Salut les footeux ! Les terrains de 21km de long, les tirs de l’aigle et les ballons ovales vous manquent ? Veinards, on vous parle de Olive et Tom Classico ! Un jeu de Olivier Caïra qui vient agrandir la collection de Bragelonne Games (Assassin’s Creed Vendetta, Safari Go) et surfant sur le renouveau de la série d’anthologie Captain Tsubasa ou tout simplement Olive et Tom par chez nous.

Aux trentenaires, ce nom doit vous évoquer pas mal de souvenirs et vous revoyez tout de suite les matchs qui se transformaient plus en combat de Dragan Ball Z qu’en simple match de football, ces finales dans lesquelles il ne restait que 5 minutes et qui pouvaient durer 4 épisodes, ces techniques pour marquer qui ressemblaient plus à du Kung Fu qu’a un sport de balle, bref, du grand bonheur qui a marqué toute une génération.

On se remet le générique pour le plaisir ?

La série retrouve un nouvel essor avec une version 2018 de Captain Tsubasa, qui reprend l’ancienne histoire mais avec des graphismes refaits. L’anime est diffusé sur ADN et même sur l’Equipe.
La série est partie pour 52 épisodes et il y en a déjà 17 de disponibles.

Profitant de cette sortie, Bragelonne Games a acquis l’ancienne licence de l’animé et l’a transposée sur le jeu Classico d’Olivier Caïra. Classico étant déjà basé sur le football, le transfert a été facile et se justifie parfaitement.

Mais c’est quoi Classico d’ailleurs ?

C’est un jeu de dés et de cartes qui se concentre sur l’action la plus importante du foot : Marquer des buts.

Après avoir sélectionné vos joueurs et lancé vos 5 dés, vous devez créer la combinaison de cartes la plus optimisée pour faire un maximum de passes avant de marquer un but.

Le joueur ayant fait le plus de passes lors de son action gagne le match, une partie se déroule en 3 matchs mais seul le dernier vous apportera la victoire. Voyez les deux premiers comme des matchs amicaux pour tester vos compositions.

Et comment se déroulent les matchs ?

Sanae !

Chaque partie se déroule de la même façon, une phase de sélection et dès que la carte Match est piochée, le coup de sifflet est donné !  

Les sélections sont le moment où vous allez composer votre équipe, en choisissant vos joueurs.

Les cartes joueurs sont décomposées en plusieurs éléments :

  • Les actions possibles selon les dés.
  • Le nom du joueur, en japonais et en français, les fans apprécieront.
  • Le coût du joueur, le nombre de cartes à défausser pour acquérir le joueur.
  • Un coup spécial qui s’active en défaussant une carte.
  • Parfois un symbole en bas à droite qui indique un bonus ou un malus en cas de double.

Pour créer votre équipe de rêve, vous avez 3 actions possibles :

  • Entraîner : Piocher un joueur et le mettre dans sa zone de sélection.
  • Acquérir : Ajouter un joueur au terrain depuis sa zone de sélection.
  • Changement d’équipe : Ajouter un joueur au terrain depuis la zone de sélection adverse à sa sélection.

Chaque joueur effectue 2 actions parmi ces 3, sachant qu’il peut faire deux fois la même s’il le désire.

Si l’action entraîner parle d’elle même, pour Acquérir un joueur, vous devrez payer le coût de ce dernier en défaussant des cartes, celles-ci peuvent venir de votre zone de sélection ou bien de votre terrain. De la même façon, l’action de Changement d’équipe demande à ce que vous payez le coût du joueur mais à votre adversaire cette fois, c’est le mercato, on paye l’entraîneur adverse pour ses joueurs et l’on défausse une carte supplémentaire pour payer le transfert.

Récupérer un joueur puissant chez le joueur adverse peut être une action risquée, vous lui donnez les fonds nécessaires pour acheter plus de joueurs par la suite.

Dès qu’un joueur pioche la carte Match, il termine son tour et le match peut démarrer.

Chacun place ses cartes Joueurs comme il le souhaite et une fois les positions déterminées, les dés sont lancés !

Les flèche matérialisant les passes ne peuvent servir qu’une fois, il faudra donc être stratège au moment du positionnement des joueurs pour réaliser des combinaisons assez ouvertes pour s’adapter à votre lancé de dés.

Les matchs durent 3 lancés de dés, 5 pour le Classico. Celui qui marque le plus de points au terme de ces lancés remporte le match ainsi que 3 joueurs de la pioche, le perdant ne gagne rien, en cas de match nul, chacun pioche une carte.

Puis une nouvelle phase de sélection est lancée, un nouveau match et enfin une dernière sélection avant le Classico qui déterminera le gagnant de la partie.

Le jeu alterne entre hasard des dés et contrôle de ces derniers via une sélection de cartes et il est indispensable de se laisser de multiples tactiques pour gagner sous peine de se retrouver coincé dans une stratégie irréalisable à cause d’un mauvais lancé de dés.

Et Olive et Tom dans tout ça ?

S’il on retrouve les graphismes du dessin animé de notre enfance ainsi que tous les héros, on ne retrouve pas l’esprit Shonen, où sont les tirs de l’aigle ? La catapulte infernale ? Le tir du tigre foudroyant ?

Absents hélas…

Il y a bien des techniques spécifiques aux joueurs, ce sont les encadrés que vous trouvez en bas de la carte des joueurs. Mais ces techniques sont très classiques : Dribles, Ballons en cloche, Pivot, Boulet de canon, etc… Elles permettent d’améliorer votre jeu et de faire des combinaisons agréables mais rien à ce qu’on pouvait attendre d’un jeu Olive et Tom.

La seule particularité relative à l’animé, c’est le duo des jumeaux Derrick qui ont un intérêt à jouer ensemble pour profiter d’un combo.

Quid du matériel ?

On trouve 41 joueurs différents sur des cartes carrées de bonne qualité, l’impression est belle et on retrouve tous les héros de l’univers. C’est un vrai plaisir de retrouver ces derniers avec leurs noms français et japonais pour plaire aux fans des deux versions.

Le poster reprenant le visuel de la boîte est grand et d’excellente qualité, si tous mes posters de concert étaient d’aussi bonne qualité, je serai ravi !
Il possède sur son verso, des emplacements pour mettre ses cartes et ainsi aider les joueurs lors de leurs premières parties mais il s’avère vite facultatif et plus encombrant qu’autre chose. On s’en passera rapidement.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les dés sont classiques et auraient mérité une personnalisation avec des ballons de foot à la place des points blancs pour coller un peu plus au thème, mais ils ont l’avantage d’être facilement remplaçable en cas de perte.

La boîte du jeu a 4 buts imprimés sur ses côtés pour pouvoir la disposer au milieu des joueurs et faire des tournois jusqu’à 4. Thomas Price est là !

Au final ?

Olive et Tom Classico est un jeu sympathique de placement de cartes et de dés sur le thème du football et bien que l’animé colle parfaitement au thème et donne une identité visuelle vraiment agréable, on ne ressent pas les sensations qu’un match de Olive et Tom nous procurait, ça manque d’esprit Shonen.

Le peu d’interaction entre les joueurs n’aide pas, on a aucun moyen de bloquer des passes ou un but de l’adversaire, le seul moment où l’on peut interférer sur le jeu adverse c’est en recrutant un joueur dans sa zone de sélection.

Et si les actions et les passes entre les joueurs peuvent donner lieu à des beaux échanges, ils sont surtout déterminés par le lancé de dés qui peut ruiner une tactique bien étudiée ce qui peut amener pas mal de frustration aux joueurs, sentiment que la licence Olive et Tom ne réussira pas effacer lors des parties.

Récap de la rédac

Nombre de joueurs 2 ou 4 joueurs
Durée d’une partie Environ 45 minues
Éditeur Bragelonne Games
Prix 20€

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.