Salut les vacanciers ! L’été est là depuis un bon mois et on a un peu plus de temps pour profiter de différents jeux de société. Le secteur ludique étant toujours prolifique en titres divers et variés et malgré que l’on suive un peu l’actu, il nous est impossible de jouer à tout. Depuis le début de leur aventure, Ludum nous fait profiter de leur expertise dans le choix des jeux. Nouveau trimestre nouvelle sélection ! Et cette fois on a demandé à Ludum de nous faire profiter d’un panachage des différents box pour pouvoir vous en parler dans la globalité.

Sélection variée et pour tous les goûts !

On commence avec la box Party, la plus accessible pour des parties rapides et d’ambiance :

Cache ton Cash : On vous a parlé de ce jeu il y a peu via notre article, on se permet de vous remettre la conclusion de celui-ci : « Cache ton Cash est un jeu de cartes de Brent BECKTauni Beck et Jeff Beckavec avec des règles très simples dans lequel les joueurs vont tenter d’amasser le plus de richesses possibles en créant des paires. A défaut de créer des paires, ils pourront également tenter de voler des richesses aux autres joueurs en les défiant. Le gagnant du défi garde le paquet visé ainsi que toutes les cartes utilisées lors de la bataille. Chaque paire de richesse viendra couvrir la précédente et la protégera des assauts des autres mais uniquement jusqu’à ce que la paire du dessus se soit faite dérober. Si vous n’êtes pas prudent vous pourrez vous faire plumer très rapidement. Heureusement il sera tout aussi rapide de se refaire en volant les possessions des autres !

Une partie ne prend que quelques minutes mais l’envie de revanche très présente fait s’enchaîner les parties sans qu’on voit le temps passer. Un bon petit jeu à sortir au camping, à la plage ou dès que l’on a un peu de temps et l’envie de rire avec tout profil de joueurs quelque soit leur âge.« 

Splito : N’ayant jamais joué à ce jeu, nous nous permettons de mettre la description de Ludum : « À la frontière entre un jeu d’ambiance et un jeu familial nous ne vous y promettons pas de grosses tranches de rigolades mais en revanche nous vous assurons un engouement palpable autour de la table, de la filouterie, du fun et des parties rapides. »

Split It : Même chose ici, on a pas joué, on se garde bien d’émettre un avis personnel, voici la description de Ludum : « Votre coup de foudre de l’été sera à coup sûr Split it, qui avec sa mécanique de paris particulièrement simple à prendre en main va vous offrir de bonnes prises de tête pour essayer de deviner quel sera le prochain coup joué par vos adversaires.

Plus vous maîtriserez le jeu et plus les langues vont se délier, vous offrant la possibilité de vous allier, de trahir, de bluffer, d’influencer les autres… tout cela dans le but de parvenir à récupérer la zone qui améliorera au mieux votre collection.« 

Deuxième box; la Easy, la box pour des jeux légers pouvant se jouer en famille :

Complices : Dernier jeu chez OldChap Games, ce jeu est une excellente surprise qui met à mal votre capacité à communiquer des informations. Vous êtes un duo de voleurs qui essayent de récolter un maximum de trésors lors de leurs cambriolages. L’un a des lunettes permettant de voir les lasers rouges, l’autre les lasers bleus. Vous devrez réussir à vous saisir de toutes les richesses sans déclencher les systèmes de défense.
Facile à prendre en main, expliqué en moins de 30s, des choix d’équipement et surtout une dégaine magnifique avec les petits masques, Complices nous a conquit rapidement. Si vous cherchez un jeu coopératif à 2 qui vous met dans une bonne dynamique, il est sûrement fait pour vous !

Perladöra : 3ème édition du jeu Nuggets/Armadora, Perladöra vous emmène dans les iles à la recherche des perles du lagon où bluff et majorité vous apporteront la victoire, n’ayant pas pu essayer le jeu, nous vous laissons la descriptions de Ludum :

« Si les graphismes de Perladöra sont particulièrement rafraîchissants, sa mécanique va par contre vous faire chauffer les méninges. Vous allez en effet devoir vous affronter pour prendre le contrôle des territoires du lagon de Perladöra et tous les coups seront permis pour permettre à vos plongeurs de gagner des perles !

Entre anticipation, mesure des risques, analyse du jeu de l’adversaire et bluff, Perladöra coche toutes les cases du jeu familial parfait pour s’affronter cet été. Son mode par équipe à 4 joueurs offre de plus une toute autre approche stratégique qu’à 2 ou 3 joueurs, vous promettant une belle rejouabilité et de nombreuses heures de jeu.« 

La box Discovery, celle qui s’adresse aux joueurs confirmés, dedans nous trouvons :

Sylve : Que nous avons pu essayer et dont voici la conclusion de notre article :

« Sylve apporte un twist plus que bienvenu au genre du placement d’ouvriers. Avec de la chance aux dés (mais qui peut être domptée) et une bonne stratégie on peut jouer quelques tours de plus que ses adversaires et impacter la partie en sa faveur. Les pouvoirs des dés éléments permettent d’avoir des dés supplémentaires, d’outrepasser la règle qui limite à un seul dé par emplacement ou encore de gagner plus de ressources. Ces pouvoirs viennent juste pimenter la partie sans la déséquilibrer, en ajoutant quelques petits effets sur les dés. 

Servi par une esthétique très cartoon mais qui fait grandement son effet sur nous, le titre de Stevo Torres se révèle riche en interactions et assez stratégique. Son format relativement compact, appuyé par un temps de partie tournant autour des 45 minutes permet de le sortir à peu près n’importe quand et n’importe où. » 

À la croisée des chemins : Celui là nous intéressait par son côté narratif post apo, le jeton premier joueur en décapsuleur nous a fait marrer aussi, il faut l’avouer ! C’est assez compliqué de parler de A la croisée des chemins, c’est un bac à sable narratif qui vous donne les grandes lignes d’une situation et des péripéties que vous devrez résoudre en fonction de votre personnage et des choix faits précédemment. Après que chacun ait raconté la façon dont il voit la résolution à la péripétie, chacun vote pour la réponse qu’il a préféré (interdit de voter pour soi), la réponse la plus plébiscité sera la base de la suite de votre aventure. A la croisée des chemins fait parti des jeux qui dépendent des joueurs autour de la table mais en vous apportant les outils nécessaires à la mise en place rapide et efficace d’une histoire suivie et prenante. Le nombre de questions et de scénarios permet de nombreuses parties qui seront toutes uniques de par les réponses des joueurs. On a commencé à pimpé le jeu en récoltant des languettes pour remplacé les jetons en carton, un jeu écoresponsable ! 😀

Level Ten : Jeu de communication à informations limités, dans Level Ten vous devrez réussir à parcourir 5 mondes en vous défaussant de toutes les cartes en les jouant de façon croissante mais sans jamais dire à vos coéquipiers quelle carte vous allez jouer. Dans la ligné des jeux tels que The Crew ou The Mind, j’ai toujours eu un peu de mal avec ces jeux que je trouve basé sur le hasard mais mon avis est loin d’être le plus unanime. Par contre, je ne peux qu’apprécier l’atmosphère délicieusement rétro gaming du jeu, il est dans la ligné de Boss Monster et forcément, ça fait mouche chez nous.

La Martmot box, pour les plus jeunes

Rien de tel que de commencer dès le plus jeune pour convertir les futurs joueurs, c’est important de former nos futurs partenaires de jeux !

Ludum vous propose de les faire s’essayer à la drogue ludique avec :

Le Grand Prix de Belcastel : Une course basée sur la mécanique de bag-building, peut être ma mécanique préférée, je vous incite fortement à essayer Orléans ou Champs d’honneur.
Pour ce jeu pour les plus jeunes, n’ayant pas pu l’essayer, je laisse Ludum en parler :

« Nous ne nous étalerons pas une fois de plus sur l’amour que nous portons aux jeux de moteurs (engine building), mais parmi eux un sous-genre particulier est encore sous-représenté : le bag building, littéralement la construction de sac. Dans ce sous genre, vous accumulez des éléments dans un sac, et ces éléments seront tirés tout au long de la partie afin de vous aider à progresser dans la partie. Vous assemblez donc un ensemble d’éléments qui seront ensuite tirés aléatoirement, comme du deck-building donc, mais sans les cartes…et avec un sac.

Le genre est sous représenté certes, mais dignement représenté. En effet, entre Orléans pour les joueurs connaisseurs, Warps Edge pour les joueurs solo, Champs d’honneur pour les amateurs de duel et surtout l’incontournable Charlatans de Belcastel, jeu familial hautement recommandé et recommandable, il pourrait s’avérer compliqué pour un nouveau venu d’y faire sa place.

Donc quitte à sortir un nouveau Bag Builder, autant s’adresser à une population de joueurs ne disposant pas encore de son “maître” étalon. Rarement brillantes, les versions juniors proposées par les éditeurs peuvent déceler de véritables bijoux (Dragomino, déclinaison Junior de Kingdomino en est le parfait exemple). À ce petit jeu, les éditions Schmidt et leur auteur Wolfgang Warsch ont été prises la main dans le sac, mais cette fois-ci nous les félicitons car comme pour Dragomino, le résultat est ici exceptionnel. Au delà de la simple revisite édulcorée, nous faisons face à un vrai nouveau jeu reprenant la mécanique clé de son aîné tout en l’exploitant différemment pour la proposer à nos “petits joueurs”.

Vous allez adorer faire la course avec vos enfants et ils risquent fort de gagner ! C’est un immense coup de cœur pour l’ensemble de l’équipe et il y a fort à parier que ce jeu rafle de nombreux prix sur son passage. Les paris sont lancés ! »

Hâpy Families vient compléter la box pour les plus petits avec cette revisite du jeu des 7 familles dont voici la présentation par Ludum : « Oubliez donc tout ce que vous savez sur ce jeu et découvrez Hâpy Families, le concept reste identique (récupérer une famille complète de 6 cartes, ou un certain nombre de demi-familles selon le nombre de joueurs) mais le jeu vous impose de piocher à chaque tour dans une pyramide de cartes, alternant cartes visibles et cartes cachées. Un petit rien qui change tout, rajoutant une dose d’observation et une nouvelle approche stratégique. »

Vous en reprendrez bien un petit peu ? 

Depuis quelques box, Ludum propose des versions supérieures de ses box avec des jeux supplémentaires, pour 35€ supplémentaire, dans la Discovery c’est Whistle Stop qui vient compléter la sélection trimestrielle.

Je sais que les jeux de trains ont un pouvoir hypnotiques sur beaucoup de joueurs, qu’ils les fascinent et qu’ils peuvent s’immerger dans des parties complètement folles de pousseurs de wagons, mais sur moi, ce thème a autant d’intérêt que la récolte de patates dans un régime communiste…  Je me permets de vous laisser la description de Ludum qui rendra bien plus honneur au jeu que la mienne :

« Alors on vous voit venir, “Quoi encore des tuiles ?”, “Mais qu’est ce qu’ils ont avec les tuiles chez Ludum ??” Et bien non, Whistle Stop n’est pas un jeu de tuiles, c’est simplement un jeu avec des tuiles et la nuance est importante. Whistle Stop est un pur jeu de Pick and Delivery comme on dit là-bas, comprenez : ramasse et dépose. Je collecte des ressources et je les dépose ailleurs afin de remplir des contrats. En résumé, on vous propose une plongée au cœur de la vie d’une compagnie de fret ferroviaire. Seul bémol, les ingénieurs du rail de Whistle Stop sont sacrément fourbes et taquins et tracer une ligne droite jusqu’à votre future destination n’est pas chose aisée. C’est ici que les tuiles vous serviront, vous permettant d’anticiper et de faciliter l’atteinte de vos objectifs, voire même d’avancer secrètement.

Whistle Stop est un pur jeu d’optimisation, sacrément bien ficelé avec un format condensé et une tension créée par le nombre de tour limité. Un vrai combat de cerveau comme on les aime.« 

En complément de la Marmot box, il y a le jeu qui nous a accaparé complètement depuis sa réception Cat-tapultes, ce jeu, on l’a vu, on a fait « Meh », on l’a ouvert on a fait « Wow » on y a joué on a fait « AH MAIS C’EST TELLEMENT BIEN CE TRUC ! »

C’est un jeu d’adresse basé sur un matériel de fou, une petite valise qui contient tout le nécessaire : une aire de jeu, un obstacle en forme de tête de chat, 2 patounes (trop choupi) aimantées qui vous serviront de catapultes et des billes à envoyer chez l’adversaire.

But du jeu, envoyer toutes billes jaunes d’un côté ou toutes les billes blanches ou la bille noire qui est plus compliquée à viser/déloger.

C’est bête comme choux mais c’est tellement addictif, on y joue avec toutes les tranches d’âge, mon fils de 4 ans joue avec nous à envoyer des balles partout, les adultes se défient à des matchs qui deviennent stressant tellement on joue notre vie et notre honneur à chaque partie, la possibilité de gagner de 3 façons différentes permet de faire monter la pression sur plusieurs fronts.
Le tout servi par un matériel ultra qualitatif, les patounes aimantées surprennent tout le monde par leur qualité et l’intelligence de leur conception. Un jeu qui a le potentiel d’un klask et qui pourrait devenir la base de tournois entre amis ou sur des festivals, bref jouez y c’est addictif !

Une sélection variée, toujours qualitative et avantageuse.

Ludum nous habitue toujours à des sélections qualitatives pour tous les profils de joueurs, c’est leur force, ils nous font essayer des jeux vers lesquels nous ne serions pas venus sans eux. Cat-tapules et Complices n’auraient jamais atterris dans nos ludothèques sans eux. Ca aurait été une erreur, les fous rires depuis sont nombreux. La reste de la sélection est tout aussi qualitative, on a beau suivre l’actualité ludique, on ne peut jouer à tout ce qui sort toutes les semaines. Ludum est un excellent partenaire pour ce qui est de la veille ludique mais aussi financier. En étant abonné, vous aurez accès a des tarifs préférentiels sur les jeux présents dans les box mais avec le Pass Ludovore (offert pour la souscription à un abonnement box) c’est jusqu’à -15% sur de nombreux jeux dans leur boutique.

Le mag !

Présent depuis le premier numéro, le magazine Ludum est toujours source de bons articles présentant les jeux des différentes box, mais également des audio règles qui permettent d’appréhender rapidement les jeux reçus, j’adore toujours autant ce concept, j’ai à cœur de croire que les éditeurs arriveront par fournir des audio/vidéo règles avec chaque nouveau jeu un jour.

Au centre du magazine, un jeu de stratégie à découper, cette fois-ci inspiré du jeu L’attaque de Hermance Edan datant de 1909, on fait du rétroboardgaming !

L’interview de ce mois-ci est la mise en lumière de Vincent Dedienne, nouveau membre du jury de l’As d’Or, où l’on en apprend plus sur le côté ludique de la personne. Je ne m’étais pas du tout penché sur son côté joueur et à lire l’interview, c’est très rassurant de voir qu’il n’a pas été choisi uniquement pour popularisé notre passion auprès du grand publique mais parce que c’est un joueur avant tout.

La rubrique Panthéon revient sur un jeu d’anthologie, cette fois c’est Catan qui est mis à l’honneur, j’ai toujours eu du mal avec ce jeu, faute à des mauvaises sessions de jeu sûrement mais j’ai un apriori très négatif sur ce jeu, l’éclairage donné par l’article ne reflète pas ce que j’ai subit, ça me donne envie de lui donner une nouvelle chance, un jour, peut être, si j’y suis obligé 😀

Un billet vient mettre en lumière le financement participatif et ses mécaniques ainsi que son lexique, parfait pour les néophytes de la pratique. Nombreux de gros jeux viennent des financements participatifs, si l’exercice n’est pas pour tout le monde, il est le moteur de perles ludiques qu’il est important de connaître.

Au final ? 

Ludum avec sa nouvelle sélection nous ravit par sa diversité et sa qualité, les p’tits gars de Bordeaux savent toujours où dénicher des jeux pour tous en l’accompagnant d’un magazine rempli d’informations sur le monde ludique. S’adressant aux joueurs occasionnels ne voulant pas faire de veille ludique mais aussi aux joueurs plus consommateurs grâce à un système de prix avantageux, les box Ludum conviennent à tous.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.