Boite du jeu So Clover!Salut les Irlandais ! J’avoue avoir un petit faible pour les jeux dans lesquels il faut se mettre dans la peau des autres joueurs en essayant de comprendre leur esprit parfois tordu et les titres coopératifs. Quand So Clover! est arrivé au siège social de notre rédaction (c’est crédible ?), j’ai tout de suite été attiré par la promesse faite par le titre de François Romain qui permet d’allier ces deux caractéristiques. Le titre est édité par Repos Production et disponible depuis juin, et comme on est sympa, on a laissé passer l’été pour vous en parler afin que vous ayez une bonne excuse de prendre l’apéro autour d’un party game ! On avait déjà bien apprécié le jeu Just One du même éditeur qui s’inscrit dans le même cadre de jeu, voyons si la magie opère également avec So Clover !

Comme tout party game qui se respecte, les règles de So Clover! tiennent sur un timbre poste et sont on ne peut plus limpides. Chaque joueur reçoit une tablette en forme de trèfle, un feutre (fourni !) et quatre cartes indice qu’il dispose aux emplacements prévus sur la tablette sans en choisir l’ordre et en se gardant bien de les montrer aux autres. Avec les huit mots situés sur les bords extérieurs des cartes, il va falloir les combiner deux à deux pour en extraire un mot et un seul (ou un mot composé). Par exemple, si deux cartes adjacentes ont les mots “Amour” et “Menu” il serait possible d’écrire sur la feuille du trèfle à proximité le mot “Chandelle”. Et c’est là que les choses se corsent ! Car si certains mots peuvent être associés instinctivement (“Légume” et “Rouge” qui peuvent donner le mot “Poivron”) d’autres sont clairement impossibles et il faudra faire un choix pour se concentrer sur un seul et espérer que les autres soient plus simples.

Plateau de So Clover!

Cette partie de réflexion est à réaliser individuellement, puis quand chaque joueur a écrit les quatre mots qu’il a parfois péniblement trouvé, vient la partie coopérative. Tous les joueurs retirent alors les cartes de leurs tablettes puis les mélangent, en y ajoutant une carte de la pioche, pour brouiller les pistes. Dans cette phase de résolution, un premier joueur est désigné comme spectateur. Celui-ci doit alors présenter sa tablette ainsi que les cartes qu’il avait à sa disposition, puis ne plus rien dire.

Quelques cartes de So CloverLes autres joueurs vont alors devoir échanger pour replacer correctement les cartes en fonction de l’indice écrit par le joueur spectateur. Dans cette partie du jeu, il est plus simple de bien connaître les personnes avec qui l’on joue, car certaines combinaisons de cartes peuvent donner lieu à des souvenirs communs et ainsi faciliter la résolution. Les joueurs ont le droit de faire deux propositions avant de perdre toute chance d’obtenir des points, et on tourne ainsi de suite jusqu’à ce que toutes les tablettes soient résolues.

Il ne faut toutefois pas oublier la part de hasard ! Quand on connait bien les gens on a tendance à se dire “il aime bien tel ou tel sujet, telle ou telle chose le fait marrer, ça doit avoir un rapport” alors que l’assortiment des mots a été complètement aléatoire. Il nous a fallu mettre ces pensées de côté pour parvenir à avoir les bons raisonnements.

Un autre combo moins sympa !

L’as de trèfle qui pique ton cœur ?

So Clover! est un jeu de déduction coopératif dans lequel les joueurs vont devoir s’associer pour se mettre dans la peau des autres participants et trouver des combinaisons de mots grâce à un indice imaginé par ceux-ci. Le titre propose un concept qui ne paie pas de mine au premier regard de part sa simplicité apparente, mais qui après quelques parties est finalement assez addictif ! La durée de celles-ci peut grandement varier en fonction des participants et aussi en fonction des tirages (mais bon chez nous c’était surtout en fonction des joueurs un peu longs à la détente on ne va pas le cacher !). Avec plus de deux cents cartes et quatre mots sur chacune, la durée de vie est illimitée puisqu’il est quasiment impossible de tomber deux fois sur la même combinaison de cartes.

Le seul point négatif que j’ai eu à relever, et c’est tout à fait personnel, c’est l’esthétique du jeu qui ne m’attire pas plus que ça. Malheureusement, comme énormément de titres sortent chaque mois et que la première impression est souvent déterminante, ce design assez sommaire pourrait porter préjudice au titre. Cela dit, il faut également souligner que le matériel est au service de l’ergonomie. L’ensemble est assez pratique à l’usage et il faut aussi noter que les stylos s’effacent très bien. On vous fait donc confiance pour ne pas vous arrêter aux apparences, et laisser une chance à So Clover! qui tient toutes ses promesses !

La Récap de la Rédac

Nombre de joueurs de 3 à 6 joueurs
Age conseillé à partir de 10 ans
Durée d’une partie Environ 20 minutes
Auteurs François Romain
Illustrateurs
Éditeur Repos Production
Prix : Environ 18€ Philibert Playin
Mille et un jeux Ludum

Les liens présents dans le tableau récap sont affiliés chez Philibert.netPlayinLudum et Mille et un jeux. En passant par eux pour vos achats, vous pourrez soutenir le site, en nous permettant d’acheter de nouveaux jeux. Merci à ceux qui le feront !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.