Salut les Incas! Pour retrouver un peu de soleil et de chaleur durant l’hiver, que diriez vous d’une petite escapade au Pérou? Et en période de fêtes en plus! C’est ce que propose Cuzco, le jeu de M. Kiesling et W. Kramer. Originellement paru sous le nom de Java, Cuzco est la réédition par Super Meeple de ce jeu édité par Ravensburger en 2000. On varie un peu les plaisirs en délaissant les jeux à figurines pour s’orienter vers quelque chose de plus germain. Cuzco est un jeu de placement de tuiles et de majorité pour 2 à 4 joueurs, les parties tournent autour d’une grosse heure de jeu en général. Laissez vous bercer par la chaleur des Andes et départ imminent pour le Pérou avec Cuzco!

Nouveau Look pour une nouvelle vie?

Cuzco est le troisième volet de la Trilogie des Masques à être réédité par Super Meeple. Cette série de jeux, comprenant également Mexica et Tikal, a été créée par les très réputés auteurs M. Kiesling et W. Kramer. Lors de sa première édition, le jeu avait pour théâtre l’Indonésie sur l’île de Java (d’où le nom…) mais pour coller aux souhaits des auteurs et à la thématique des deux autres jeux, Java a été relocalisé au Pérou.

Pour l’occasion, Super Meeple a mis les petis plats dans les grands et propose une superbe édition. Voilà, le ton est donné, on a été séduits par le matériel en ouvrant la boîte. Personnellement je n’ai pas essayé Java, mais après quelques recherches sur le net, on voit que le matériel a subi une grosse hausse de qualité. D’ailleurs Super Meeple propose une comparaison du matériel de Java / Cuzco.

Les tuiles de terrain ont des couleurs plus vives, et sont en punch très épais. Elles seront pas mal manipulées au cours des parties, donc on se réjouit de les voir en carton de cette qualité.
Les pions en bois de la précédente édition laissent place à de jolis petits meeples détaillés à l’effigie d’incas parés de coiffes de fête. Les cartes sont également de bonne qualité, elles sont bien épaisses et rigides, les illustrations vraiment sympathiques.

Mais la plus grosse amélioration de matériel porte sur les temples. Dans Java ils étaient représentés par des tokens en carton, ici ce sont de superbes pions en résine avec un effet patiné qui colle parfaitement au thème et rend vraiment bien. Les temples sont découpés en plusieurs niveaux et leur taille décroissante. Le rendu est excellent.

On ne peut que faire des éloges sur la qualité du matériel et son traitement. Visuellement parlant on est devant un jeu typé à l’Allemande mais vraiment joli pour le style. Les cases colorées, et l’ensemble du matériel rendent le jeu attractif et sont une véritable invitation à lancer une partie.

Les réjouissances commencent

Dans Cuzco, vous incarnez un chef de clan Inca qui vient s’installer sur le plateau de Cuzco et va commencer à développer son village. Pour satisfaire le Dieu du Soleil il faudra construire des temples et organiser des festivals. Si vous vous débrouillez bien, vous pourrez devenir le personnage le plus influent du plateau, et devenir Empereur des Incas.

Le principe est assez simple. Durant votre tour, vous disposerez des 6 points d’action à dépenser comme vous le souhaiterez, mis part que votre première action doit être de placer une tuile de terrain sur l’aire de jeu. Les tuiles peuvent être placées sur n’importe quelle case, pas forcément adjacentes les unes aux autres, et vous pourrez même recouvrir d’autres tuiles pour gagner en hauteur. La hauteur est importante pour la suite du jeu.

Ensuite, vous pourrez faire entrer un de vos incas sur le plateau, le déplacer, bâtir un temple ou l’agrandir, créer un bassin d’irrigation, piocher des cartes Fête et même organiser une fête.

Party like it’s 1441

Le but du jeu est de collecter un maximum de point de prestige. On obtient ces précieux gages de reconnaissance tout au long en bâtissant des temples, et de nouveaux étages, mais également en organisant des fêtes. Pour ce dernier point, lorsqu’un joueur décide de lancer des festivités, les autres joueurs présents dans la même ville peuvent participer.  On a un système d’enchères de reliques pour savoir quel joueur fera les meilleurs offrandes au Dieu solaire. Au moment de l’organisation de fêtes, les joueurs vont enchérir à l’aire des cartes Fête qu’il aura en sa possession. Il faudra proposer au Dieu des offrandes du même type que la première carte de la défausse du paquet Fête, soit avec des carte présentant 1 ou 2 offrandes dessus. Les joueurs enchérissent et surenchérissent jusqu’à décider de stopper ou ne plus pouvoir monter. Le, ou les joueurs s’ils sont à égalité se partagent les points de prestige rapportés par la fête en se référant aux aides de jeu. Cette valeur varie en fonction de l’élévation du temple et du nombre de joueurs gagnants. On place alors un Disque Solaire sur l’étage du temple pour indiquer qu’aucune fête ne pourra être de nouveau organisée, il faudra attendre de rajouter un étage pour refaire la fête! 

On fait les comptes!

Mais le vrai décompte de points intervient en fin de partie, quand un joueur a posé la dernière tuile de terrain triple. Chacun fait encore un tour et marquera des points s’il est en première ou deuxième position dans une ville. Pour déterminer ces positions, on se réfère à la position de l’Inca du joueur le plus haut dans la ville. A ce moment là il marquera autant de points que la valeur du temple s’il est premier, la moitié s’il est second.

Il faudra donc être vigilant à tous ces aspects en jeu et c’est une petite gymnastique assez plaisante au final. On s’est rapidement pris au jeu. On se réfère un peu aux règles le premier tour de chaque joueur, mais les suivants tout coule tout seul. Les aides de jeu sont claires au possible et remplissent bien leur rôle. En un coup d’oeil on a la réponse à notre question sur les différentes actions possibles, leurs coût en points d’action et le nombre de points rapportés par les Fêtes.

Conclusion

Cuzco propose un mélange très intéressant entre les mécaniques de pose de tuiles pour le terrain, de majorité avec le placement des Incas sur les terrains de différentes hauteurs et d’enchères pour l’organisation de fêtes. Si les points tombent assez rarement en cours de partie, c’est véritablement lors du décompte final que tout s’accélère. Les places sur les hauteurs du plateau de Cuzco sont chères et c’est une véritable course qui s’amorce sur les dernières tours de jeu. L’aspect tactique est présent tout au long de la partie, il faut réfléchir mais le jeu n’est pas une usine à gaz allemande, pour les novices que nous sommes avec Younz dans ce style de jeu, c’est une excellente porte d’entrée vers les jeux un peu plus germains.

La Récap de la Rédac

Nombre de joueurs 2 à 4 joueurs
Durée d’une partie Environ 90 minutes
Editeur Super Meeple
Prix 53 €

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.