Salut les Châtelains ! L’hivers approche mais il est encore temps de faire un petit voyage, pourquoi ne pas visiter l’Écosse ? Beau pays parsemé de petites îles magiques où l’on a l’impression que le temps s’est arrêté il a bien longtemps. L’une d’elle est l’île de Skye, ce charmant bout de terre était l’endroit parfait pour créer un jeu : Isle Of Skye.

Créé par Alexander Pfister (Great Western Trail, Port Royal) et Andreas Pelikan, illustré par Klemens Franz et édité en français par Funforge, Isle of Skye est un jeu de placement de tuiles pour 2 à 5 clans qui vont devoir user de talent de négociation et de stratègie pour acquérir les terres autour de son royaume qui seront les plus avantageuses pour devenir Roi de l’île de Skye !

Comment ça se présente ?

Assez simplement, en début de partie, on place le plateau du jeu qui sert de compte tour et de piste de score puis on détermine de manière aléatoire 4 façons de marquer des points parmi les 16 possibles en plaçant les tuiles correspondantes.

Chaque joueur prend le paravent associé à sa couleur et le château correspondant ainsi qu’un jeton de défausse, on place toutes les tuiles de terrain dans le sac en tissu et on est prêt à commencer !

J’aime les jeux où l’installation est rapide !

Et un tour de jeu ?

Chaque tour de jeu sera découpé de la même façon :

  • Récupérer ses revenus
  • Piocher 3 tuiles par joueur et fixer leur prix
  • Défausser une des 3 tuiles
  • Acheter, ou non, une tuile à ses adversaires
  • Construire
  • Décompte des points

Et l’on recommence pour 6 nouveaux tours, à leur terme, on détermine le gagnant.

Toutes les étapes sont rappelées sur le paravent

Simple non ? Alors simple oui mais pas dénué d’intérêt et de stratégie, loin de là ! Si les premières parties sont plus dans la découvertes des tuiles, des mécaniques de jeu et des façon de scorer, on se retrouve très rapidement devant un jeu aux nombreuses possibilités et où il faudra être malin pour réussir à gagner. On se prend rapidement au jeu de l’anticipation et de l’optimisation.

Le nerf de la guerre…

L’argent ! Forcément ! Et dans Isle of Skye c’est la ressource qui vous permet d’acheter des terres pour permettre d’étendre votre fief. Mais vous n’êtes pas le seul à convoiter ces précieux terrains. C’est pourquoi à chaque tour, après avoir pioché 3 tuiles de Terrain, vous devrez en désigner une qui sera défaussée. Généralement, on choisit celle qui arrangerait un adversaire pour le faire couiner… Puis on attribue la valeurs monétaire que l’on est prêt à payer pour les deux tuiles restantes. Les joueurs à tour de rôle auront la possibilité d’acheter une tuile chez un adversaire au prix qu’il a attribué à la tuile. Si personne n’achète la tuile, le joueur se défausse de l’argent estimé et récupère la tuile.

La première tuile est défausse la deuxième coûte 7 et la troisième coûte 3

Il est parfois tentant de mettre la tuile qui correspond parfaitement à l’adversaire à un prix indécent pour le forcer à mettre la main au portefeuille et donner tout ce qu’il a en réserve mais se faire prendre à son propre jeu peut être un revers assez dur à digérer… Surtout si vous n’avez pas d’emplacement pour mettre cette tuile, vous l’aurez payée pour rien…

Parlons placement d’ailleurs !

Les tuiles

L’un des grands atouts d’Isle of Skye c’est sa rejouabilité. De base le jeu possède 16 tuiles de scores. A chaque partie vous n’en sélectionnez que 4, au hasard ou non, vous faites comme vous voulez. Ces 4 tuiles ne sont pas comptabilisées à chaque tour.

Le plateau compte tour/piste de score vous indique quelle tuile est prise en compte à la fin du tour en cours. Il faut garder cette information dans un coin de sa tête car le nombre de tour est limité et si vous ne mettez pas en route un moteur de point pour le tour en cours tout en prévoyant les suivants, l’écart de point peut vite se creuser et vous laisser en retrait.

Une fois que vous connaissez votre objectif pour le tour en cours et les suivants, vous devrez placer les tuiles que vous avez achetées de façon à créer des paysages. La règle de pose est assez simple, pour que 2 tuiles puissent être mises côte à côte, il faut que leurs bords aient des paysages similaires, comme dans Kingdomino.

Franchement ça ressemble aux paysages ! Et si vous êtes attentif vous verrez peut être Nessie…

Les routes, les fermes, les boch (des tours rondes blanches), bovins, moutons, bateaux et autres ne sont que des éléments de scoring, il n’y a pas de contrainte particulière de pose vous empêchant de faire ce qui vous arrange.

Graphiquement ? C’est Allemand ?

Oui en effet c’est Allemand ! Avec le style graphique que ça implique ! C’est Klemens Franz aux crayons (Caverna, Montana, Agricola, Fight For Olympus, Gingerbread House, Barenpark) Mais les graphismes d’Isle of Skye sont plaisants, bien que simples. Le fait de voir se dessiner son royaume sous ses yeux à chaque tour est très agréable. On prend plaisir à construire des grandes plaines ou des lacs, à essayer de faire en sorte que les routes soient cohérentes bien qu’inutiles pour scorer.

Au final ?

Isle Of Skye à souvent la réputation d’être une alternative à Carcassonne, c’est ce qu’on peut se dire la première fois qu’on voit les tuiles, mais ça serait passer bien à côté de ce qu’est vraiment Isle Of Skye, un jeu d’enchères secrètes. Le coeur du jeu est là ! Pour construire votre royaume vous aurez besoin des meilleures tuiles, ces tuiles vous ne pourrez les obtenir que via de l’argent et des enchères. Et vu que vous avez les mêmes objectifs de victoire que vos adversaires, ne comptez pas sur eux pour vous laisser les meilleures tuiles à bas prix. Savoir pousser à l’achat vos concurrents est un art, les faire se ruiner pour des tuiles qui leurs sont nécessaires est un grand moment de joie ! Anticipez les prochains tours pour scorer un maximum en optimisant le placement des tuiles.

Le nombre de tuiles vous assura une rejouabilité quasi infinie et si ça ne vous suffit pas, l’extension Les Druides vient de sortir et rajoutera de nouveaux éléments au jeu de base. On vous en parle très bientôt…

La Récap de la Rédac

Nombre de joueurs 2 à 5 joueurs
Durée d’une partie 30 à 60 minutes selon le nombre de joueurs
Éditeur Funforge
Prix 30 €

 

Toutes les photos de paysages présentes dans l’article sont vraiment de l’île de Skye et faites par WXM Photography qui nous a gentiment autorisé à utiliser ses photos pour illustrer cet article, on le remercie ! Je ne résiste pas à l’envie de vous en mettre quelques unes

Il a de nombreuses autres photos de l’île de Skye et d’autres paysages mais également des photos de modèles et d’urbex, n’hésitez pas à faire un tour sur sa page ou sur sa chaîne Youtube !

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.