Salut les bateliers! La chaleur écrasante donne envie d’aller se rafraîchir au bord de l’eau, ou même mieux, sur l’eau! Quoi de mieux qu’une petite course de bateaux pour se détendre et prendre le frais?

Super Meeple a réédité Mississippi Queen, le célèbre jeu de Werner Hodel qui a remporté le Spiel Des Jahres en 1997. Fidèle à sa ligne éditoriale originale, Super Meeple a remis au goût du jour cet excellent jeu de course pour 2 à 6 joueurs. Il n’y a plus de suspens, j’ai déjà dit que le jeu était excellent, mais je vais vous expliquer pourquoi dans les quelques lignes qui vont suivre.

Oh mon bateau ! 

La boîte est lourde! On a du matériel relativement simple mais de qualité, une constante chez Super Meeple.
17 tuiles Fleuve et 2 tuiles départ/arrivées constituent l’essentiel du poids de Mississippi Queen. Le punch est épais et très dense, les tuiles passent sans souci l’épreuve des parties, même au niveau des accroches, rien ne s’abîme au cour du temps. Même finition pour les jetons bateau sur lesquels on déposera les figurines de passagères.

En parlant de ces figurines elles sont détaillées et très bien finies. Les 16 ont la même pose et leur silhouette blanche est très agréable. Attention, ce n’est pas du tout le même style de figurines que l’on peut trouver dans Zombicide ou Black Rose Wars, mais ce n’est pas non plus ce qu’on en attend.

Ensuite, les pions Bateau, bien détaillés également et de belle taille. Ils sont en plastique coloré qui permettent une identification rapide en partie.

Cap sur la ligne d’arrivée

Le but est simple, c’est une course, il faut être le premier à atteindre la ligne d’arrivée, mais, comme vous êtes un capitaine classe, il faut également prendre en chemin deux passagères. 

En ce qui concerne la mise en place elle est extrêmement simple et rapide également. On place la tuile ligne de départ sur la table, chaque joueur prend son pion bateau et un jeton bateau également, qui sert à y placer les passagères. On place ses pions sur la ligne de départ et c’est quasiment presque prêt pour la course.

Dernière petite chose, ce sont des bateaux à aubes, on met donc les roues dans les emplacements. Ces aubes représentent la vitesse et le charbon de votre navire. Tout au long de la partie vous aurez à ajuster ces variables pour tirer votre épingle de cette course. 

Les tuiles de jeu sont divisées en petits hexagones, à chacun de vos tours vous aurez plusieurs actions gratuites : orienter votre bateau de 60° d’un coté ou de l’autre et augmenter ou réduire votre vitesse de 1. Toute autre action vous coûtera 1 de charbon. Par exemple pour augmenter la vitesse de 3, vous avez 1 de gratuit et devrez dépenser 2 charbon… Idem pour l’orientation du bateau. Mais attention, vous n’avez que 6 de charbon pour toute la course!

Une progression au fil de l’eau

A chaque fois qu’un bateau est le premier à arriver sur une tuile, le joueur lance le dé qui indique où sera placée la prochaine tuile : sur la gauche, devant ou sur la droite. Cette petite touche d’aléatoire est la bienvenue car elle dynamise encore plus les parties et peut retourner le jeu. Cependant, le placement se fait à l’entrée sur une nouvelle tuile, donc même le joueur qui déclenche l’action a le temps d’ajuster sa trajectoire. Il n’est pas totalement pris au dépourvu. En revanche, les joueurs derrière lui ont un peu plus de temps pour gérer la trajectoire et n’auront peut être pas de charbon à dépenser pour avoir une trajectoire optimale, et se retrouveront devant au tour suivant, déclenchant ainsi à leur tour l’arrivée d’une nouvelle tuile… Tout s’équilibre parfaitement tout seul.

Les passagères sont en nombre limité (défini par le nombre de joueurs) et apparaissent sur les pontons lorsqu’on révèle une nouvelle tuile.

Pour accoster et faire embarquer une dame, votre bateau doit se trouver, en fin de déplacement, sur la case du ponton mais avec une vitesse de 1! Si vous arrivez trop vite, vous ne pourrez pas la faire embarquer. Attention de ne pas en louper trop, sinon votre embarcation risque d’arriver incomplète sur la ligne d’arrivée.

And the winner is…

En parlant de ligne de fin de course, elle est sur la tuile spéciale d’arrivée. Après avoir placé al douzième tuile, on relance immédiatement le dé pour placer la tuile d’arrivée. Comme pour faire embarquer une passagère, vous devrez accoster au ponton avec une vitesse de 1. 

Durant la course, vous pourrez tout de même faire quelques crasses à vos adversaires en poussant leurs bateaux des autres joueurs. Ceci vous coûtera du déplacement supplémentaire, mais ça peut être une bonne chose pour les mettre sur des cases un peu plus délicates ou les éloigner de leur but.

Les atouts de l’édition Super Meeple

Comme on a pu le voir dans Cuzco, les rééditions Super Meeple tirent leur épingle du jeu par la qualité de leur matériel. Je n’ai pas eu entre les mains la version de 1997, mais un ami qui l’a m’en a parlé, les passagères sont bien plus jolies, avec une sculpture plus fine. Pareil pour les bateaux. Les tuiles ont également eu le droit à un petit lifting. Les illustrations de F. Weiss et C. Swal sont superbes et sont un réel plus pour le jeu.

Le gros ajout de la version Super Meeple se trouve au niveau des règles et du matériel qui va avec. On trouve tout d’abord, 6 tuiles dont la numérotation commence par B. Elles peuvent venir substituer des tuiles de base pour intégrer les règles avancées aux parties. 

On trouve sur ces tuiles des stations de charbon qui permettent de refaire votre stock! On ne joue donc plus du tout de la même manière puisqu’on peut réapprovisionner ses cales.
C’est également le cas pour les tuiles avec des cases Danger.
Le bois flottant présent sur les tuiles coûte un point de déplacement supplémentaire, et baisse également votre vitesse de 1. Les bancs de sable quant à eux interrompent immédiatement le bateau, mettant fin à son déplacement et font retomber sa vitesse à 1.

Tous ces dangers peuvent être vus comme des obstacles ou bien comme des moyens de freiner et d’ajuster une vitesse en économisant du charbon… Il faudra les utiliser à bon escient tout au long de la partie. On a beaucoup apprécié cette petite surcouche de stratégie qui vient enrichir le gameplay de Mississippi Queen.

Dernier ajout, le Black Rose. Ce bateau noir est contrôlé par le dernier joueur du tour. Il agit exactement comme les autres bateaux sauf qu’il peut servir de réserve de charbon mobile.
Tous ces modules peuvent ajoutés indépendamment ou tous ensemble. On a beaucoup apprécié leur simplicité et les petites points de stratégie qu’ils apportent au jeu. 

On comprend que Mississippi Queen ait eu le Spiel des Jahres en 1997. Nous avons été vraiment surpris par le dynamisme des courses, la simplicité des règles et le plaisir qu’on a eu à y jouer. Les parties sont relativement courtes, autour de la demie heure à 2-3 joueurs, on est donc souvent tentés de faire la revanche et la belle.

Conclusion

Mississippi Queen est un jeu de course de bateaux à aubes. Les joueurs sont au commandes de ses embarcations et doivent rallier la ligne d’arrivée en premier. Sur leur chemin ils devront gérer plusieurs paramètres : leur vitesse, la trajectoire, le charbon et les passagères. 

C’est cette gestion de tous ces petits paramètres qui va être au coeur du jeu et lui donner de l’intérêt. le plateau de jeu se dessine au fur et à mesure de la partie et sera a chaque fois différent. Régie par un dé, la pose de ces tuiles apportera de la surprise et un équilibre certain aux courses. Après la première partie, on comprend aisément pourquoi Mississippi Queen a eu le Spiel des Jahres, et ce n’est pas volé. C’est un grand jeu qu’on peut sortir avec n’importe quel public, tout le monde s’amuse. La version de Super Meeple sublime le jeu de base en lui apportant quelques nouveaux points de règles et des variantes qui viendront enrichir l’expérience de jeu même pour ceux qui connaissent bien la première version.

La Récap de la Rédac

Nombre de joueurs de 2 à 6 capitaines
Durée d’une partie environ 45 minutes
Auteur Werner Hodel
Editeur Super Meeple
Prix environ 45 €

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.