Mystery House - L'escape game 3D de GigamicSalut les enquêteurs ! Les variantes d’escape games en jeu de société se suivent mais ne se ressemblent pas. Aujourd’hui on vous propose de découvrir Mystery House, un nouveau venu dans le milieu et qui, s’il s’inscrit dans la digne lignée de ses concurrents sur le fond, innove totalement sur la forme. Paru en février 2020 sous l’égide de Gigamic, le titre est signé Antonio Tinto et illustré par Allesandro Paviolo et Daniela Giubellin.

Le parfait mélange du numérique et du réel

Mystery House se présente sous la forme d’une boîte de base contenant deux scénarios, mais d’autres sont déjà en cours de création et un petit nouveau verra même le jour fin octobre 2020. Le plateau de jeu est en 3D et est constitué d’un cadre en carton, dans lequel on vient insérer des languettes, propres au scénario. La mise en place consiste en l’insertion de ces éléments à des endroits précis, indiqués par une lettre et un chiffre. Si elle reste simple, la mise en place prend tout de même un peu de temps avant de débuter une première partie. Lors de la seconde, le pli était pris et la mise en place s’est effectuée beaucoup plus rapidement en se répartissant les tâches entre les joueurs. Il faut tout de même faire attention à ne pas regarder le verso des tuiles pour ne pas révéler d’informations.

Plateau de jeu

Afin de profiter du jeu dans de bonnes conditions, nous avons préféré surélever le plateau à hauteur des yeux et ainsi éviter d’être pliés sur la table. Pour profiter au maximum de l’expérience et être sûr d’examiner le plateau sous toutes les coutures, nous vous conseillons de vous munir d’une lampe torche. En effet, certains détails sont bien cachés et une lumière divine ne sera pas de refus !

Avant de débuter une partie, il faut télécharger une application (gratuite) sur son téléphone ou sa tablette. Pour que l’aventure loit la plus plaisante possible et pour impliquer l’ensemble des participants, nous vous conseillons de diffuser si possible l’écran de votre périphérique sur une télé pour qu’aucun détail ne puisse échapper aux joueurs. L’application est plutôt bien faite et aucun gros soucis n’a été rencontré lors de l’utilisation de celle-ci. Nous avons juste eu quelques soucis avec la diffusion du son qui a sauté une ou deux fois mais rien de bien méchant. On pourrait peut être relever un petit soucis d’ergonomie au niveau des multiples boutons. En effet, il arrivera parfois de cliquer sur le mauvais juste parce que ceux-ci sont de petite taille et trop proches les uns des autres.

Tic tac, tic tac …

Comme évoqué précédemment, la version de base de Mystery House est livrée avec deux boîtes de scénarios. Bien que les thématiques soient totalement différentes, le but du jeu restera le même pour ces deux histoires. L’essentiel du gameplay repose sur l’observation et la résolution de diverses énigmes. Un joueur est désigné comme maître du jeu et sera en charge de saisir dans l’application ce que les autres joueurs pourront observer sur le plateau. Une fois le résumé de la situation lu, il est temps de cliquer sur le bouton de démarrage de l’aventure, qui lancera un chronomètre de 60 minutes.

Au cours de la partie, il va falloir inspecter chaque tuile et donner au maître du jeu des éléments à entrer dans l’application. Si l’on aperçoit une statue sur une tuile en position A1 sur le quadrillage du plateau, il faudra alors donner la position à l’utilisateur de l’application, qui choisira ensuite la bonne option dans toutes celles proposées. Parfois, il faudra bien faire attention à ne rien oublier sur une tuile, puisque certaines contiennent effectivement plusieurs éléments  qui peuvent s’avérer utiles pour la suite de l’aventure. Les petits malins (que nous avons été) auront tendance à vouloir saisir dans l’application des informations qui ne seraient pas visible au premier plan du plateau de jeu. Celle-ci vous informera alors que ces éléments ne sont pas encore visibles et que vous devez continuer à progresser pour y accéder.

Certaines tuiles débloquent des objets qui seront utilisés par la suite, et qui pourront également être combinés à d’autres pour résoudre des énigmes. Lorsque l’on pensera pouvoir utiliser un objet sur une tuile (une clé sur une porte par exemple), il faudra renseigner dans l’application la position de la tuile de la porte, puis choisir d’utiliser la clé. Petite contrainte qui pourra parfois devenir totalement insupportable, chaque erreur entraîne une réduction de votre temps de 30 secondes ! Bien heureusement, ce chronomètre n’est finalement présent que pour vous mettre la pression, puisqu’il est tout à fait possible de dépasser allègrement les 60 minutes initialement allouées.

Au fur et à mesure des saisies dans l’application, vous viendrez à bout d’énigmes qui vous permettront d’avancer dans le scénario. En combinant les objets entre eux et en utilisant d’autres sur des parties du labyrinthe, l’application vous donnera alors comme récompense de pouvoir retirer des tuiles du plateau de jeu et défausser les objets utilisés. Retirer des tuiles permettra alors de voir de nouveaux éléments et ainsi de suite jusqu’au dénouement de l’intrigue.

Pour ne pas rester bloquer, l’application permet de débloquer des indices. S’ils sont assez vagues au début, cliquer plusieurs fois de suite sur la demande d’indice d’une tuile vous donnera la solution que vous essayez de trouver et ainsi progresser. Cette fonctionnalité est appréciable, mais il est quand même conseillé de l’utiliser avec parcimonie puisque toute l’aura du jeu repose quand même sur la réflexion et la recherche. Avant de les utiliser, pensez bien à faire tourner le plateau pour que chaque joueur puisse observer l’ensemble des côtés du labyrinthe. Un détail qui vous aurait échappé pourrait bien sauter aux yeux de vos coéquipiers.

Dans le même esprit, l’application invite régulièrement le Maître du jeu actuel à passer la tablette ou le téléphone à son voisin pour qu’il devienne le nouveau MJ. Tous les joueurs sont impliqués aux différentes niveau et aucun ne délaisse son rôle d’enquêteur.

Mystery House - Tuiles

Deux salles, deux ambiances

Du côté des thématiques abordées dans les scénarios proposés, on trouve dans la boîte “Portrait de famille” un scénario plutôt horrifique dans lequel il sera question d’une tragédie familiale qu’il va falloir éclaircir, et dans le scénario “Le seigneur du labyrinthe” un univers fantastique parsemé d’elfes et de géants. J’ai personnellement préféré le premier qui correspond plus à mes goûts et qui propose une tension un peu plus poussée, mais le second est tout aussi intéressant dans son déroulé et devrait satisfaire les habitués de la fantasy.

Passant d’une ambiance de manoir fantôme à celle d’un labyrinthe fantastique, on comprend qu’il n’y aura pas de limites aux univers possibles pour Mystery House et le prochain scénario qui prendra place dans le far-west ne fait que confirmer cette impression.

Petite note au passage, nous avons également eu la possibilité de tester le scénario de démonstration présenté lors de salons de jeux de société, comme le FIJ de Cannes par exemple. Si celui-ci propose de découvrir les mécaniques du jeu, on a trouvé que le déroulé était un peu fouilli et truffé d’incohérences. Si vous avez eu la possibilité de tester celui-ci sur un salon et que vous n’avez pas été conquis, on ne peut que vous suggérer d’essayer la version finale avec les deux scénarios pour vous faire un avis définitif.

Mystery House - Les deux boites de jeux

It’s the final countdown !

Est-ce que Mystery House n’est finalement qu’un escape game de plus ?  Et bien non ! Même si la concurrence bien établie comme la série Unlock propose des scénarios captivants, Mystery House ajoute l’aspect “réel” qui permet de bien plus s’impliquer dans les histoires. Comme beaucoup de titres de ce style, Mystery House n’échappe pas à la règle de la rejouabilité nulle une fois les parties terminées. Ici il n’y a qu’un seul chemin à suivre et vous ne pourrez pas y revenir pour essayer de nouveaux embranchements. Heureusement, Gigamic a déjà prévu de nouveaux scénarios pour prolonger l’expérience, que l’on espère aussi captivants que les deux de l’édition de base.

Complètement novice dans ce style de jeu, je dois bien avouer que j’ai été captivé par les deux scénarios, mais également frustré de parfois bloquer sur des énigmes et être obligé d’en venir à utiliser les indices. Certaines énigmes sont assez corsées et je salue ceux qui parviendront à les résoudre sans aide. Mystery House n’est clairement pas un jeu à faire si l’on ne peut pas mettre son cerveau à 100% au service de l’équipe et on vous conseille vraiment de jouer à 3 ou 4 pour être sûr de ne rien rater. Néanmoins n’allez pas au delà sinon certains risquent de ne pas profiter des énigmes et se sentiront frustré.

La Récap de la Rédac

Nombre de joueurs de 1 à 5 joueurs
Age conseillé à partir de 12 ans
Durée d’une partie 60 minutes (ou bien plus)
Auteur Antonio Tinto
Illustrateurs Allesandro Paviolo & Daniela Giubellin
Éditeur Gigamic
Prix : 30 € Philibert Magic Bazar
Parkage Ludum

Les liens présents dans le tableau récap sont affiliés chez Philibert.netMagic BazarLudum et Parkage. En passant par eux pour vos achats, vous pourrez soutenir le site, en nous permettant d’acheter de nouveaux jeux. Merci à ceux qui le feront !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.