Salut les rôlistes ! Cette année, Donjons & Dragons est partout, et ce n’est pas pour nous déplaire. Le plus célèbre des jeux de rôles à fêté ses 47 ans cette année et se met en avant sur différents supports. Au travers des jeux de rôles bien évidemment, pour les joueurs confirmés ou pour les novices par le biais de kits d’initiation, mais également en livres comme on a pu le voir avec la collection Hachette ou dans l’avant dernière extension de Magic l’Assemblée

Larousse, dont on a chroniqué l’ouvrage sur Magic il y a peu de temps, édite un diptyque de livres collectors Donjons & Dragons. Ces ouvrages se destinent aux novices de la licence désireux de découvrir cet univers si riche depuis près de 50 ans. Les deux ouvrages ont une couverture cartonnée et un format de 22.2 x 1 x 29.3 cm et sont de fait confortables à lire. Cette dimension type BD permet de profiter dans les meilleures conditions possibles des nombreuses illustrations.

Le tome 1 

Pensé comme une porte d’entrée dans l’univers de Donjon et Dragons, le tome s’ouvre sur une présentation de la licence avec une frise chronologique de ses débuts en 1974 jusqu’à aujourd’hui. Ensuite, l’ouvrage passe très vite à la présentation du jeu de rôle papier et plus particulièrement à la feuille de personnage et sa création. C’est l’occasion pour les novices de se familiariser avec cet outil indispensable du jeu. Pour faire son choix dans le personnage qu’il pourrait incarner, le lecteur est guidé avec tout un tas d’informations très pertinentes. Ainsi, toutes les statistiques sont passées en revues et détaillées. Cependant les paragraphes dédiés sont assez explicites pour donner la bonne quantité d’informations sans noyer le lecteur sous une masse indigeste de notions techniques. 

Ensuite, de nombreuses autres informations sont distillées au cours de l’ouvrage. un peu comme un fil rouge, les classes et races de personnages jouables sont présentées, guidant le lecteur dans ses choix en dressant un tableau rapide pour l’aider à choisir celle qui lui correspondrait le plus.

L’ouvrage est également parsemé de petits jeux, façon cahier de vacances, je ne suis pas vraiment le public pour ce genre d’activités dans un livre, mais nul doute qu’ils sauront séduire certains lecteurs. En revanche, j’ai beaucoup aimé les “Contes d’une première rencontre”. Présentés comme le récit d’une première partie de jeu de rôle, ces quelques pages retranscrivent le début de campagne d’un groupe de joueurs. Ils permettent aux novices, dont je fais partie, de se familiariser avec le comportement et la narration d’un Maître de Donjon, ce qui est essentiel pour masteriser une partie, mais également en profiter au maximum en tant que joueur. 

Donjons & Dragons à évolué, visuellement parlant, au cours de presque 5 décennies pour arriver actuellement à de superbes illustrations. On peut en apprécier bon nombre tout au long de l’ouvrage qui est richement illustré, mais certains de ces artworks s’étalent sur deux pages. Les dragons sont majestueux et en mettent plein les yeux.


Le tome 2

Dans la droite lignée du premier volume, ce second tome s’évertue à détailler le bestiaire et la géographie propre à l’univers de Donjons et Dragons. Après avoir présenté les classes de héros, c’est au tour des héros et vilains d’être passés au crible. Ainsi on en apprend plus sur des personnages tels que Minsc et Boo ou encore Lolth que les joueurs de Magic ont peu apercevoir dans la précédente extension du jeu de cartes à collectionner.

Ce second tome donne également de nombreuses pistes pour approfondir l’exploration du lore de Donjons & Dragons en dehors du jeu de rôles papier. Ainsi, ce sont les jeux vidéo dans l’univers de la licence et les romans de R.A. Salvatore qui sont présentés. On nous parle entre autres de Baldur’s Gate III, à venir dans les prochains mois, ce qui je doit l’avouer a relancé mon intérêt pour la licence. 

Autre rubrique que l’on retrouve dans les deux tomes : les présentations de divers média consacrés au jeu de rôle Donjons & Dragons. Ici ce sont les podcasts et les chaînes Twitch/Youtube traitant de cet univers qui sont mises en avant. Cependant j’ai une critique à formuler sur cette chronique du livre. Tous les podcasts ou chaînes sont anglophones, certainement dû au fait que ces deux ouvrages soient des traductions on ne retrouve aucun contenu francophone. Je trouve cela dommage, présenter des chaînes en français aurait peut être pu amener de nouveaux joueurs à découvrir la licence par ces média.

Conclusion

Les deux tomes collectors de Donjons & Dragons édités chez Larousse sont une mine d’informations précieuses pour les novices de la licence désireux de découvrir l’univers riche et dense de ce JdR. Pensés pour être accueillants, ces ouvrages sont des versions light des livres de règles et de lore de la plus grosse saga de jeux de rôles papier. Très didactiques, ils accompagnent le lecteur au travers des méandres du jeu. Moins chers que les livres de base nécessaires au lancement d’une partie, mais ne les remplaçant pas, ils sont parfaits pour entrevoir la richesse de l’univers et se faire une première idée du jeu. 

Étant donné la place importante que Donjons et Dragons occupe dans la Fantasy, ces deux tomes sont une bonne introduction au genre tout entier.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.