Salut les Aménageurs de parcs! Après vous avoir parlé de Gingerbread House il y a peu, voici Bärenpark ! C’est un jeu d’organisation de parcs animaliers (spécialisés dans les ursidés comme les pandas et les ours) pour 2 à 4 joueurs. Egalement créé par Phil Walker-Harding, c’est une des dernières sorties de Funforge pour cette année. Les parties durent entre 30 et 60 minutes que vous devrez mettre à profit pour aménager votre parc plus vite et mieux que vos adversaires!

Le matériel

Comme pour la construction de maisons en pain d’épice, le matériel est épais et de bonne qualité. On a pas peur de manipuler les tuiles ou qu’elle nous échappe des mains.

  • Des tuiles représentant les parcs avec les mêmes symboles mais placés différemment
  • Des tuiles animaleries valant de 7 à 1 point
  • Des tuiles espace vert ne rapportant rien
  • Des tuiles enclos valant entre 6 et 8 points
  • Des statues d’ours de 1 à 16 points
  • Et des tuiles objectifs de 3 à 10 points

Peu de matériel mais il n’en faut pas plus pour avoir une bonne mécanique !

Comment réaliser un beau parc

Avant de commencer la partie, on a un peu de tri à faire pour mettre le jeu en place. Il faut mettre les tuiles de construction sur les emplacements correspondants dans l’ordre décroissant des points. Ça aura son importance pour la suite du jeu. On dispose des tuiles objectifs en piles de la même façon. A proximité on place également les jetons Statue.

Les joueurs incarnent des aménageurs de parcs animaliers qui vont devoir composer avec différents équipements à placer dans un espace défini et restreint. En début de partie, chaque joueur reçoit un plateau de jeu de 4 x 4 cases, et reçoit également une tuile d’espace vert pour démarrer.

A chaque tour, on pourra placer une tuile pour commencer a agencer un petit espace agréable aux futurs pensionnaires poilus.

Les plateaux personnels on des petits symboles imprimés à divers endroits. Lorsqu’ils sont recouverts vous pouvez prendre une tuile sur le plateau collectif dans la section correspondante. 

Si vous placez une de vos tuiles sur un symbole brouette par exemple vous pourrez acquérir une tuile espace vert avec des toilettes, des allées ou des magasins. Si votre tuile recouvre deux symboles en même temps vous prenez une tuile correspondant à chaque icone recouvert. Il sera donc intéressant d’optimiser les placement pour ne pas se retrouver à court d’infrastructures à placer.

Les bétonnières permettent de prendre une animalerie qui ont des points de 7 à 1, plus vous prendrez tôt ces tuiles, plus vous vous assurerez des points.

Les pelleteuses permettent de prendre un enclos, vous disposez de 3 enclos par espèces allant de 6 à 8 points, ces enclos ont des formes particulières qui peuvent aussi bien vous aider que vous handicaper dans la construction de votre parc, à vous de bien les placer.

En recouvrant une case avec des ouvriers vous aurez la possibilité d’agrandir l’espace de votre parc en recevant un nouveau plateau que vous collerez à celui que vous avez reçu en début de partie. Il sera important d’étendre votre parc car certaines tuiles ne peuvent être placées sur un seul plateau.

Vous n’êtres pas obligé de faire un carré parfait avec votre parc et ça vous rendra bien service dans l’agencement des tuiles.

Si les tuiles peuvent dépasser d’un plateau, c’est uniquement pour reposer sur un autre, toujours en respectant les limites du parc.

Autre élément de scoring important, les objectifs. Ces derniers vous donneront 8, 5 ou 1 point en fonction de votre rapidité à réaliser des objectifs, généralement ces points sont décisifs pour la victoire, c’est pourquoi tout le monde se jette sur les mêmes tuiles.

On se lance alors dans une course aux tuiles et aux objectifs, mais attention, souvenez vous des statues dont on parlait en début d’article. Ces statues occupent un espace qui leur est dédié sur le plateau et qui peut n’être recouvert par une statue que lorsque le reste du plateau est complété. A ce moment là vous pouvez prendre la statue avec le plus haut nombre de points restant. Donc faire la course c’est bien, c’est même essentiel pour ne pas se retrouver bon dernier de l’organisation d’hôtels à pandas, mais il ne faut pas négliger l’optimisation de l’espace !

Une DA bien léchée et bien pensée

En ce qui concerne la direction artistique de Bärenpark, le jeu a un style assez classique. C’est le même studio qui est derrière la plupart des productions un peu typées Allemandes de Funforge, L’Atelier198 qui a géré l’aspect visuel du titre. Les visuels ont le mérite d’être colorés et lisibles, aidant à l’identification rapide des tuiles et donc facilitant l’agencement du parc.

On trouve des rappels sur le plateau pour nous indiquer combien de tuiles doivent être placées selon que l’on joue à 2, 3 ou 4 joueurs. C’est discret mais malin, ça évite d’aller chercher l’information dans la règle en début de partie pour gagner du temps en mise en place.

Autre petit détail qui plaît bien, lors du depunchage, 3 morceaux de cartons sont détachés pour permettre de créer un rangement dans la boîte, évitant que les tuiles se baladent dans tous les sens. Couplés aux sachets zip fournis, le jeu est parfaitement rangé et ne se renverse pas quand on le range à la verticale, évitant le soupire lassé que l’on pousse quand on entend toutes les tuiles et pions se déverser dès qu’on change l’orientation de la boîte, un bon point !

S’il fallait trouver un point négatif, pour nous ce serait que le thème n’est qu’un prétexte. On se laisse embarquer pleinement dans le jeu et par la course au meilleur parc, mais cela se fait au détriment de la cohérence du parc. A la fin de chacune de nos parties, ça nous fait rire de comparer nos parcs et de voir que c’est à chaque fois un joyeux désordre. Les routes ne mènent nulle part, les toilettes sont derrière les enclos…
Heureusement, certains objectifs vous obligeront à créer une cohérence dans le parc en formant un cours d’eau de 3 cases ou une ligne de boutiques voir en répartissant les animaleries et les enclos d’une certaine façon. C’est la manière la plus agréable de jouer pour nous. Nous vous conseillons de passer rapidement au mode “expert” de Bärenpark pour profiter aussi bien des qualités mécaniques que du thème.

Au final ? 

Bärenpark est un jeu de placement de tuile malin et efficace. Les joueurs devront aménager au mieux leur parc à ours et amasser le plus de points au travers d’objectifs et des constructions avant leurs adversaires. Dans les premières parties, on a plaisir à agencer des parcs mais la mécanique prend le dessus par rapport à la thématique, les parcs sont assez chaotiques, on a l’impression de se retrouver dans une partie avancée de Thème Park où l’on a pas anticipé qu’il fallait laisser de la place pour les différentes attractions. Ce manque de cohérence n’enlève rien aux qualités ludiques de Bärenpark, on y joue pour sa facilité de prise en main, on y revient pour ses aspects stratégiques dans la pose de tuiles.

Récap de la Rédac

Nombre de joueurs De 1 à 4 oursons
Durée d’une partie De 20 à 40 minutes
Éditeur Funforge
Prix 30€

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.