Salut les cryptographes ! Avec l’arrivée prochaine de l’extension Laser Drive, on vous présente, si besoin est, Decrypto. Il a beaucoup fait parler de lui dans le monde ludique, et un peu en dehors pour ses qualités. Notre dernière partie date de cet été, Laser Drive nous a fait replonger à fond dans le jeu et on ne le regrette pas.

Décrypto

Si vous êtes passé à côté du phénomène Decrypto jusqu’à présent, voici une petite présentation rapide de ce jeu de communication de Thomas Dagenais-Lespérance édité par Le Scorpion Masqué

Le jeu se pratique en équipes de 2 à 4 joueurs chacune et le principe va être de réussir à faire passer des codes secrets sans que les adversaires ne les interceptent. La partie est gagnée par une équipe lorsqu’elle obtient deux jetons Interception, et perdue lorsqu’elle obtient deux jetons Malentendu. On revient sur leur obtention un tout petit peu plus loin.

On installe la machine à décrypter

Voyons la mise en place pour bien comprendre comment va être organisée la partie. Chaque équipe reçoit le même matériel, à la couleur près : un chevalet de décryptage avec quatre fenêtres numérotées, quatre cartes Mot clé, une pile de cartes Code et une feuille de notes. 

En début de partie, l’équipe insère quatre cartes Mots-Clé dans les fentes de l’écran décrypteur pour faire apparaître les mots avec lesquels elle va jouer. A tous les tours un membre de l’équipe va être désigné comme “encrypteur”, il va avoir la charge de faire deviner le code, une suite de chiffre de 1 à 4, à ses partenaires. 

Les Mots-Clé de la partie sont visibles par tous les membres de l’équipe. A chaque tour l’encrypteur va piocher une carte Code qu’il gardera secrète. La combinaison à faire deviner est un code de 3 chiffres. Pour y parvenir il va devoir donner 3 indices à voix haute sur les mots Clé. L’équipe se concerte et annonce le code qu’elle pense avoir associé aux indices, inscrit ses indices sur la feuille de notes ainsi que le code proposé. Si le code est bon, la partie continue, la main passe à l’autre équipe ; en revanche, si le code énoncé est faux l’équipe reçoit un jeton Malentendu.

Chaque équipe effectue son premier tour de la sorte. Cependant, les choses se corsent rapidement. En effet, l’équipe adverse n’est pas inactive pendant le tour. Elle entend les indices reçus et les note sur sa feuille et, dès le deuxième tour elle va proposer par associations d’idées, un code avant l’équipe “active”. Si elle y parvient elle gagne un pion Interception.

Avis

La subtilité et la communication sont l’intérêt même du jeu. Pour l’équipe qui fait deviner les mots il va falloir user de finesse pour parvenir à trouver des indices suffisamment clairs afin d’orienter son équipe vers le bon code, tout en restant assez obscur pour les adversaires. Jouer avec ses amis ou des joueurs réguliers entraîne une mutation du jeu, on commence à cerner les associations des autres et leur schéma de pensée. Tout comme dans Concept, plus vous connaissez les gens avec qui vous jouez ou jouez contre, plus le jeu devient intéressant et profond. 

De simple party game, il peut devenir assez facilement un jeu fil rouge qui vous suivra dans vos soirées. Chaque partie amenant un nouveau niveau. On vous conseille vraiment de vous y pencher sur la durée.

Laser Drive

Avec l’arrivée du support CD, la quantité d’informations pouvant être transmise à été multipliée. Les “vieux trentenaires” s’en souviennent alors que les plus jeunes se demandent pourquoi les cartes Code du jeu de base représentent l’icone “Sauvegarder” de n’importe quel logiciel…

Laser Drive est une toute petite boite carrée contenant quelques jetons et pas mal de cartes. 

L’extension Laser Drive vient apporter de la rejouabilité et une dynamique un peu différente au jeu de base. Les cartes Disque Laser viennent apporter une contrainte supplémentaire à l’encrypteur. Elles contiennent une catégorie de mots, comme une insulte, des objets se trouvant dans une cuisine ou des titres de films… A tous les tours, l’encrypteur devra faire correspondre au moins un des ses indices à cette catégorie. 

Il peut aussi choisir la difficulté et faire correspondre ses trois indices à la catégorie imposée par la carte Laser. Dans ce cas là, son équipe prend immédiatement un jeton Laser. 

A la fin de chaque manche, avant que la main ne passe, l’équipe peut, en dépensant 2 jetons Laser, proposer un mot de l’équipe adverse qu’elle pense avoir identifié. 

Lorsqu’une équipe déclenche cette phase d’identification, l’autre équipe doit (avant la proposition de la première) annoncer si elle fait de même. Le jeu en vaut la chandelle puisqu’un jeton interception est à la clé si le mot est exactement identifié. En cas d’échec, il n’y a pas de conséquence négative.

Conclusion

On aime beaucoup la nouvelle dynamique un peu plus “agressive” qu’apporte Laser Drive. Avec les pions Laser en plus et l’interruption du tour en fin de manche pour essayer de deviner le mot adverse, les parties sont plus intenses et on réfléchit un peu plus aux propositions des adversaires. Mais cette extension apporte aussi et même surtout son lot de fun avec les thèmes imposés. Assez “geek” dans l’ensemble, les thèmes feront écho dans les équipes qui trouveront des associations assez facilement. Mais les choix de mots assez improbables quand on doit “bricoler” pour coller au thème pourront perdre vos coéquipiers, ne soyez pas trop gourmand si vous voulez progresser et non précipiter votre chute avec l’accumulation des jetons malentendu.

La Récap de la Rédac

Nombre de joueurs de 4 à 8 joueurs
Durée d’une partie Environ 20 minutes
Auteur Thomas Dagenais-Lespérance
Illustrateur Fabien FulchironNILSManuel Sanchez
Editeur Scorpion Masqué
Prix Decrypto : 20 € ; Laser Drive : 12 €

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.