AccueilTestNIS Classics Volume 3 - Double ration de TRPG

NIS Classics Volume 3 – Double ration de TRPG

-

Salut les Prinnies ! On a eu l’occasion de vous parler à deux reprises de la Collection NIS Classics, on remet le couvert avec le troisième volume. Disponible depuis début septembre, ce troisième opus ne change pas la recette et propose deux « nouveaux » classiques du studio japonais à re-découvrir ou tout simplement découvrir pour notre plus grand plaisir. 

Les deux titres présents dans cette compilation sont La Pucelle Ragnarok et Rhapsody A Musical Adventure. A l’annonce de ce troisième opus de la collection, et voyant qu’il y avait La Pucelle parmi les jeux sélectionnés j’étais ravi de pouvoir enfin essayer ce titre qui me faisait de l’oeil depuis un moment.
Ayant récupéré le jeu La Pucelle Tactics en occasion sur PS2 il y a quelques années, je n’avais pas pu le lancer, la faute à une console capricieuse. La boîte est ensuite restée enfouie sous une pile d’autres titres qui lui passaient chaque fois devant. Pourtant, un jeu dont un des personnages principaux s’appelle Culotte ne pouvait que me faire de l’oeil. La sortie de ce nouveau Prinny Présents Nis Classic est donc l’occasion rêvée d’enfin le découvrir. Plaion nous a fait parvenir une version physique du jeu sur Switch pour vous proposer ce test, on les en remercie chaleureusement. Entrons dans le vif du sujet et attaquons avec le premier jeu.

La Pucelle Ragnarok

Le tactical RPG de NIS est, comme tous les jeux de cette collection, un portage d’un ancien titre de la firme nipponne. Ici il s’agit même de la version PSP de La Pucelle Tactics qui bénéficiait déjà d’ajouts de quêtes et de personnages par rapport à la version PS2. Rien de nouveau dans cette version Switch, si ce n’est le fait d’avoir accès facilement à ce titre un peu compliqué à obtenir à prix raisonnable de nos jours. Les amateurs de tactical RPG, et des autres titres de NIS en particulier, seront en terrain connu : on dirige une équipe de héros qui affronte des monstres dans une arène en vue isométrique. Les combats se déroulent au tour par tour mais proposent dans La Pucelle une mécanique très plaisante. Les Dark Portals sont des dalles spéciales desquelles émane un flux d’énergie, en détruisant ces portails, on inflige des dégâts à tous les ennemis présents sur le flux. On retrouve une parenté entre cette mécanique et les Geo-blocs des épisodes DisgaeaCe n’est d’ailleurs pas la seule ressemblance entre les deux titres du studio japonais, puisqu’à l’instar de la série phare de NIS, on a dans La Pucelle la possibilité de refaire maintes fois les stages dont on a déjà triomphé pour pouvoir monter les stats de ses personnages. 

Il sera également possible de purifier des adversaires pour les faire combattre à vos côtés.

En parlant des personnages, il est indispensable de mentionner quelques bribes de scénario pour saisir le concept de La Pucelle. Les personnages sont, sous une couche d’humour et de légèreté, bien plus profonds et intéressants que ce à quoi on pourrait s’attendre en s’arrêtant à leurs noms ou d’autres éléments de jeu. La Pucelle emploie beaucoup de noms français dans le jeu (alors qu’il n’est pas traduit en français, seulement en anglais.) Ainsi on retrouve Culotte qui se rend dans la ville de Pot-au-feu et est membre de La Pucelle, un culte au nom de la Déesse Poitreen. Au-delà de ça, La Pucelle Ragnarok propose une belle histoire sur la fraternité et l’amitié, l’engagement religieux et les contraintes que cela impose ainsi que le deuil. Les personnages sont bien travaillés et développent leurs histoires au cours des différents chapitres dont la conclusion est régie par les choix faits en jeu. En ce qui concerne l’univers artistique du jeu, tout est très mignon et de qualité. Le pixel art rend vraiment hommage au Chara design ainsi qu’aux décors. On retrouve la patte du studio dans ses années Pré-Disgaea, comme dans les précédents titres de cette collection, dans les volumes 1 et volumes 2. Je suis assez client de ce genre d’esthétique qui traverse assez bien les années. Le jeu est doublé en japonais et en anglais et ne propose malheureusement que des sous titres anglais. Loin d’être insurmontable, le titre est tout de même un peu verbeux et pourrait en rebuter certains. 

Rhapsody – A Musical Adventure 

Second jeu de cette compilation, Rhapsody – A Musical Adventure est également un tactical RPG mais cette fois-ci beaucoup plus classique. Il s’agit du portage sur Nintendo Switch de la version DS de 2008, elle même adaptée de la version PS1 du jeu datant de 1998.Rhapsody propose une histoire mignonne et assez simple. On y incarne Cornet, une jeune fille qui possède le pouvoir spécial d’animer des marionnettes. Alors qu’elle rêve, littéralement, de rencontrer le prince charmant, elle est ramenée à la réalité par son grand-père qui lui demande d’aller chercher des ingrédients dans la forêt. Elle s’exécute et c’est le début de son périple.
Sur son chemin, elle rencontrera énormément de créatures qui lui voudront du mal. Pour s’en défaire, le joueur devra résoudre de très nombreux combats dans un style tactique très classique. Là où La Pucelle propose un challenge relevé, il faut avouer que Rhapsody est relativement simple. Les combats m’ont un peu lassés au fil du jeu tant la difficulté est faible. En ce sens il est à mon avis, à faire en premier dans cette compilation (pour les complétistes des jeux NIS) ou à réserver aux novices du genre et devrait faire une excellente porte d’entrée vers l’univers des TRPGs japonais. 

Apres ces petits points négatifs, à mon goût, il est temps de finir sur une note plus agréable avec les graphismes. Le jeu arboré une 2D qui m’a beaucoup plus par son côté rétro qui renvoie de nombreuses années en arrière. Très colorés et assez fouillés, les visuels de Rhapsody sont un régal. Le chara-design est un peu daté mais fait également voyager dans le passé. 

Conclusion

La formule de ce troisième volume de compilation de RPGs créés par NIS ne dévie pas de la ligne directrice tracée par les précédents opus. On retrouve ici deux jeux qui ont posé certaines bases du gameplay de grosses licences comme Disgaea par la suite. J’aime beaucoup ce genre de compilations qui permettent de découvrir ou refaire certains titres dans des conditions confortables. Pouvoir se procurer légalement et à prix raisonnable des RPGs comme ceux-là est un gros plus. La compil est disponible sur Nintendo Switch en version physique et démat, ainsi que sur Steam pour les joueurs PC.
Si vous vous sentez l’âme d’un archéologue vidéo-ludique et que vous souhaitez voyager dans le temps, pour explorer les œuvres des débuts de NIS ou si vous êtes nostalgiques de l’ère PS2 avec l’envie de replonger dans des combats tactiques pleins de charme, alors je vous recommande chaudement de jeter un œil à ce Volume 3. En revanche si vous êtes allergiques à la langue de Shakespeare, l’absence de sous titres vf pourrait vous rebuter. 

Cela dit, la compilation propose des jeux pour néophytes et joueurs confirmés sur la même cartouche et c’est parfait pour se lancer dans l’aventure des TRPGs !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

LES PLUS POPULAIRES

PS Vita – Solutions aux problèmes les plus connus

29
Vous avez une PS Vita, elle vous accompagne dans les transports ou c’est votre valeureux sujet lors que vous présidez sur votre royaume de...
Philibert