Salut les arachnophiles ! Avec la nouvelle boîte d’extension pour Marvel Champions, on se replonge dans l’univers Marvel pour retrouver Spider Man et Ghost Spider, ainsi que de nombreux Vilains. Si vous nous lisez depuis un moment, vous aurez remarqué que l’on accroche plutôt pas mal au jeu de cartes à collectionner de Michael Boggs, Caleb Grace et Nate French, édité par Fantasy Flight Games et Edge. Depuis qu’on est tombés dedans à sa sortie, fin 2019 / début 2020 on s’y plonge régulièrement, au gré des sorties. On le pratique de manière régulière, mais pas non plus de façon hardcore à tout optimiser ni poncer tous les boss avec tous les persos. Mais on aime le challenge proposé, découvrir les nouvelles mécaniques et il faut l’avouer parcourir l’étendu de l’univers Marvel au travers de la multitude de héros et vilains. 

On a, pour le moment, fait l’impasse sur les précédentes grosses extensions comme l’Ombre du Titan Fou ou l’Avènement de Crâne rouge. On découvre donc que  l’aventure prend une nouvelle direction, celle de la campagne ! 

Petit rappel qui a son importance, il s’agit d’une extension. Le jeu de base est requis pour pouvoir l’utiliser, il n’y a pas de jetons, de compteurs de points de vie, de cartes Etat dans cette boîte, “seulement” deux decks Héros préconstruits et 5 scénarios, pour un total de 265 cartes tout de même. Toutes les cartes sont compatibles entre elles bien entendu, c’est ce qui fait la richesse et l’intérêt du titre. La boîte est assez grande pour contenir également bon nombre de decks issus des blisters, même protégés.

Into the Spiderverse !

Les deux héros dont la boite contient les decks préconstruits sont Spider Man version Miles Morales et Ghost Spider (que je connaissais sous le nom de Spider-Gwen).

Spider-Man

On retrouve la construction classique des decks avec la carte double face Héros/Alter Ego, 15 cartes propres au Héros avec ses Événements, Soutiens et Améliorations, la Némésis évidemment et la partie personnalisable en fonction de l’affinité que l’on souhaite appliquer au deck (Justice, Protection, Commandement et Agressivité). 

Spider-Man est différent de celui que l’on trouve dans la boîte de base et à l’Alter Ego Miles Morales au lieu de Peter Parker. Le deck préconstruit est orienté Justice, couplé à ses cartes Spiderman, on a une bonne gestion de la menace et des dégâts corrects. Cette version de Spider-Man joue sur les buffs/debuffs, et il a beaucoup plu au sein de l’équipe. Le rayon venimeux inflige deux dégâts à un ennemi et il acquiert en plus l’état Sonné, empêchant la prochaine attaque d’un adversaire. Le Camouflage d’araignée permet à Spidey de gagner l’état Tenace et de désorienter un ennemi.
Les Événements Arachnobaties et Se Balancer déclenchent des bonus si l’ennemi ou le joueur a un de ces états modifiés, ce qui rend le personnage très agressif et lui donne un bon contrôle sur les ennemis. Sous forme d’alter Ego, Miles Morales peut mélanger une carte du set Spider-Man de sa défausse dans le deck. Selon l’avancement de la partie et l’épuisement du deck ça peut être un bon contrôle pour piocher une carte précise à un instant T. Son deck Justice préconstruit est assez agréable à jouer et se révèle plutôt efficace. 

Ghost Spider

Ghost Spider occasionne de lourds dégâts et gère très bien la menace des manigances adverses. Elle dispose de plusieurs cartes infligeant 6 dégâts et retirant 5 menace dans son deck de personnage. Sous forme d’Alter Ego, Gwen Stacy est assez puissante puisqu’elle peut soit se redresser une fois par round, soit mélanger dans son deck la carte Billet pour le Multivers, une amélioration qui lorsqu’elle est retirée de la partie fait défausser sa main, mélanger la pile de défausse dans son deck pour repiocher autant de cartes que sa taille de main maximale et redresser chaque carte du set Ghost Spider contrôlée. On peut donc effectuer un gros tour et rendre son personnage disponible pour affronter une réponse adverse, on adore ! C’est du one-shot, mais heureusement, sinon ça aurait été beaucoup trop puissant.Même si personnellement je ne suis pas fan de l’archétype Protection dans le jeu, je dois avouer que ce deck préconstruit fait bien le taf. Les alliés possédant le trait Web-Warrior ont une de belles synergies qui les rendent très intéressant, faisant ainsi des dégâts, sonnant les ennemis ou retirant des cartes traîtrise du deck de Rencontre.

 

5 chapitres pour une campagne riche en défis !

On retrouve au cours de cette campagne les Vilains les plus emblématiques de la licence Spider-Man, avec l’Homme Sable, les Sinistres Six, Venom, Mysterio… Chacun des scénarios est introduit par une page ou deux de comics plantant le décor, ce qui renforce encore l’immersion dans l’univers des comics. Les différentes aventures ont des mises en places particulières avec des règles énoncées dans le livret, rien de très lourd, et une partie est consacrée au mode expert de la campagne.
Le jeu propose de base un défi relevé, il est dans la droite lignée de ce que pouvait proposer la boîte de base et les différentes extensions précédentes. Mais pour les joueurs hardcores, un mode Expert est également proposé, de quoi rallonger la durée de vie du titre et surtout mettre vos talents de constructeurs de decks à rude épreuve.

Autre nouveauté de cette extension, la Piste de Réputation et le Registre de Campagne. En fonction des résultats du scénario accompli, les joueurs seront invités à compléter ces deux pages du livret de règles. Si, comme moi, écrire sur un livret de jeu vous donne des boutons, il est possible de télécharger des versions vierges des documents à cette adresse ! (Dès que la page sera finie de construire, en attendant les photocopies sont nos amies).

La piste de Réputation va grimper selon les résultats obtenus en fin de scénario. Sa progression sera impactée par divers paramètres dont le fait de n’avoir plus aucun Sbire en jeu ou plus de manigance annexe en jeu non plus. Cette mécanique va intelligemment adapter la difficulté du jeu en fonction des vos performances sur les scénarios. En progressant sur cette piste, les joueurs vont recevoir divers bonus et effets un peu moins cools, symbolisant la reconnaissance de la population pour les services rendus et la menace que les héros représentent pour les Vilains qui tentent de leur mettre des bâtons dans les roues. Thématique et intelligemment amenée, cette mécanique est un très bon plus pour l’extension.
De son côté, le registre de campagne permet de sauvegarder précisément sa progression au cours de l’aventure avec tous les paramètres (points de vie, numéro du scénario…)

Conclusion

Sinistres motivations est la nouvelle boîte d’extension pour le jeu de cartes évolutif Marvel Champions. Deux nouveaux héros viennent se joindre au pool existant pour compléter le roster. Spider Ghost et Spider-Man Miles Moral sont de la partie pour affronter les Vilains dans une campagne de 5 scénarios.
Le JCE mettant en scène l’univers Marvel continue de s’étoffer et propose de nouvelles cartes pour renouveler l’expérience de jeu avec de nouveaux ennemis et héros, mais également tout un panel de cartes pour personnaliser ses decks existants ou en créer de nouveaux. Les possibilités sont infinies et vu la qualité du titre, on ne peut que se réjouir de le voir régulièrement alimenté en contenu.

La Récap de la Rédac

Nombre de joueurs de 1 à 4 joueurs
Age conseillé à partir de 12 ans
Durée d’une partie Environ 60 minutes
Auteurs Caleb GraceNate FrenchMichael Boggs
Illustrateurs Michal Ivan, Joey Vazquez
Éditeur Fantasy Flight Games, Edge
Prix : Environ 45€ Philibert Playin
Mille et un jeux Ludum

Les liens présents dans le tableau récap sont affiliés chez Philibert.netPlayinLudum et Mille et un jeux. En passant par eux pour vos achats, vous pourrez soutenir le site, en nous permettant d’acheter de nouveaux jeux. Merci à ceux qui le feront !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.