Salut les Châtelains ! Ca fait longtemps qu’on n’avait pas fait de jeux de figurines, ça me manquait un peu, Younz était également demandeur alors on s’y est replongés avec Village Attacks. Ce titre met le ou les joueurs dans la peau de monstres assaillis par les villageois qui veulent se débarrasser de vous et retrouver la tranquillité dans leurs campagnes, et surement piquer votre déco… Créé par Adam Smith, édité par Grimlord Games et distribué en France par Légion Distribution, Village Attacks est un subtil mélange de Tower Defense et de stratégie. Issu d’une campagne Kickstarter ayant rencontré un franc succès, terminé avec un financement de plus de 500 000 £ (pour 72 000£ demandées) le jeu est à présent disponible en boutique. L’occasion pour ceux qui l’ont loupé à l’époque de rattraper le coup et de mettre les mains dessus. Voici en quelques mots ce que nous avons ressenti en jouant à ce titre.

Il était une fois…

“Il existe un lieu que le Mal appelle foyer. Loin dans les collines d’un pays reculé dresse un château où vivent des créatures mythiques et légendaires et dont elles surgissent pour répandre la terreur sur le monde. Depuis trop longtemps, les villageois locaux ont vécu sous la menace de cet endroit, mais cela suffit! Un appel aux armes a été lancé et des héros et aventuriers du monde entier y ont répondu! Les villageois viennent maintenant pour détruire la demeure du mal et ils ne doivent pas réussir!”

Igor ! Mets en place le plateau !

Village Attacks est rangé dans une grosse boîte et elle est bien remplie! Les figurines sont triées dans deux plateaux thermoformés, pratique pour les joueurs qui peignent leurs figs. Elles peuvent être rangées sans risque d’être abîmées. Les sculptures des miniatures sont de grande qualité, dynamiques et fourmillent de détails. Sur cet aspect, je trouve que l’Alchimiste est le meilleur exemple, à tel point qu’elle risque d’être compliquée à peindre. Pour nuancer un peu au niveau des figs, certaines ont quand même quelques petites lignes de modelage. Rien de méchant, elles sont rares et discrètes, un petit coup de grattage et elles sont parfaites!

On a au total 66 figurines, réparties en 5 figs Monstre, 5 Héros et le reste en villageois et chasseurs de plusieurs types.

Les 6 dés de base

On a également des dés, 6 noirs (les classiques) un blanc translucide et un bleu nuit qui rappelle les billes avec lesquelles on jouait étant gamins. Les tuiles de jeu sont évidemment en carton de bonne qualité et on a toute une panoplie de jetons en carton pour l’expérience, les dégâts…

La Liche et son plateau personnel

Village Attacks est un jeu entièrement coopératif qui met les joueurs dans la peau de Monstres devant défendre leur château contre une horde de villageois en colère. Si on osait un parallèle vidéoludique, on serait en présence du rejeton qu’auraient eu Dungeon Keeper et Deception IV dans une union démoniaque. Pour protéger votre fief contre cette vague de paysans qui déferle dans vos salles sans avoir nettoyé leurs chaussures, vous pourrez compter sur vos pouvoirs maléfiques et de redoutables pièges. Les monstres sont inspirés de plusieurs folklores variés, on y retrouve une banshee aux côtés d’un vampire, d’une ravissante succube, du Dullahan et d’une liche.

Bâtir son Château

En ce qui concerne la mise en place du jeu, elle est simple et rapide. Les tuiles sont en grand format et on ne les clipse pas entre elles. Deux avantages : c’est facile à assembler et on ne les abîme pas sur la durée comme ça peut être le cas avec certaines d’Assaut sur l’Empire par exemple. Chaque joueur prend son plateau perso, on place les figurines Monstre sur le Coeur du Château,  les Villageois sur leurs points de Spawn, on prend le plateau résumé et c’est prêt!

Une mise en place efficace

Monstres oui mais civilisés ! On attend son tour !

Les tours de jeu sont divisés en différentes phases. Premièrement c’est aux joueurs incarnant les monstres d’agir. Tous jouent leurs personnages, l’un après l’autre, et ce sera ensuite aux Villageois, gérés par le jeu de s’activer. S’en suivra une phase d’entretien durant laquelle on “nettoie” le plateau et on recommence.

Durant leur phase, les Monstres devront planifier soigneusement leurs actions pour empêcher les Villageois de s’aventurer trop profondément dans le bâtiment. En effet, s’ils atteignent le coeur du château et lui font assez de dégâts, la partie est perdue pour vous!

L’attribution des actions

Les actions sont déterminées par un lancé de dés, ensuite, le joueur place ces dés dans les emplacements de son plateau personnel pour effectuer des actions. Chaque Monstre à ses propres caractéristiques, par exemple la Succube (mon perso préféré, allez savoir pourquoi…) ne peut placer qu’un seul dé en défense, mais trois en réserve pour le tour d’après. Le Dullahan quant à lui à une défense plus conséquente avec deux dés mais ne peut en placer qu’un en réserve…

Les monstres peuvent effectuer différents types d’actions pendant leur activation :

  • Attaquer au corps à corps
  • Attaquer à distance
  • se déplacer
  • Mettre des dés en réserve pour l’activation suivante
  • Déterminer une défense / riposte utilisée lors de l’activation des villageois
La Liche, niveau 2
Les nouvelles capacités

On a une vraie dimension RPG dans ce jeu de plateau, les Monstres vont gagner en niveaux et donc en puissance. Leurs capacités spéciales se débloqueront au fil de l’aventure et vous vous rendrez vite compte que ces nouvelles actions sont indispensables pour venir à bout de tous ces pécores venus casser votre petit nid maléfique.

Rallumez torches, brandissez fourches!

Toc toc

Les Villageois sont gérés intelligemment par le jeu. Durant leur phase, les péons attaquent et se déplacent vers le coeur du château. La foule en colère est vraiment bien gérée, on sent que l’on peut être submergés à tout moment et le plateau est souvent chargé en figs. Les 56 figurines ne sont pas de trop! Les héros feront leur apparition au cours de vos parties. Attention à bien gérer rapidement ces ennemis plus corriaces que la plèbe. Ils disposent de capacités spécifiques les rendant encore plus dangereux! 

Les 5 héros présents dans la boîte de base

Mais ce n’est pas la seule action automatique du jeu. Lorsque vous éliminez un Villageois, le moral du village tout entier baisse. Le faire tomber a 0 est souvent une condition de victoire. A chaque phase d’entretien, on augmente également la valeur Evénement du Village sur le plateau de résumé. Lorsque l’on atteint certaines valeurs définies par le scénario, des Événements se déclenchent. Ils peuvent constituer des menaces pour les Monstres en faisant apparaître des villageois dans le château ou en désactivant les pièges placés. Ca fait quelques paramètres à garder en mémoire, mais le plateau de résumé est bien fait avec ses cadrans et emplacements de cartes, on suit toute la progression du scénario en un coup d’oeil.

Le plateau résumé, hyper pratique

La concertation et l’élaboration de stratégies communes sont les clefs de la réussite dans Village Attacks. Si les premiers scénarios sont assez simples, il n’en est rien pour les suivants et vous demanderont une organisation sans faille. En parlant de ces premiers scénarios, ils servent de didacticiel et introduisent les règles du jeu petit à petit. On se familiarise donc avec les et mécaniques en douceur et c’est très bien, on évite l’indigestion. Ils peuvent être joués sous forme de campagne en gardant les personnages et leurs niveaux ou en One-Shot, c’est vous qui voyez! Le jeu peut évidemment être pratiqué en solo, avec un joueur qui incarne plusieurs monstres. Personnellement, j’ai aimé les deux façons de jouer, mais j’ai quand même une petite préférence pour le multijoueur. Mais Younz et moi apprécions que le jeu offre à chacun la possibilité de vivre l’expérience comme il l’entend et ne délaisse pas les joueurs plus solitaires.

Des châteaux à perte de vue

Niveau rejouabilité Village Attacks propose plusieurs variantes pour les joueurs les plus stratèges. En plus d’une génération des villageois aléatoire, via un deck de cartes qui fait que vous n’aurez jamais deux fois la même partie sur un scénario, le jeu propose d’ajouter un Troll et un cycle jour/nuit à vos parties.

Le Troll est la force brute par excellence, allié à personne, il errera dans les couloirs et salles de votre château et s’attaquera à quiconque croisera son chemin.

Le cycle jour/nuit est une variante que j’aime beaucoup. suivant la phase du cycle, les joueurs remplacent un de leurs dés par le dé correspondant. La journée, les Monstres qui sont souvent des créatures de la Nuit sont affaiblis par le Soleil, et utilisent le dé blanc qui ne possède que des faces nulles ou Villageois. En revanche, la nuit ils sont dans leur élément et utilisent le dé bleu avec des faces attaques au corps à corps ou à distance. On a une variante de jeu thématique et cohérente qui reste équilibrée, le top.

On remonte le pont-levis

Village Attacks se rapproche en bien des points d’un Tower Defense, on subit en continu les agressions des Villageois mécontents de votre présence à proximité de leurs habitations. Il faudra user de stratégie et de tous les moyens à votre disposition comme les pièges pour mettre fin à cette révolte. Le tuto bien pensé est étalé sur plusieurs missions pour que les joueurs appréhendent facilement les mécaniques qui restent assez simples au final. Autre gros point fort du jeu : le matériel. Les amateurs de belles figurines vont être aux anges : beaucoup de belles figs à manipuler dans les parties, mais le jeu reste toujours lisible. La sensation de foule qui déferle sur votre fief est très bien retranscrite. On passe d’excellents moments sur Village Attacks à élaborer conjointement les stratégies et à discuter tactique. Et pour ceux qui veulent prolonger l’expérience ou la diversifier, des extensions permettent de rajouter des monstres, des héros voir des éléments de décors supplémentaires comme les pièges en 3D ou le troll.

La Récap de la Rédac

Nombre de joueurs 1 à 5 joueurs
Durée d’une partie entre 30 et 90 minutes
Editeur Grimlord GamesLegion Distribution
Prix 90€

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.