Salut les Aventuriers, l’année dernière nous avions fait un saut aux Utopiales, le festival de Science-fiction et de l’imaginaire à Nantes et nous y avions découvert Okko. En attendant de recevoir mon kickstarter qui prend un peu de retard, nous avons réitéré l’aventure aux Utopiales ! Direction l’édition 2018 du festival de l’imaginaire !

C’est accompagné de Panzerodin que j’ai franchi les portes de cette nouvelle édition du festival nantais. Cette année il avait pour thématique “Le Corps”. Vaste sujet qui a donné lieu à 5 jours de conférences, débats, films, échanges, expositions, et activités diverses autour de ce thème.

Loin d’être exhaustif, nous allons tenter de vous donner un aperçu de tout ce qu’on a fait pendant les 3 jours de notre présence sur place. Vous parler chronologiquement de tout ce que nous avons vu sur place serait trop long et fastidieux voir surtout très inintérressant…

Regroupons donc par thématique ce que nous avons pu voir aux Utopiales de Nantes !

Les conférences

Le festival est entre autres réputé pour rassembler nombre de personnalités du monde scientifique et littéraire qui se réunissent autour de tables rondes publiques pour discuter divers sujets. Beaucoup de sujets divers et variés ont été traités cette année comme les Chimères, l’alimentation de demain, la mort…

Certaines étaient très axées sciences, d’autres plus jeu comme “Soigner par les jeux” ou “Le personnage, avatar des clichés ?” ou encore présentation d’œuvres comme la BD basée sur le voyage de Darwin autour du monde. 

Les conférences ouvrent des pistes de réflexions sur des sujets divers et toujours très intéressants. La conférence “Soigner par les jeux ” était très parlante et présentait plusieurs initiatives pour apporter un confort de soin plus grand à certains patients. On nous a mis en garde avant, ce n’est pas “guérir par les jeux”, évidemment le jeu n’a pas de vertus miraculeuses mais dans certains cas il peut aider à prendre conscience de certains symptômes ou aider à communiquer.
La discussion était très orientée vers le jeu de rôle qui permettait aux patients de s’intégrer dans un groupe et parfois de dépasser des soucis de communication. Dans d’autres cas, le jeu était adapté pour qu’il puisse être pratiqué par des personnes non voyantes ou mal voyantes. Beaucoup d’initiatives très intéressantes pour rendre le Jeu accessible dans son ensemble. Le débat a évolué ensuite sur l’importance des outils de simulation numérique comme les applications en réalité virtuelle dans l’enseignement et l’apprentissage en milieu professionnel.

Vous retrouverez plusieurs de ces conférences sur le forum d’ActuSF et des photos bien plus belles que les nôtres ! ^^

Jeux Vidéo

Plusieurs jeux vidéo issus de studios de développement locaux étaient présents, les postes étant régulièrement pris, nous n’avons pas eu le temps de nous attarder sur les jeux pour les découvrir. Néanmoins une Game Jam a eu lieu durant le festival et a vu émerger des projets comme notamment Arena Spirit qui a remporté le prix du meilleur jeu vidéo réalisé pendant cet événement.

La partie jeux vidéos n’est pas la plus importante en terme de taille au sein du festival, mais les acteurs présents sont passionnés et sont réellement animés par l’envie de faire découvrir leur projet et de partager avec le public. C’est une très bonne chose que l’Organisation du festival n’ait pas oublié le jeu vidéo! Le festival regroupe tous les médias de l’imaginaire et chaque visiteur s’y retrouve.

Expositions

Des expositions sont en accès libre dans le festival, on trouve beaucoup d’œuvres graphiques en particulier celles de Beb-deum qui interpelle par ses créations. Ne connaissant pas du tout cet artiste, j’ai été plutôt interloqué par ses œuvres qui projettent le corps humain dans ce qu’il pourrait être dans un futur plus ou moins proche, mélange de sensualité et de dérive consumériste, le corps féminin devient support des excès de notre société tout en gardant sa moelle. Un traitement graphique particulier mais aussi agréable à contempler que dérangeant selon les œuvres.

Des expositions plus scientifiques étaient également présentes. YOURTUBE (mention spéciale à la personne ayant trouvé le nom, bravo, vous avez fait ma journée) est  présentée par un Docteur sur les nouveaux moyens non invasif de contrôler les voies digestives. Une présentation d’une mini caméra que l’on avale et des images obtenues tout au long de la digestion ainsi que les techniques de traitement d’images. Très intéressant, si certains s’inquiètent du futur et des risques de la technologie, ce genre de démonstration montre bien que la science est merveilleuse quand elle est au service de la santé.

Une exposition sur le centre de la galaxie proposait des superbes images du cosmos, on reste toujours aussi rêveur devant ces images spatiales, on se sent tellement insignifiant face à elles…

L’exposition que j’ai préférée est celle de “l’imaginaire de l’Orient” regroupant 3 artistes : XU Tianhua, REQUIN Dan et NICOTINE, les oeuvres sont justes magnifiques et les photos ne leur rendent pas hommage mais je vous laisse avec quelques exemples

Une reconstruction de l’imaginaire de Jules Verne était reconstruit en playmobils, un énorme diorama rassemblait les œuvres les plus emblématiques de l’écrivain, les adultes s’amusaient à chercher les références pendant que les enfants s’émerveillaient juste devant tant de playmobils.  

Dédicaces des auteurs

Les Utopiales sont toujours le lieu idéal pour rencontrer des grands noms de la littérature fantasy/Science Fiction. On peut y faire dédicacer les livres achetés sur places ou ceux qui trônent sur notre table de chevet depuis des années. J’ai pu rencontrer Patrick Couton, traducteur des Annales du Disque-Monde. Cet homme pas son travail m’a fait connaître Pratchett, à partir de là, je lui dois milles remerciements ! 

Tous les ans le Festival installe une grande librairie au rez-de-chaussée. C’est ici que les auteurs font leurs séances de dédicaces mais également l’Endroit pour se fournir en œuvres littéraires de l’Imaginaire. C’est un plaisir de déambuler au milieu de tous ces ouvrages et souvent de dénicher le titre qu’on cherchait depuis longtemps.

Projections

Le festival est aussi réputé pour ses projections de films et courts métrages. Plusieurs de ces derniers étaient d’ailleurs en compétition. A la fin des projections, le public est sollicité pour voter pour le court métrage qu’il a préféré. Plusieurs prix sont d’ailleurs décernés durant le festival, vous pourrez retrouver tout le palmarès de l’édition 2018 ici. Au niveau des films, plusieurs grands classiques sont également projetés comme Hellraiser 2 et La Mouche par exemple. L’occasion de découvrir ou redécouvrir ces œuvres essentielles du fantastique dans les conditions d’un cinéma.

Vous retrouverez la liste des projections ici, la sélection est toujours de qualité aux Utopiales, on peut le deviner d’un coup d’œil en voyant la foule se presser 20 minutes avant une séance pour être sûre d’avoir une place. 

Le gros morceaux en ce qui nous concerne a été le pôle ludique.

Encadré par l’association Ludinantes (qui va organiser le premier festival Nantais de jeux de société ! On y sera !), le pôle ludique est divisé en deux lieux, tout l’étage -1 lui est consacré avec des dizaines de tables, et un espace au rez de chaussée. Au niveau -1 on y retrouve beaucoup de jeux en démo présentés par la boutique Sortilèges, des jeux différents pour des publics différents, passant d’un Orbis, par un Planet, Les Montagnes Hallucinées, un Jurassic Snack mais aussi des jeux de figurines, des wargames, du Bloodbowl ou bien X-Wing.

Tout le fond de la salle, agrandie cette année, était consacré aux jeux de rôle. Beaucoup de thèmes et d’ambiances opposées mais toutes réunies autour des aventures procurées par les maître du jeu présents sur place.

On a pu voir des peintres donner vie à des figurines et nous rappeler cruellement que nous sommes incapables de colorier un dessin sans dépasser des traits… Je vous admire autant que je vous jalouse… Si jamais quelqu’un veut peindre mes figurines d’Assaut sur l’Empire, je suis preneur !

Quelques créateurs sont venus montrer leurs prototypes et proposaient d’essayer leurs créations, malheureusement pour nous à chaque fois que nous passions, les tables étaient prises et nous n’avons pas pu essayer les possibles futurs hits de demain. Mais c’est très bon signe pour les auteurs !
S’ils nous lisent, qu’ils n’hésitent pas à nous contacter ! 😀

C’est ici aussi que se déroule la nuit ludique. Un événement rassemblant, jeux de rôle, GN, et jeux de sociétés en tout genre à partir de 21h jusqu’à tard dans la nuit, les aficionados du ludique se retrouvent pour une soirée où les jets de dés sont rois.

Un peu plus sage, l’espace situé au rez de chaussé est l’endroit où des éditeurs présentent leurs jeux. Nous avons pu apercevoir Cocktail Games qui présente Twin it ou son indémodable Jungle Speed mais également Profiler et une version géante de Plouf Party.

mais aussi les éditions Lui-Même qui organisaient des sessions de loup garous en plus de présenter leur nouveauté SnowTime mais aussi les classiques, Skulls et Dolores. Nous ne nous sommes pas arrêté longuement sur les éditions Lui-même, le temps étant limité et surtout nous allions les voir la semaine suivante dans un petit festival Ludique du côté de Saint ViaudNous vous en parlerons bientôt ! On a quand même pris le temps de faire une partie de Dolores pour le découvrir 😉

Bombyx était aussi présent lors de cette édition avec Imaginarium et Décrocher la lune. Nous n’avons pu jouer qu’à décrocher la lune tellement l’attente pour Imaginarium était importante. Dommage dans un sens, mais nous avons passé un excellent moment sur Décrocher la lune! ce jeu d’adresse ravira aussi bien les enfants que les parents, les échelles enchevêtrées donnent à chaque fois des sculptures qu’on croirait impossibles au premier regard. La thématique onirique est très bien retranscrite mais entre adultes la compétition prend le pas sur le rêve ! On cherche à déceler la moindre erreur des adversaires et on s’en amuse autant que l’on s’émerveille devant les concepts d’architectures qu’on arrive à inventer pour que tout tienne en place.

Un bon jeu d’adresse pour toute la famille !

Nous avons assisté à quelques rondes du tournoi Destiny organisé par Asmodee, malheureusement nous n’avons pas pu voir le match final, pris par une conférence. Le jeu suit sa route en devenant de plus en plus riche au fil des extensions.

L’éditeur avec qui nous avons passé le plus de temps, c’est Bragelonne, le petit nouveau dans le monde ludique. Ayant déjà sorti plusieurs titres comme Assassin’s Creed, Olive et Tom et Safari Go, nous connaissions déjà un bout de catalogue mais nous étions intéressé par leurs prochaines sorties. Nous avons passé pas mal de temps avec l’animateur présent (Coucou Manu !), profitant des moments de creux pour essayer tout leur catalogue à venir.

Nous avons commencé par un jeu qui annonce la volonté de Bragelonne de percer dans le milieu ludique : Cult, issu d’un kickstarter de Cryptozoic Entertainment où vous devez mener votre religion aux sommets en récoltant un maximum d’adeptes et d’influence. Le jeu est un mélange de pose d’ouvriers, de placement et de majorité. On a énormément apprécié le jeu et on compte bien vous en reparler prochainement !

Deuxième jeu que nous avons pu essayer Nightmarium, un jeu de construction de monstres, le premier qui réussi à construire 5 monstres remporte la partie. A chaque monstre complété on applique les pouvoirs que l’on a réussi à insuffler dans notre créature. Le jeu est un clairement un jeu de coups bas permanents, sa thématique et sa direction artistique en fait un jeu plus destiné aux enfants mais dès les premiers tours on comprend que la mécanique du jeu est bien de faire les pires crasses aux adversaires pour détruire leurs monstres. Là encore, on vous en parle très bientôt !

Nous avons enchaîné avec un deckbuilding original : La Vallée des Marchands. Vous devez constituer un étalage devant vous avant vos concurrents. Chaque peuplade à son pouvoir spécifique et sa façon de jouer, le potentiel de combo est très intéressant et même si on est loin de la nervosité d’un Star Realms, la partie est très agréable et on se prend vite au jeu. La direction artistique très manga et le thème loin des aspects guerriers des autres deckbuildings en fait une porte d’entrée pour initier des joueurs au style.

Troisième jeu que nous avons pu essayer, Cthulhu l’avènement, chez Bragelonne ils savent comment traiter le Grand Ancien! Le livre illustré par François Baranger en est la preuve, on a d’ailleurs hâte de voir sa vision des Montagnes Hallucinées ! Dans ce jeu de cartes pour 2 joueurs, vous devrez gagner en ayant le plus haut nombre d’adorateurs. Il faudra réaliser des suites ou des concordances dans vos adorateurs pour déclencher des effets via des artefacts et des monstres. Les Grands Anciens sont de la partie et déclencheront des effets puissants. Le style BD fait penser aux œuvres pop des années 80, on adore s’attarder sur les monstres, les villes et les Grands Anciens pour apprécier le coup de crayon.

Dernier jeu mais pas le moindre Gogyo, vous devrez compléter votre maîtrise des arts martiaux en vous emparant de 5 pions représentant les 5 mouvements de bases : Feu, Terre, Eau, Vent et Chaos. Le jeu est une un mélange de placement et de coups fourrés, si le thème du jeu peut paraître zen, les cartes actions qui permettent de pourrir les adversaires sont nombreuses et rendent le jeu très interactif, on passe autant de temps à se demander comment faire pour entraver la progression des autres que d’avancer soi même, exactement le type de jeu qu’on adore chez Pixel Adventurers. Le jeu n’était qu’a l’état de prototype mais la mécanique est là et est déjà excellente ! 

Nous vous parlerons en détails de ces jeux dès que nous aurons l’occasion de mettre la main sur un exemplaire et fait plusieurs parties pour en parler correctement ! 

Au final ? 

Les Utopiales sont encore et toujours un festival pour les amoureux de la science fiction et de l’imaginaire. Entre les invités de choix, la programmation riche et variée, une organisation magnifiée par des bénévoles souriants et des espaces ludiques, c’est LE festival qu’il faut faire pour apprécier toute la richesse et toute la passion qui se dégage du palais des congrès le temps de ces 5 jours dédiés à la magie de l’intelligence humaine.
Chaque édition nous transporte et nous ouvre de nouvelles perspectives de réflexions. Nous n’avons pas été déçus une fois encore, c’est avec plaisir que nous reviendrons l’année prochaine pour nous émerveiller à nouveau.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.