Salut les Aventuriers ! C’est la grande mode des Escape Games en ce moment et on en voit fleurir chez plusieurs éditeurs. Chacun y allant de ses petites particularités pour se distinguer. Nous allons aujourd’hui parler de Deckscape qui vient d’arriver chez nous.

Deckscape est une gamme d’escape games créée par Martino Chiacchiera et Silvano Sorrentino, édité par Super Meeple. Cette première saison est composée de trois scénarios : Braquage à Venise, A l’épreuve du temps et Le destin de Londres.

Au niveau matériel, chaque boîte contient 60 cartes (de grande taille environ 11 x 8.5 cm) et c’est quasiment tout. La boîte de Braquage à Venise à un petit quelque chose en plus  (mais on y reviendra un peu plus tard). Les cartes sont de bonne qualité, les illustrations assez grande et belles surtout. La toute petite boîte rend le jeu très facile à transporter, idéal pour un jeu d’été ou à faire entre amis.

Pas de règles dans les boîtes, le tuto est intégré au jeu, le principe et le fonctionnement nous sont expliqués dans les premières cartes et tout se fait simplement. Le plaisir est immédiat, et le jeu est accessible même aux néophytes du genre. On ne vous spoilera évidemment pas les énigmes du jeu et ne montrerons pas trop d’infos sur le matériel pour les mêmes raisons.

Attaquons avec Braquage à Venise.

Vous êtes des cambrioleurs professionnels à la retraite, mais une mystérieuse missive vous force à reformer votre ancienne équipe. La mission : vous introduire dans le plus ancien casino du monde, à Venise, et voler le jeton d’une valeur d’1 million d’euros !

L’originalité de ce scénario repose en partie sur le fait que vous incarnez un groupe de voleurs, chacun avec ses spécialités à utiliser pour résoudre certaines énigmes. Vous aurez donc six cartes personnages à répartir entre les joueurs ; chacun regarde le verso de sa carte et n’a pas le droit de le montrer aux autres participants. En revanche vous pouvez communiquer sur les informations présentes. Le principe est génial, par contre j’apporterai tout petit bémol sur ce point. J’ai fait l’aventure avec un autre joueur et le hasard de la répartition des personnages a fait que l’un de nous avait la solution d’une énigme sans que l’autre ne puisse avoir accès aux informations pour tenter d’y participer. Mais c’est le hasard qui l’a voulu et vous n’aurez peut être pas ce petit désagrément. A part ça, l’idée est excellente, ça favorise la communication entre joueurs et apporte une nouvelle dynamique.

Le contenu de la boîte “Braquage à Venise”

Autre élément présent dans la boîte, un plan du casino avec pas mal d’informations dessus, mais vous devrez les mémoriser parce que vous n’aurez pas le droit de l’emmener avec vous lors du braquage. Deckscape à rajouté un élément intéressant et un moyen de faire fonctionner la mémoire pour pimenter le jeu.

J’ai trouvé que cette aventure de Deckscape était beaucoup plus scénarisée que les autres Escape games et propose plusieurs fins possibles. C’est un aspect du jeu que j’ai vraiment apprécié et qui lui permet de se distinguer de certains autres scénarios d’Unlock ou d’Exit par Exemple.

Deuxième aventure que nous avons essayée : A l’épreuve du temps.

Avec Younz nous sommes un peu plus mitigés sur ce scénario. On y retrouve les plusieurs fins possibles, (toujours sympathique) mais c’est au niveau des énigmes que nous sommes un peu restés sur notre faim. Nous les avons trouvées assez simples dans l’ensemble, sans être mauvaises, et avons bouclé le scénario en moins de 35 minutes.

Cela dit, sans être des vétérans des escapes games et escapes rooms, nous commençons à avoir une certaine expérience dans ce genre que nous affectionnons, et le scénario “A l’épreuve du temps” nous semble parfait pour des joueurs “débutants” dans ce type de jeu car il propose une entrée en matière fluide avec des énigmes accessibles.

Cette aventure est plus classique dans sa narration mais propose tout de même quatre fins possibles.

La mise en place de base du scénario “A l’épreuve du temps”

Nous n’avons pas encore essayé Le destin de Londres, mais on compte bien se procurer le jeu rapidement!

L’essentiel des énigmes des Deckscape se résolvent comme dans les Unlock ou Exit, par association de cartes, observation et évidemment réflexion. Contrairement à Exit par contre, il n’y a pas de destruction de matériel (juste la carte score sur laquelle vous pouvez écrire… Personnellement j’ai écris le résultat sur une feuille à côté) donc vous pourrez le conserver et éventuellement le prêter.

Pour conclure sur Deckscape, c’est un bon escape game, plus accessible sur certains points qu’Unlock ou Exit (notamment les derniers qui annoncent un niveau Confirmé ou Expert et proposent un défi vraiment corsé). Son matériel simple et de qualité ainsi que son encombrement réduit le rendent facile à transporter et à sortir. On espère que ces petites boîtes arriveront à se faire une place sur les étagères d’amateurs de réflexion, on a déjà hâte d’en voir de nouveaux débarquer.

Récap de la rédac

Nombre de joueurs de 1 à 6 joueurs
Durée Environ 60 minutes par scénario
Éditeur SuperMeeple
Prix Environ 12 €

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.