Salut les Patriarches! On vous parle de Culte depuis les Utopiales de Nantes, le jeu de placement d’ouvriers de chez Bragelonne qui ouvre la voie aux gros jeux chez ce tout jeune éditeur ludique. Après plusieurs mois d’attente, la version définitive est enfin en boutique ! On a pu mettre nos petits doigts dessus et on est loin d’être déçus ! Partons réveiller les dieux ancestraux avec Culte !

Nombre de joueurs 2 à 5 joueurs
Age Conseillé A partir de 14 ans
Durée d’une partie 90 à 90 minutes
Auteur
Konstantin Seleznev
Illustrateur Anton Kvasovaroy
Éditeur Bragelonne Games
Prix 45 €

Au commencement…

Repéré par Sébastien Célerin de Bragelonne Games, Culte est un jeu de Konstantin Seleznev, comme Nightmarium, qui devait arriver en France via les voies classiques d’édition et surtout de localisation mais a fait un petit détour par Kickstarter pour le marché américain. Plus de 600 backers et 30 000$ plus tard, le jeu était financé et partait en production. Logiquement nous n’aurons pas les exclusivités du Kickstarter : Des pions pour représenter les autels et des dieux supplémentaires. Mais l’édition française rajoute tout de même une surprise…

Comment asseoir sa domination religieuse ?

Dans Culte, votre but est simple : Promouvoir votre dieu au dessus des autres déités et imposer votre religion comme maîtresse sur la Cité Éternelle.

Pour y parvenir, 3 solutions :

  • Ériger 5 autels dans la cité.
  • Posséder 4 foules de fanatiques sous son contrôle.
  • Invoquer 2 fois sa divinité.

Bien démarrer une secte en quelques étapes…

Vous et vos adversaires commencerez avec les mêmes bases :

  • 1 Patriarche
  • 3 prêtres
  • 2 fidèles
  • 5 pièces d’or
  • Et la fiche correspondant à votre dieu.

Matériel

J’en profite pour souligner l’ingéniosité du thermoformage de Culte. Chaque joueur peut prendre une partie du thermoformage dans lequel tout le nécessaire est déjà réparti. La distribution est rapide et quand on les remet dans la boîte, rien ne bouge. On aime beaucoup les initiatives de ce genre qui allient praticité et efficacité !

Même l’emplacement des foules de fanatiques et des pièces est amovible, on ne s’encombre pas de la boîte sur la table !

Le reste du matériel est d’aussi bonne facture, les cartes toilées sont d’excellente qualité, un vrai plaisir à manipuler, on sent qu’on a quelque chose de durable en mains.

Les figurines de Patriarches possèdent des socles de couleurs pour les différencier. Elles sont assez détaillées sans non plus rivaliser avec celles que l’on trouve dans Zombicide. Mais nous ne sommes pas dans un jeu de figurines, ne l’oublions pas. Leur taille est toujours impressionnante sur le plateau par contre !

Quant aux fidèles, les petits meeples en position de prière sont très sympa.

Une fois les bases de votre secte en mains, il est temps de conquérir la Cité Éternelle…

Pour profiter de l’effet d’un quartier, il faudra être majoritaire dans ce dernier. La majorité s’obtient avec les valeurs des prêtres. Ne pouvant mettre qu’un prêtre à la fois par lieu, il faudra choisir avec discernement où les envoyer pour gagner la majorité ou la ravir à un concurrent. Tromper un adversaire en n’envoyant qu’un prêtre de faible puissance pour ensuite lui adjoindre un collègue plus puissant et s’assurer de la majorité est toujours efficace.
Les autres prêtres présent sur le lieu, qui n’ont pas la majorité, obtiendront tout de même de l’argent.
Quitte à être sur place, autant faire l’Aumône !

Ici seul le joueur jaune va profiter de l’effet de l’Académie, les autres récupéreront l’Aumône.

A la conquête des bas quartiers pour atteindre les hautes sphères

La Cité Éternelle sera votre terrain de jeu, cette ville découpée en 13 secteurs ne vous ouvrira pas tout de suite toutes ses portes. Seules les religions les plus influentes auront le droit d’atteindre les quartiers chics et les avantages qui vont avec.

Si les premiers quartiers ne sont pas regardants et ne demandent rien pour y accéder. A partir du quatrième quartier il vous faudra un minimum de 1 fidèle pour pouvoir entrer.

Le nombre de fidèles requis pour accéder aux lieux les plus puissants ne fera que croître.

ERRATUM DE LA REGLE : Dans la règle, il est marqué qu’il faut au moins 2 fidèles pour aller dans les lieux 4 à 6. C’est le plateau qui contient la bonne information, il suffit d’un seul fidèle pour y accéder.

Problème plus gênant, à partir du 3ème prêtre posé, vous devrez sacrifier des fidèles pour pouvoir poser de nouveaux prêtres dans d’autres quartiers. La vie est faite de sacrifices… Surtout ceux des autres…

Mais ce ne sont que des ouailles ! Aucun problème… Oh que si ! Car la puissance de votre Patriarche est en partie affectée par le nombre de fidèles.
Le Patriarche est le seul prêtre capable d’avoir une influence supérieure à 5.

De plus il faudra une influence minimale, entre 5 et 21, pour réaliser la première invocation de votre dieu.

Ne négligez pas vos fidèles, ils ont beau être sacrifiables, ils sont importants !

Mais pourquoi vouloir atteindre les plus haut niveaux ?

Simplement car c’est dans ces quartiers que vous trouverez des conditions de victoire.

  • En étant majoritaire sur le lieu n°7, Le Quartier des Artisans, vous pourrez construire des autels, au bout de 5 construits, c’est la victoire.
  • Si vous êtes majoritaire sur le lieu n°12, La Caserne, il sera possible de recruter des foules de fanatiques, à la 4ème c’est gagné.
  • En vous assurant la majorité sur le lieu n°13, La Faille des Ténèbres, il vous sera possible d’invoquer votre dieu. Si vous réussissez à le faire 2 fois, vous remportez la partie.

Bien sûr ces lieux sont convoités de tous et demanderont des ressources en fidèles, prêtres et argent mais ça serait une grosse erreur de délaisser les autres lieux pour autant.

Chacun a sa spécificité et leur ordre de résolution aura un grand impact sur les résultats des majorités. Cette résolution est faite dans l’ordre croissant, des quartiers les plus bas vers les plus hauts.

Ne laissez surtout pas Les Bas-Fonds (lieu n°2) sans surveillance où vous risquez de vous en mordre les doigts rapidement.
Sans parler des lieux qui permettent de récupérer des cartes spéciales, garantissant des bonus mais permettant aussi de vous planter des lames dans le dos.

Chaque lieu est important, l’oublier c’est perdre la partie.

La direction artistique

Nous la devons a Anton Kvasovaroy et on peut dire qu’il a fait un excellent travail. La Cité Éternelle est magnifique, les quartiers donnent une bonne idée de l’ambiance qui y règne et de ce qu’on vient y trouver. L’iconographie sur les cartes est vite maîtrisée, l’aide de jeu au dos du livret de règle vient éclaircir tout doute.
On apprécie particulièrement le soin apporté pour décrire chaque lieu, carte et dieu dans la règle d’ailleurs. Ça permet de lever les incertitudes rapidement.

Les cartes dépeignent très bien les complots et les trahissons qui se jouent dans l’ombre, on aime beaucoup l’atmosphère sombre et pesante qui se dégage de chaque dessin.

D’ailleurs les dieux sont un peu les personnages centraux de Culte, outre la qualité d’illustration qui met en valeur chaque déité, ils méritent qu’on s’attardent dessus…

Une offre large !

Choisissez votre dieu, Offrez Femme et Enfants ! Gloire assurée ! Débloquage d’Iphone à distance ! Retour de l’être aimé ! Sauf si vous l’avez sacrifié bien sûr…

Dans Culte, vous avez le choix entre 8 dieux différents de toutes les contrées :

Passant de l’Egypte avec Anubis, par Rome avec Janus ou Babylone avec Tiamat sans oublier forcément Cthulhu, le panel de dieux est assez vaste et chacun a sa façon de jouer qui orientera votre stratégie.

Si vous arrivez à vous mettre d’accord en début de partie, n’hésitez pas à prendre le dieu qui vous plaît. Et si la religion est un thème qui ne vous plaît pas, ne vous en faites pas, tout est prévu ! Les Athées sont de la partie ! Vous pourrez vaincre par la science !

Nous vous disions que malheureusement nous n’avions pas accès aux exclusivités Kickstarter en début d’article. C’est hélas vrai pour 2 dieux Hastur et Marzanna. Mais l’édition française à une petite touche personnelle qui n’existait pas dans la version Kickstarter : Le dieu Asmodee.

Le Démon du Jeu est forcément présent, un clin d’œil au géant du monde ludique. En tous cas, on apprécie la référence. Le dieu est plutôt agréable à jouer en plus, il a une mécanique intéressante qui permet de revenir sur sa première invocation. Ce n’est pas simple à mettre en place mais très efficace une fois lancé.

A la fin des temps !

Culte est un jeu de pose d’ouvriers simple dans ses règles mais qui demande un questionnement permanent. Envoyez vos prêtres dans les bons quartiers pour vous accaparer leurs récompenses. Tous les prêtres ne se valent pas, il faudra avoir les plus influents dans le quartier pour le réclamer. Vous avancerez dans le jeu en faisant grossir vos rangs et votre influence mais il faudra aussi savoir sacrifier quelques fidèles pour pouvoir accéder à de nouveaux choix. Mais en vous dispersant sur de nouveaux choix, vous laisserez les premiers à porté de vos adversaires… Le plaisir du jeu est à l’image de la Cité Éternelle, sombre, plein de complots et de trahison ! Quel plaisir de sacrifier les prêtres d’un autre dieu pour ensuite récupérer la majorité sur le lieu et mettre a mal toute sa stratégie ! L’apprentissage de l’ordre de résolution se fera à la dure mais une fois assimilé, le jeu est un combat tactique permanent pour des places toujours plus chères. Doté de 9 dieux complètement différents et qui orienteront votre stratégie, Culte sait proposer en quelques minutes des dilemmes forts et avec un vrai impact. Pas de place au hasard ici, tout est de votre fait! Serez-vous à la hauteur pour servir votre déité… ?

Récap de la Rédac

Nombre de joueurs 2 à 5 joueurs
Age Conseillé A partir de 14 ans
Durée d’une partie 60 à 90 minutes
Éditeur Bragelonne Games
Prix 45 €

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.