Salut les p’tits festivaliers ! On termine notre tour d’horizon de Paris est Ludique 2019 avec de nouveaux éditeurs. On vous rappelle nos premier et deuxième article qui comportent leur lot d’informations.

On termine notre tour de festoch’ en commençant par :

Super Meeple

L’éditeur au Meeple rouge était bien évidemment présent à Paris Est Ludique, avec des nouveautés. Couleurs de Paris de Nicolas De Oliveira avec Fabrice Weiss  aux pinceaux (vous l’avez?), gros succès sur le salon puisqu’il était sold out dès le samedi. La figurine “premier joueur” était superbe. On vous parle très bientôt de ce jeu de placement d’ouvriers au beau matériel de grande qualité (une constante chez Super Meeple). L’univers des ateliers parisiens du XIXe siècle est le théâtre de cette course au titre de meilleur peintre qui aura réalisé 2 tableaux avant les autres concurrents.

Mississippi Queen, la réédition du jeu de Werner Hodel ayant eu le Spiel Des Jahres 1997 arrive à grand pas. Toujours une course, mais physique cette fois ci avec des bateaux à aubes qui se tirent la bourre dans les Etats Unis de la fin du XVIIIe siècle. Un matériel revisité et de nouveaux éléments de gameplay comme la possibilité de se ravitailler en charbon et les bancs de sable qui vous font ralentir considérablement. Des petits ajouts mais qui transforment le jeu sans en perdre la saveur originale. Une excellente réédition pour un jeu de course très agréable et surtout fun ! La refonte graphique par Christophe Swal et Fabrice Weiss remet au goût du jour l’original tout en gardant l’esprit.  On est d’ailleurs en train de vous préparer un article dédié au jeu, restez dans les parages!

Mississippi Queen – Edition originale de 1997

Iello

On est passé chez Iello pour essayer Ishtar, malheureusement, une seule table était consacrée au jeu. Les parties faisant 1h on n’a pas pu attendre pour l’essayer. C’est notre déception du festival. Il y aura d’autres occasions mais bon, c’est frustrant d’avoir un nouveau Cathala, accompagné de Evan Singh ne l’oublions pas, annoncé et seulement une table pour l’essayer. Du peu qu’on a pu voir, les illustrations de Biboun sont comme d’habitude, sublimes !
On s’est donc rabattu sur Little Town ! Un petit jeu, de Aya Taguchi et Shun Taguchi, très malin où vous devrez construire votre ville et assurer l’alimentation de vos ouvriers. Un petit Agricola Like sauf que vous construisez la ville tous ensemble sur le même plateau. L’emplacement sera déterminant, votre ouvrier activera les 8 cases autour de lui, y compris celles possédées par votre adversaire que vous pourrez choisir d’activer ou non contre rémunération. 

Malin, rapide, tactique, un excellent jeu dans un petit format, on a beaucoup aimé Little Town ! La DA de Sabrina Miramon est toute mimie et améliore encore l’expérience ! J’ai hâte de pouvoir y rejouer, mon score honteux de 4 points m’a laissé un goût amer dans la bouche, je veux pouvoir me refaire ! 

DTDA Games 

On vous avait parlé de Efemeris lors de son financement participatif en juillet 2018, un an plus tard, le jeu est terminé et être en train d’arriver dans les mains des backers. On a pu mettre la main sur un exemplaire (Merci encore!) et on vous assure que la qualité du matériel est géniale ! Les petits bateaux célestes sont terribles ! 😀 Le travail graphique de Manon est toujours génial, on aime beaucoup. (Merci également pour la dédicace de Light Hunters !)


Petite surprise, des exemplaires de production excédentaire sont mis en vente. Si vous avez loupé le KS et que vous voulez le jeu, ne loupez pas cette offre, ce sont les seuls exemplaires que vous pourrez trouver.
On a pu avoir un exemplaire, on vous le présentera dans un futur article ! 😀 

On en a profité pour discuter avec Serge du futur de DTDA Games. Etant formé au numérique, ils l’ont prouvé avec la démo en ligne de Efemeris, ils souhaitent continuer à développer cet aspect pour leurs jeux.
D’ailleurs, vous pouvez trouver gratuitement l’application de Light Hunters qui vous permet de jouer en ligne mais aussi celle vous des règles qui peut vous servir d’aide lors de vos parties. Proposer des versions numériques des jeux de société est à notre avis une très bonne idée pour propager notre passion à un autre public. 

On trouve des adversaires facilement et en plus on peut y jouer depuis les toilettes au bureau, franchement, que demander de plus ? 

Un nouveau jeu ? Ok ! Et bien on a pu voir quelques cartes de leur prochain titre : Résonance. Dans ce jeu, vous incarnerez des sorciers/sorcières qui souhaitent invoquer des démons pour accomplir leur vengeance. Les phases d’invocations seront calées en fonction de celles de la lune. Le jeu est intriguant et toujours baigné d’une atmosphère magique grâce au talent de l’illustratrice. On a hâte d’en savoir un peu plus en fin d’année !

MAD

Sous la même tente que DTDA Games, on trouvait les autres éditeurs distribués par MAD avec plus particulièrement Dans les Cordes, le jeu de boxe de Léo Blandin mais aussi Saline, le nouveau jeu de Chèvre Editions basé sur le thème des marais salant.


Sur la table à côté, nous trouvions Okko, le jeu tiré de la BD éponyme basé sur le système Chronicles de Frédérick Condette chez Red Joker. On a le all in à la maison, on prendra le temps de vous en dire un peu plus quand on aura pu jouer véritablement. D’ici là, le jeu est disponible dans le commerce mais aussi de retour en
KS avec de nouvelles extensions solo et coop ! 

Les illustrations sont de HUB himself et l’artbook relate la création du jeu de société, très intéressant, on vous le conseille ! D’ailleurs on vous conseille toute la saga OKKO, c’est une excellente BD qu’il vous faut lire !

Matagot

Chez Matagot, on a eu la chance de se faire présenter deux titres que vous trouverez prochainement en rayon : Paris New Eden. Un jeu de pose d’ouvrier dans un Paris post apo mais pas dévasté comme on le trouve généralement. Plutôt un Paris où la nature a repris ses droits. On commence par redonner les berges aux piétons et voyez où ça peut nous conduire…

Vous avez un an pour reconstruire un nouveau paradis après l’apocalypse. A chaque saison vous allez récupérer des survivants dans les lieux iconiques de Paris. Avec ces derniers, vous allez pouvoir construire et aménager votre refuge. Vous pourrez faire des points à chaque saison en remplissant des objectifs, des missions et bien sûr en réussissant à nourrir vos survivants.
Le jeu de Ludovic Maublanc & Florian Grenier est illustré par Agnes Ripoche et sera disponible vers Octobre.

Autre sortie qui était en pré vente à Paris est Ludique mais que vous trouverez fin Août en rayon : Dungeon Academy. Le Roll & Write  (oui encore un ! mais original cette fois !) de Julian Allain et illustré par Régis Torresvous vous demande de sortir de 4 niveaux de donjons en combattant des monstres pour réussir à décrocher votre diplôme d’aventurier. Pouvoirs dédiés aux héros, quêtes, gestion de vie et de mana seront de la partie !

Facile a prendre en main, avec du joli matos et demandant rapidité de réflexion si on veut réussir à s’en sortir, le jeu est malin et très agréable à jouer, on vous en dit un peu plus dans un article dédié prochainement.

Funforge

Chez Funforge on a juste pu faire un arrêt de courtoisie entre deux rendez-vous, des nouveautés viennent de sortir : Foothills de Tony Boydell et Ben Bateson qui vous plonge dans la pose de rails ainsi que l’extension de Bärenpark qui rajoute des grizzlis et des éléments 3D à votre parc ! On essaye de vous en dire plus rapidement ! 

Oka Luda

De passage sur le stand d’Oka Luda, nous avons étés accueillis par le sémillant Miguel. On a pu lui dire de vive voix tout le bien que l’on pensait de Kami, et on a évidemment parlé du futur avec lui. On ne pensait pas que le futur allait être si proche puisqu’il avait reçu le matin même quelques boîtes de Poule Poule leur prochain jeu de cartes.
Il s’agit d’un titre de Charles Bossart se basant sur le principe du memory, mais de façon très sympathique. Les cartes Poule, œuf et renard vont être empilées. Une fois que la pile contient 5 œufs “libres” le premier joueur a taper sur la pile ou à dire poule poule l’emporte. Mais vous vous doutez que ce ne sera pas si simple que ça : Les poules couvent les œufs,ils ne sont donc plus libres, mais les renards chassent les poules. Il va falloir faire une petite gymnastique mentale pour s’en sortir. Ça a l’air simple et fun, tout ce qu’il faut pour l’été et les apéros entre potes ou famille qui arrivent. Le style graphique est différent mais le jeu est illustré par Pauline Berdal qui avait déjà fait Kami. Le renard est trop mignon !

On vous parle plus en détail de Poule Poule très rapidement !

Mythic Games

On ne pouvait pas passer à côté de Mythic Games. Paris est Ludique étant en plein pendant le financement de Super Fantasy Brawl, on devait se rendre sur place pour voir le jeu par nous même.
On avait quelques réserves sur le rythme du jeu, beaucoup de vidéos qu’on avait pu voir présentait un jeu au rythme haché et peu dynamique. Faute aux explications de règles en général. Mais face à des amateurs, on a pu être rassurés de voir que le jeu était tout simplement fun et les néophytes s’amusent rapidement.
Suite à de petits contre temps (on est toujours aussi bien organisés…) nous n’avons pas pu faire de partie hélas.
Il faudra attendre début 2020 pour juger du réel potentiel du jeu. D’ici là on suivra l’évolution de la production.

Erune

Un projet qui a retenu notre attention mais qu’on n’a pas pu voir par manque de temps, c’est Erune. C’est la proposition de mixer, jeu de plateau, jeu de rôle, jeu de figurines et intelligence artificielle ensemble.

Oui ça fait beaucoup et ça interroge. N’ayant pas pu parler aux créateurs ou même essayer le jeu, on se gardera de tout jugement mais la promesse est intéressante et on va garder un œil dessus. Pour ne pas vous laisser sans information, on vous renvoie vers la vidéo de Muss Ino dédiée au projet.

Pour finir cette édition 2019 de Paris est Ludique

Un nouveau et dernier grand merci à tous ceux qui permettent la réalisation de cet événement ludique ! On apprécie grandement de pouvoir croiser joueurs, passionnés, auteurs, illustrateurs, éditeurs et autres acteurs du monde ludique. Malheureusement, notre manque de temps sur place nous a empêché de voir toutes les personnes qu’on aurait aimé croiser et avec qui on aurait aimé échangé. On va essayer de passer plus de temps lors des événements ludiques pour profiter pleinement et avoir le temps de voir tout le monde correctement. Si on a pas pu vous voir cette fois-ci, croyez bien que c’était involontaire de notre part!
Heureusement, on a tout de même eu la chance et le plaisir de rencontrer beaucoup de personnes qui nous ont dit aimer notre travail et franchement, ça fait un bien fou de l’entendre ! 😀
Merci à vous ! Ces petits témoignages sont un formidable carburant pour continuer, on aimerait toujours faire plus ! On espère vous voir à nouveau sur de prochains festivals. Le FLIP de Parthenay par exemple ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.