Salut les Chevaliers (Astrologues/Marathoniens)! La nouvelle ne vous a certainement pas échappée, mais un jeu de Deck building pour 2 à 5 joueurs basé sur l’univers des Chevaliers du Zodiaque sort très prochainement. Saint Seiya le jeu de deck building est un titre de Maxime Babad et Nicolas Badoux, édité par Yoka By Tsune (One Punch Man, Arkans…).

Il est sûrement vain de vous présenter Les Chevaliers du Zodiaque, les trentenaires baignés au Club Dorothée ont toujours le générique chanté par Bernard Minet en tête :

Même si j’ai une préférence pour la version japonaise un peu plus rock !

La licence continue toujours de vendre des mangas en racontant des suites, des préquelles et tout une mythologie qui parfois vient annuler la version racontée précédemment comme ce fut le cas avec Next Dimension.

Mais nous ne sommes pas là pour refaire la chronologie de Saint Seiya mais bien pour parler du jeu de Deck building tiré de l’arc du Sanctuaire !

A quoi ça doit-on s’attendre ?

Premièrement nous allons vous parler du matériel d’une parce qu’il aidera à la compréhension du jeu pour la suite, et de deux parce qu’il est vraiment classe et que c’est dur d’attendre plus longtemps!

Si la qualité de la boîte saute aux yeux au premier coup d’oeil, il en est de même pour le reste du matériel. Vous pouvez y aller, elle est belle sous tous les angles. En l’ouvrant, vous trouverez 200 cartes toutes avec un effet foil (brillant) du plus bel effet. Il ne ressort pas vraiment sur toutes nos photos, mais il est bien là et fait son petit effet en vrai!

Ensuite vous trouverez les jetons Joueur (recto-verso avec une face premier joueur), les jetons Blessure et un tapis de jeu en néoprène. Là ou beaucoup de deck buildings ne mettent pas de tapis de jeu, ou au mieux une zone de jeu en papier, Saint Seiya – Le deck building a fait le choix d’en mettre un de qualité, et directement dans la boîte de base!

Et pour finir, l’Horloge du Sanctuaire est aimantée, donc les flammes tiennent dessus. C’est gadget, certes, mais super classe et ça ravive la flamme de la nostalgie chez les amateurs de l’anime qui retireront les flammes de cette horloge.

Maintenant que l’on a vu à quoi ressemblait le matériel présent dans cette boîte, passons au gameplay.

Est ce qu’on grimpe des marches ? 

Et non ! Pas de step ici ! Le but du jeu est simple, comme dans Ascension, il faut avoir le deck comptabilisant le plus de points lorsque la dernière flamme est retirée de l’horloge du Sanctuaire. Pour cela les joueurs devront vaincre et rallier à leurs causes d’autres chevaliers et acquérir de nouvelles armures. Les joueurs ne s’affrontent pas directement, plutôt surprenant pour un jeu sur Les Chevaliers du Zodiaque mais les joueurs incarnant les héros c’est finalement cohérent. 

Les joueurs commencent la partie en choisissant leur chevalier de Bronze parmi Seiya, Shun, Shiryü, Ikki et Hyoga. S’ils sont construits sur le même principe (une armure de bronze, 9 héros et 5 cartes Chevalier de Bronze) les decks de départ ne sont pas identiques. Les chevaliers de Bronze ont chacun un pouvoir spécial différent, cependant, ils ne sont pas intégrés au deck tout de suite. Pour les y ajouter, il faudra utiliser le pouvoir de l’armure de Bronze du chevalier. Mais nous y reviendrons.

Ensuite, la mise en place est rapide, il suffit de dérouler le tapis de jeu, placer l’horloge et ses 12 flammes à portée de main, la réserve de cartes sur le tapis également et on en révèle les 6 premières cartes. Les joueurs pourront affronter les chevaliers révélés et acquérir les armures d’or. Les cartes de la Rivière possèdent un coût d’acquisition en Force, en Cosmos, ou les deux.
Le thermoformage est bien pensé, il permet de trier les cartes des decks de départ et de les isoler pour éviter de perdre du temps lors de l’installation. On aime beaucoup ce genre de détails.

Les cartes de Héros ou de Chevalier possèdent des valeurs de Force (en rouge), de Soin (en vert) ou de Cosmos (en bleu) et éventuellement des effets d’arrivée en jeu ou lorsqu’ils sont vaincus. Pour les acquérir il faut poser, à son tour, des chevaliers totalisant un nombre de points de force ou de cosmos égal à celui du chevalier désiré. Si c’est le cas, il pourra être ajouté à la défausse du joueur actif et il intégrera son jeu lorsque sa pioche sera vide.

Il est à noter que la carte la plus à droite du tapis de jeu à un coût réduit de 1 Combat et 1 Cosmos.

En fin de tour, toutes les cartes jouées ou celles que vous ne souhaitez pas garder pour le tour suivant sont défaussées et le joueur actif pioche des cartes jusqu’à en avoir 5 en main. Les  cartes non jouées sont conservées pour le tour suivant.
Pour la rivière, si une carte est toujours présent sur le sixième emplacement du tapis de jeu, elle est retirée du jeu, ensuite on décale les cartes restantes vers la droite et on complète les emplacements vides par de nouvelles cartes.

Les armures posées sur le terrain elles en revanche restent pour les tours d’après, tant qu’elles ne sont pas détruites ou défaussées pour profiter de leur effet. Un joueur ne peut avoir qu’une seule armure en jeu, s’il en joue une nouvelle, elle remplace la première.

Les armures de Bronze présentes dans les decks de démarrage permettent en détruisant (retirant du jeu) deux cartes héros identiques d’ajouter à sa défausse une carte Chevalier de Bronze du même personnage. Ces cartes sont indispensables en début de partie car elles permettent d’acquérir des chevaliers ou armures requérant du Cosmos!

S’il arrive qu’un chevalier soit blessé, il demeure en jeu jusqu’à ce qu’il soit soigné, il rejoindra alors la défausse à ce moment là. Tant qu’il est blessé un chevalier ne peut plus participer à une attaque. Mais il sera possible de soigner un Chevalier en utilisant la valeur de soin d’un autre chevalier qui vient d’arriver ou une capacité spéciale. Un chevalier blessé peut être un avantage pour votre deck en l’épurant de quelques cartes, mais restez prudent, des effets visent les chevaliers blessés et vous pourrez vous retrouver rapidement avec des recrues en moins définitivement.

Quand des Chevaliers d’Or sont révélés dans la Rivière, si un joueur en fait l’acquisition, à ce moment, on retire une flamme de l’Horloge du Sanctuaire. De même si un Chevalier d’Or est retiré du jeu après avoir été sur le sixième emplacement du tapis de jeu.

Lorsque la dernière flamme est retirée du cadran, les joueurs finissent le tour de table pour que chacun ait joué le même nombre de tours. Puis on compte les points indiqués en bas à droite de chaque carte présente dans les decks de chaque joueur et le gagnant est celui en ayant engrangé le plus.

C’est un plaisir de retrouver les Chevaliers de notre enfance, nul doute qu’avec ce thème, ce jeu de deck bulding se fera une place dans de nombreuses ludothèques. Les règles sont simples et les amateurs de la licence qu’ils soient joueurs ou non peuvent s’essayer sans souci à ce titre.

Au Final ?

On sent bien que Yoka est une filiale de Tsume, entreprise qui est connue pour faire des figurines de collections de très haute qualité. Le jeu est superbement édité et ça fait plaisir de voir Les Chevaliers du Zodiaque aussi bien traités !

Si du côté matériel on n’a rien à reprocher, bien au contraire, du côté ludique on est un peu moins enthousiastes, les parties sont très rythmées à 5, mais à deux joueurs elles nous ont parues un peu plus longues, mais ne sont pas désagréables pour autant. L’attente pour décrocher la dernière flamme était quelquefois longues lorsque le tirage mettait les chevaliers d’or en fin de deck. Étant des grands fans de deck building (Star Realms, Epic, Hero Realms) nous aurions aimé plus d’interactions entre les joueurs pour rendre les parties plus dynamiques. Le jeu étant accessible, il est parfait pour faire découvrir le genre aux nouveaux joueurs. 

Les 200 cartes présentes dans la boîte de base sont toutes tirées de l’arc du Sanctuaire de la série Les Chevaliers du Zodiaque. Mais que les amateurs de la série se réjouissent car les chevaliers des autres arcs feront bientôt leur apparition. Des extensions sur les arcs Asgard et Poséidon sont prévues pour début 2019 et l’arc Hadès arrivera plus tard dans l’année. Nous espérons trouver dans ces extensions, plus de combos entre les cartes et plus d’interaction entre les joueurs.

Le jeu sera disponible courant septembre, mais d’ici là vous avez la possibilité d’essayer le jeu dans de nombreux endroits en France, Yoka By Tsume a fait parvenir des exemplaires de test à des boutiques de jeux dont voici la liste :

N’hésites pas à vous faire votre avis par vous même !

Et si votre horoscope vous prédit de la chance dans les prochains jours, l’éditeur met en jeux 3 boîtes de Saint Seiya sur Facebook !

Récap de la Rédac

Nombre de joueurs 2 à 5 joueurs
Durée d’une partie Environ 1h selon le tirage des Chevaliers d’Or
Éditeur Yoka By Tsume
Prix Environ 35€

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.