, Tony Boydell, illustré par Klemens Franz et édité en VO par Lookout.

Dans ce jeu de placement d’ouvrier et de gestion vous devrez réaliser diverses actions pour déblayer un chemin, construire des rails ou des gares sur des lignes de chemin de fer qui sont à créer, mais rien à voir avec Les Aventuriers du Rail.

N’oubliez pas de composter

La boîte de Foothills a juste ce qu’il faut de matériel pour une mise en place rapide et efficace. On n’a pas toujours envie de se prendre 15 minutes de mise en place, surtout pour un jeu à 2 d’une durée d’environ 30 minutes.
Le plus gros du travail sera de trier pour la première fois les cartes et les pions.

Ces derniers sont constitués de :

8 lignes de chemins de fer qui serviront de tableau commun aux deux joueurs,

Certaines lignes ont 1 seule gare pour 2 lignes, d’autre 1 arrivée pour 2 lignes, certaines des doubles gares, chacune est originale à sa façon.

Des cartes d’actions de départ et en réserves, de 2 plateaux personnels assez minimalistes qui comme dans Space Explorers serviront plus à faciliter l’organisation de vos cartes qu’à autre chose.

Des pions de toutes sortes, tickets, concurrent, gares et d’un pub ! Faut bien se détendre après le boulot ! Sans oublier les cubes en bois si chers au style de jeu à l’allemande qui représentent les ressources et les graviers que vous devrez déblayer

Après avoir tiré au sort une carte qui éliminera 2 lignes au hasard, j’adore ce système, vous mettez en place le jeu en rapidement et vous êtes prêts pour commencer.

On vous conseillera de mettre en sachet individuel le matériel de chaque joueur pour gagner du temps à la mise en place

Petit détail fort appréciable, les punchboards sont maintenues entre elles par des bandes de papiers et non par du plastique, c’est peu de chose mais si on peut éviter un peu de plastique dans nos jeux de société, il faut encourager cette pratique !

Attention au départ

Comment on joue à Foothills ? Très facilement, on a devant soi 5 cartes de A à E.

Ces cartes sont les actions dont vous disposerez à votre tour. De base chaque carte propose la même action principale.

  • A : Prendre des ressources dans l’entrepôt
  • B : Retirer des gravats
  • C : Posez des voies et échanger des ressources
  • D : Construire une gare
  • E : Déplacer son géomètre

Avec ces 5 actions vous avez l’essentiel de Foothills. Mais le jeu réserve des surprises. A chaque fois que vous réalisez une action, vous retournez la carte et découvrez une autre action au dos.

Mais ces actions sont complètement différentes d’une carte à une autre, et ce même pour les cartes des mêmes catégories. Les cartes A sont toutes presque semblables sur leur recto à part le système de score en haut à gauche est différent pour chaque carte.

Bien qu’elles soient toutes uniques sur leur rectos, même les cartes de départ du joueur bleu et vert sont différentes. Le jeu devient très vite asymétrique pour les deux participants. C’est une des grandes originalité de Foothills est c’est assez perturbant mais l’asymétrie a le vent en poupe en ce moment. Comme dans Villainous, les règles sont les mêmes pour tous, ne nuisant pas à la compréhension générale du jeu.

Raccrocher les wagons

Dans Foothills, tout est affaire de prévision, de gestion et surtout d’organisation. Votre but est de faire des points en construisant des gares. Mais faudrait-il déjà qu’il y ait des rails pour les relier. Donc il faut aussi construire des rails, mais avant de les réaliser, il faudrait déblayer le terrain. Donc peut être commencer par ça.

Le joueur Vert n’aura pas d’action A pour le prochain tour mais 2 actions possibles en C

Mais vous jouez tous les deux sur le même plateau, si vous déblayez des gravats, vous laissez le terrain libre à votre adversaire pour qu’il construise une gare à votre place et récupère les bonus affiliés. Laissez un emplacement de gare vide est très risqué stratégiquement.

Toute décision est basée sur les 5 cartes actions et sera lourde de conséquences car il faut aussi anticiper ce que le verso de la carte permettra d’effectuer au tour prochain. Un petit rappel des actions se trouvant de l’autre côté de la carte permet d’avoir une vue d’ensemble des deux côtés de son jeu.

Et le wagon bar Pub dans tout ça ?

Le pub est le lieu de détente où les ouvriers trouveront réconfort et repos. Mais surtout de nouvelles actions !

Alors ton équipe ?
Ils sont biens ! C’est mes petits gars !

Car une réserve d’actions (2 par lettre) est disponible et vous pourrez venir remplacer vos actions par de nouvelles. Bien sûr il faudra remplacer une lettre par la même. Cette action est très importante car c’est la seule qui permette de profiter de la méthode de scoring des cartes actions.

Les liens ne s’arrêtent pas là, car vous ne pourrez pas mettre n’importe quel nombre de cartes actions au score. vous ne pourrez en mettre qu’en fonction du nombre de gares que vous aurez construit. Tout est relié !

4 gares de construites, vous pouvez scorer 4 cartes actions, logique on vous dit !

Pour profiter de la méthode de points de l’action E du joueur vert, ce dernier doit construire 2 gares. Pour les construire il lui faut les matériaux nécessaires mais aussi les emplacements nécessaires, donc déblayer, donc faire les actions correspondantes sans pour autant qu’il se fasse piquer la place, etc.

Votre jeu est intimement lié à celui de votre adversaire et vous devrez revoir vos actions en fonction des siennes tout en prévoyant un minimum à l’avance si vous espérez gagner.

Terminus, tout le monde descend !

La fin du jeu arrive relativement vite, en 30 minutes la partie est terminée. Il y a deux façons de finir une partie de Foothills :

Quand vous piochez des ressources dans le sac les contenant et que vous sortez le troisième cube blanc, vous placez un jeton “Concurrent” qui symbolise une compagnie rivale qui vient de se loger sur un emplacement livre. Dès que tous les jetons sont placés, la fin de partie est déclenchée.

Deuxième façon de terminer la partie et très certainement celle qui arrive le plus souvent, quand cinq voies de chemin de fer sur les six sont complétées de bout en bout la partie s’arrête. Pour s’en rappeler on met un jeton butoir en bout de ligne pour signaler que celle-ci est complète et qu’on ne peut plus jouer dessus.

C’est pas avenant, c’est Allemand !

Klemens Franz, le fameux, illustrateur emblématique des jeux allemands récidive avec Foothills.  Vous le savez, j’ai du mal avec son trait. Mais son style est plus proche de la réédition d’Agricola que de Grand Austria Hotel. Je trouve le jeu plus agréable à l’œil que ce dernier, c’est un avis personnel mais les détails incrustés de ci de là rendent le jeu plus “attrayant”. Après, pour ce qui est de l’iconographie en jeu, elle est toujours aussi claire et lisible. Si on garde sous la main la règle pour bien interpréter les actions, on les assimile très vite et on s’en détache complètement assez rapidement. L’efficacité allemande !

Bout de ligne

Foothills est un jeu à deux de la gamme expert de Funforge et une fois la première partie effectuée, on comprend pourquoi. Non pas que le jeu soit compliqué, au contraire il est relativement simple et ne tourne qu’autour de cinq actions différentes mais qui auront des variations au cours de la partie. Le cœur du jeu est bien la gestion de ces cinq cartes qui vont pouvoir être échangées si vous le souhaitez mais surtout qui vont être retournées à chaque fois que vous les utilisez, variant leur fonctionnement à chaque fois. Toute la stratégie de Foothills reposera sur votre capacité à anticiper ces changements et les mettre à profit. Mais ça serait trop simple si vous pouviez prévoir votre coup tranquillement dans votre coin. Votre adversaire sera toujours là, vous jouez sur un plateau commun et ses actions impacterons forcément les vôtres. Sans faire preuve d’agressivité envers l’autre, Foothills permet de gêner les actions adversaires ou de profiter des occasions crées par ce dernier. Cet équilibrage délicat en fait un jeu à deux simple mais riche grâce à des configurations de voies et de cartes actions différentes. Voler une gare à un joueur qui vient de la déblayer est un des plaisirs de ce jeu, ne vous en privez pas !

La Récap de la Rédac

Nombre de joueurs Uniquement 2 joueurs
Durée d’une partie 30 minutes
Auteurs Ben Bateson, Tony Boydell
Illustrateur Klemens Franz
Éditeur Funforge
Prix 30 €

Les liens dans le tableau récap sont affiliés chez Philibert.net. En passant par eux pour vos achat, vous pourrez soutenir le site, en nous permettant d’acheter de nouveaux jeux. Merci à ceux qui le feront !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.