Salut les cheminots ! On vous parle aujourd’hui d’un grand classique, mais dans sa toute dernière version sortie à l’occasion des 15 ans du jeu : Les Aventuriers du Rail Europe édition 15e anniversaire.

Après des millions d’exemplaires vendus, et de nombreuses itérations avec différentes époques et thèmes géographiques, le jeu revient dans une version qui met le paquet sur le matériel. Dans cette chronique, on reviendra brièvement sur les règles et on s’attardera bien évidemment sur les éléments de jeu qui donnent son charme à cette édition.

Les aventuriers du Rail à grande vitesse

Le but du jeu est d’obtenir un maximum de points, notamment en complétant des objectifs, en reliant différentes villes entre elles par des chemins de fer continus. L’immense succès du jeu réside très certainement dans la simplicité des règles et leur efficacité. très accessible, le jeu n’en est pas pour le moins simpliste.

A son tour, un joueur ne pourra effectuer qu’une seule action parmi 4 possibles. Piocher des cartes Wagon, en dépenser pour créer une ligne de chemin de fer, construire une gare ou piocher de nouveaux objectifs. 

Les tours s’enchaînent donc et même à 5 joueurs on n’a que très peu de temps morts. On met à profit les tours des autres joueurs pour planifier son action du tour suivant.

La création de lignes de chemins de fer se fait en dépensant autant de cartes Wagons que la longueur de la voie souhaitée ainsi que sa couleur.

Pour ce faire, les joueurs acquièrent à leur tour des cartes Wagon de différentes couleurs, qu’ils dépensent pour compléter des routes de différentes longueurs. Le sel du jeu réside dans les différents chemins que les joueurs créeront qui empêcheront les autres joueurs de progresser à leur souhait, et dans le timing des actions que chacun effectuera.

La partie prend fin après qu’un joueur ait moins de 3 wagons dans sa réserve, tout le monde refait un tour et on passe au décompte de points. C’est le moment de révéler ses objectifs de Destinations réussis (ou non, sachant que ceux qui sont incomplet retirent autant de points au score du joueur). Le joueur ayant la ligne de chemin de fer la plus longue remporte également un bonus de 10 points.

On retraverse la Manche

On avait beaucoup aimé la version Londres, avec laquelle on a découvert la licence, mais qui sur la fin nous laisse un goût de trop peu. Cette version express est parfaite pour des parties rapides et retrouver les sensations du rush de positions/objectifs, mais après de nombreuses parties on avait envie qu’elles se prolongent. La version Europe, et bien d’autres, proposent des parties entre 45 et 60 minutes, ce qui tombe plus dans nos critères actuels. On garde cependant la version Londres sous le coude pour se refaire des petites piqûres de rappel entre deux plus grosses parties de temps en temps. 

Pour prolonger la durée de vie du jeu, cette édition contient des éléments présents dans l’opus Europe traditionnel. Les cartes de destination Europe 1912, Big Cities of Europe et Mega Europe sont de la partie. Ces cartes modifient les objectifs de destination et également la mise en place pour apporter quelques légers changements sur le nombre de cartes Destination reçues en début de partie ou le nombre de cartes Destinations piochées, durant l’action, en cours de partie.

On retrouve bien évidemment les gares qui permettent d’emprunter une voie contrôlée par un adversaire, reliée à la ville sur laquelle se trouve la gare, pour compléter une carte objectif. Très bon ajout stratégique qui évite d’être complètement coincé, ou alors rapporte des points en fin de partie pour chaque gare inutilisée.

Aussi luxueux que l’Orient Express

Après ce bref rappel des règles du jeu, il est temps de passer au gros de cette édition, le matériel. 

Alors que la version Londres proposait une version qu’on pourrait qualifier de voyage avec une boîte de petite taille et des cartes en petit format, cette édition Europe 15e anniversaire en prend le contrepied le plus total. La boîte est immense car elle renferme un plateau de jeu qui l’est tout autant.

Ses dimensions impressionnantes offrent un confort de jeu qui l’est tout autant. S’étalant sur 97 x 64.5 cm, l’aire de jeu est on ne peut plus lisible et agréable. Pour faire la comparaison, la version Europe classique propose un plateau de jeu de 79 x 52.5 cm. Même si ce n’est pas la taille qui compte (on se rassure comme on peut), il faut avouer que cette version 15e Anniversaire est hyper confortable. Evidemment, il faut une table de jeu conséquente pour profiter pleinement de cette édition du jeu. De plus, les visuels ont été retravaillés et de nouveaux petits détails sont disséminés sur tout le continent. L’esthétique globale est soignée et très plaisante. Ce n’est pas très surprenant puisque c’est Julien Delval derrière les pinceaux (Mémoire 44, Res Arcana) et qu’on est assez sensibles à son travail. C’est donc la rétine flattée que l’on se lance à chaque fois dans une nouvelle partie. 

Ce qui frappe tout de suite à l’ouverture de la boîte c’est ces 5 boîtes métalliques aux couleurs chatoyantes. La boîte bleue fait d’ailleurs un clin d’oeil direct à l’illustrateur avec le nom de la compagnie Royal Delval. Chacune d’elles contient le matériel nécessaire à un joueur  avec les wagons mais également les gares. Ces pions en plastique sont différents pour chaque joueur et évidemment de couleurs différentes. La sculpture et la réalisation des pions sont de très bonne facture, une fois placés sur le plateau la lisibilité est toujours au rendez-vous et les formes caractéristiques de chaque compagnie offre un très beau rendu esthétique.

Toujours sur les pions personnels, on les a comparés à ceux de l’autre jeu de la gamme que l’on possède. Par rapport à ceux des Aventuriers du Rail Londres, ils sont un peu plus grands, de quelques millimètres, ce qui empêche de les utiliser dans cet autre opus, et probablement dans les autres.

Pour continuer sur le matériel de cette édition, les pions score en bois peint sont ornés du logo de la compagnie, mais en peinture argenté et c’est toujours très classe. Même s’ils ne sont qu’en périphérie du plateau, on apprécie que l’éditeur ait poussé le détail jusqu’au bout et n’ait rien négligé. 

En parlant de cela, même l’arrière du plateau de jeu a été travaillé, c’est pour dire !

Tout le matériel est rangé dans un thermoformage clair et qui remplit bien son office. Tout est à sa place et ne bouge pas. La mise en place est extrêmement rapide, facilité par un rangement pratique et les boîtes en métal qui permettent à chaque joueur d’avoir tout son matériel à disposition. Mais, l’autre bonne nouvelle qu’on a apprise au détour d’un tweet de Gamegenic, le fabricant de matériel de jeu, c’est que le thermoformage est conçu de manière à accueillir toutes les cartes sleevées ! Même si on est en présence de cartes de bonne qualité et toilées, de notre côté on va très rapidement s’orienter vers un sleevage complet du jeu, afin de le préserver.

Arrivée en gare, Terminus !

C’est en grandes pompes que Days of Wonder célèbre la quinzième année d’existence des Aventuriers du Rail – Europe. Pour l’occasion le jeu d’Alan R. Moon revient dans une version plus grande mais également plus luxueuse. Il s’agit d’une édition sur laquelle seuls des changements esthétiques ont été opérés. Le gameplay reste toujours aussi efficace et le plaisir intact.

Il faudra relier des villes d’Europe entre elles en plaçant judicieusement ses wagons pour former des lignes de chemins de fer. La course aux positions est lancée entre les joueurs dont les objectifs se chevauchent. Sans être indigeste et entraînant des parties à rallonge, ce jeu propose un challenge intéressant et fait passer un bon moment à toute la tablée. Ce n’est pas pour rien que la franchise à vendu des millions d’exemplaires.

Cette nouvelle édition s’adresse tant aux fans absolus du titre qu’aux néophytes souhaitant avoir une version “luxe” de ce grand classique. Le prix est tout de même de 90€, ce qui pourrait tout de même freiner une première incursion dans l’univers des Aventuriers du Rail. Néanmoins, si cette édition de luxe vous fait de l’œil, on ne peut que vous conseiller de la commander rapidement. Les prix en occasion sur la version 10 ans sont malheureusement indécents…
Dans tous les cas, n’hésitez pas à prendre le train en marche, le jeu est un succès depuis 15 ans et il le mérite bien ! 

La Récap de la Rédac 

Nombre de joueurs de 2 à 5 joueurs
Age conseillé à partir de 8 ans
Durée d’une partie Environ 45 minutes
Auteurs Alan R. Moon
Illustrateurs Julien Delval
Éditeur Days Of Wonder
Prix : Environ 90€ Philibert Playin
Mille et un jeux Ludum

Les liens présents dans le tableau récap sont affiliés chez Philibert.netPlayinLudum et Mille et un jeux. En passant par eux pour vos achats, vous pourrez soutenir le site, en nous permettant d’acheter de nouveaux jeux. Merci à ceux qui le feront !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.