AccueilJeux de sociétéLa Genèse des Mutants - L'ADN de Marvel Champions enrichi par de...

La Genèse des Mutants – L’ADN de Marvel Champions enrichi par de nouvelles extensions

-

Salut les mutants ! Le titre de Caleb Grace édité par Fantasy Flight Games et distribué en France par Asmodee, qu’on remercie pour nous avoir fait parvenir ces boîtes, s’enrichit de nouvelles cartes pour que les joueurs puissent explorer de nouvelles pistes de constructions de decks, ou renouveler les expériences narratives. Une nouvelle vague d’extensions à fait son apparition dans le multivers du jeu de cartes évolutif Marvel Champions : La Genèse des Mutants. Pour être plus précis, il s’agit d’une boîte de scénarios du même type que Sinistres Motivations dont on vous a parlé il y a quelques temps. Elle s’accompagne pour le moment de deux decks Blister autour de Cyclope et Phoenix. Les élèves de Charles Xavier débarquent dans le JCE Marvel Champions, et j’avoue que ça fait un moment que j’attendais leur arrivée. Sans plus attendre, passons à la découverte de ces extensions.

La Genèse des Mutants

Cette boîte d’extension contient 2 decks Héros préconstruits et 5 scénarios à affronter. C’est l’occasion de se confronter aux Vilains emblématiques de la série comme Dents-de-sabre, le Crapaud ou encore Magneto pour l’ultime aventure de cette boîte. Petit rappel qui s’impose avant d’aller plus loin, il faut préciser que pour profiter de La Genèse des Mutants il est impératif de posséder la boîte de base de Marvel Champions. Si vous connaissez le jeu vous le savez forcément, mais pour les nouveaux qui pourraient être tentés de jouer avec les X-Men, ils me semblait nécessaire de le préciser pour éviter les déceptions. 

Chaque scénario propose son lot de Vilains et leurs manigances à affronter. Ils sont introduits dans le livret de règles par une petite page de comics qui plante le décor. Ce n’est pas superflu si, comme nous, vous n’êtes pas très familiers avec les aventures des mutants en collants. 

Les 5 scénarios peuvent être joués en one shot, indépendamment les uns des autres ou alors, la façon dont on a préféré les parcourir, en campagne. Dans cette deuxième éventualité, les résultats du scénario suivant auront des conséquences sur celui à venir grâce à des cartes spécifiques à la campagne.

J’apprécie particulièrement ce type d’extensions car c’est celles que j’use le plus dans ma pratique de Marvel Champions. Je rejoue et modifie assez peu les différents decks blisters mais j’aime refaire les différents scénarios en variant les héros que je joue.

Personnellement j’ai beaucoup aimé le quatrième scénario “L’attaque du Manoir” qui est assez exigeant  et implique de combattre les 4 mutants antagonistes que représentent Le Crapaud, Avalanche, Le Colosse et Pyro. Comme dans Sinistres Motivations, ce scénario faisant intervenir plusieurs vilains est tendu et exigeant. Pour en venir à bout, La Genèse des Mutants contient également deux decks préconstruits aux couleurs de Shadowcat et Colossus.

Shadowcat

La première des X-Men que l’on peut jouer est Shadowcat et son alter ego Kitty Pryde. Son deck pré-construit autour de l’archétype Agressivité convoque des alliés de choix avec notamment Wolverine et Magick. Le contenu du deck est assez efficace, et permet d’infliger un nombre important de dégâts aux adversaires. Cependant, la plus grande originalité du personnage réside dans les cartes qui lui sont propres. Ce sont sur ces dernières que l’on va s’attarder à présent.

Shadowcat possède la faculté de passer sous forme corporelle ou incorporelle. Selon l’état ou elle se trouve, elle pourra bloquer sans subir de dégâts si elle est en forme incorporelle ou générer une ressource pour un événement attaque ou défense en inclinant sa carte amélioration. Après avoir attaqué ou défendu en étant sous une forme, on retourne la carte et Shadowcat passe à l’autre forme.

C’est une micro gestion de personnage en plus qui est très bienvenue et apporte beaucoup au jeu à mon sens. Cette nouveauté introduite par cette vague d’extension apporte une surcouche de stratégie aux parties, sans noyer le joueur sous des règles et mécaniques ingérables.  

Colossus

Deuxième X-Men jouable de cette boîte d’extension, le super héros à la peau d’acier et son alter ego Piotr Rasputin. Le deck du personnage joue autour de l’utilisation des cartes Tenace (Si un personnage avec une carte d’état Tenace est censé subir n’importe quelle quantité de dégâts, prévenez tous ces dégâts et défaussez la carte d’état Tenace).
Colossus peut en avoir une supplémentaire sur lui, ce qui lui confère un potentiel de défense non négligeable et très utile en jeu. Il a également dans son arsenal de nombreuses cartes qui déclenchent un effet lorsqu’un état Tenace est défaussé, comme Volonté de Fer qui permet de piocher une carte sous cette condition. La Rage au Ventre permet en défaussant une carte d’état Tenace lors d’une attaque d’ajouter +6 ATQ à cette dernière et elle gagne déferlement. Colossus n’est donc pas qu’un personnage capable de tanker de grosses offensives adverses, mais s’en sort également très bien sur l’offensive.

Le deck Protection de cette extension est efficace et tourne bien, il s’en est plutôt bien sorti avec les scénarios sur lesquels je l’ai joué. Cependant, ce personnage me donne vraiment envie de le jouer avec l’archétype Agressivité. il va falloir que je mette un peu les mains dans le cambouis pour bricoler quelque chose dans ce sens. 

Cyclope

Première extension blister de cette nouvelle vague : Cyclope, certainement un des X-Men les plus connus. Scott Summers a la faculté de pouvoir inclure dans son deck des alliés de n’importe quelle affinité. Assez sympa dans la construction de deck, on peut se faire un paquet vraiment sur mesure.

Son autre caractéristique est le fait qu’il peut attacher des améliorations tactiques sur les adversaires pour les affaiblir et diminuer les dégâts qu’il infligent ou leur en infliger d’avantage. Ces améliorations permettent de pallier la faible caractéristique d’attaque de Cyclope qui ne s’élève de base qu’à un seul petit point.

Cependant, le héros s’avère efficace en gestion de menace avec la carte Brillant Tacticien, présente en trois exemplaires dans son paquet Personnage. Cette carte Événement permet à Cyclope de retirer 3 menaces d’une manigance et de reprendre en main, depuis sa défausse, une carte tactique.  

Sans grande surprise, Cyclope a un paquet préconstruit autour de l’archétype commandement. Il booste ses alliés et affaiblit les sbires ennemis pour une efficacité optimale. En se reposant ainsi sur ses alliés, il offre une équipe solide à gérer et que les adversaires ont du mal à surpasser, comme ce peut être le cas dans d’autres archétypes. De tels pouvoirs ne sont pas de trop face à des ennemis qui disposent du mot clef vilenie, qui leur permet d’avoir une carte boost pour gonfler leurs stats ou capacités.

Phoenix

Dernière extension mais pas des moindres, puisque c’est ma préférée de cette vague : Phoenix, alias Jean Grey. Elle possède, tout comme Shadowcat, deux formes qui affectent le jeu. Sous sa forme “contenue”, le joueur va placer des jetons Pouvoir sur la carte. En retirer un permettra à Phoenix de générer une ressource et, dès que la carte n’en contiendra plus, on retourne la carte sur sa phase “déchaînée”. Alors la mutante passera en forme berserk. Elle perd 2 points en contre mais gagne 2 points en Attaque ! De plus, les cartes Déflagration psychique ou Attaque Télékinésique infligent davantage de dégâts si Phoenix est sous forme déchaînée.

L’amélioration Contrôle de l’Esprit doit être attachée à un sbire non élite. Il sera désormais contrôlé par le joueur qui gère Phoenix et agira comme un allié. En plus de contenir une menace, on met sa puissance à profit. Le reste du deck, dans sa partie préconstruite selon l’archétype Justice m’a bien plu, avec un bon contrôle de la menace (Pacificateurs Mutants) et des dégâts relativement corrects (largement appuyés par les cartes Personnage de Phoenix.

Conclusion

Cette vague d’extension qui fait la part belle aux mutants est vraiment complète. Elle apporte de nouveaux scénarios à pratiquer grâce à la boîte La Genèse des Mutants et de nouveaux héros avec Colossus, Cyclope, Phoenyx et Shadowcat. En introduisant la mécanique de “formes”, Marvel Champions rapporte une petite surcouche de microgestion que j’apprécie beaucoup. Ce paramètre supplémentaire donne un vrai plus en matière de stratégie et dans un titre à la difficulté relevée comme peut l’être Marvel Champions, c’est loin d’être négligeable. Les amateurs de JCE sont en général férus d’optimisation dans la construction de leurs decks et en jeu, ils pourront s’en donner à cœur joie.
De plus, cette nouvelle vague a réveillé en moi l’envie de construire et modifier les decks, ce que je n’avais pas vraiment ressenti jusqu’à présent. C’est pourquoi, je recommande vraiment cette nouvelle vague d’extension aux néophytes comme aux joueurs confirmés. Chaque profil de joueur pourra y trouver nouveauté, stratégie et d’énormes possibilités de construction de jeux.

La Récap de la Rédac

Nombre de joueurs de 1 à 4 joueurs
Age conseillé à partir de 12 ans
Durée d’une partie Environ 60 minutes
Auteurs Caleb GraceNate FrenchMichael Boggs
Illustrateurs Michal Ivan, Joey Vazquez
Éditeur Fantasy Flight Games, Edge
Prix : Environ 45€ et 15€ pour les blisters Philibert Playin
Mille et un jeux Ludum

Les liens présents dans le tableau récap sont affiliés chez Philibert.netPlayinLudum et Mille et un jeux. En passant par eux pour vos achats, vous pourrez soutenir le site, en nous permettant d’acheter de nouveaux jeux. Merci à ceux qui le feront !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

LES PLUS POPULAIRES

PS Vita – Solutions aux problèmes les plus connus

29
Vous avez une PS Vita, elle vous accompagne dans les transports ou c’est votre valeureux sujet lors que vous présidez sur votre royaume de...
Philibert