Salut les défenseurs ! Il y a un style de jeux vidéo que j’aime depuis longtemps, c’est le Tower Defense, ça a commencé avec les mods de Warcraft 3 (je suis vieux, laissez-moi tranquille !) et ça a continué longtemps grâce à toute une horde de jeux sortis en Flash (je suis vieux je vous ai dis…) sur navigateur puis sur mobile. Le genre fut extrêmement populaire et une licence a su faire son trou et surtout se décliner en jeu de société : Kingdom Rush !

Du numérique au carton ?

Si on vous en parle, c’est que Lucky Duck Games a lancé son financement participatif sur la licence le 9 avril, appelé Kingdom Rush Rift In Time.

Le jeu est déjà financé à plus de 3000 % et les Strech Goals continuent de tomber ! Devenant leur meilleur financement participatif, devant Chronicle of Crime.

La version numérique

Reprenons un peu les bases pour vous présenter Kingdom Rush Rift In Time dans sa version numérique :

Sorti pour la première fois en 2011, oui il y a 8 ans, Kingdom Rush Rift In Time est un Tower Defense sur navigateur.

Déjà, est ce que le terme Tower Defense vous parle ? En gros, vous subissez des vagues de monstres qui foncent sur un point en particulier et votre but est de placer des défenses sur leur chemin pour qu’ils se fassent tuer avant d’atteindre leur destination.

Simple, efficace, tactique, j’adore cette mécanique !

Kingdom Rush Rift In Time suit cette logique de chemin avec au bout une frontière qui ne doit pas être dépassée par les monstres. Le décor est simple : un chemin que suivront les opposants, des emplacements sur les côtés pour y installer les tours, la possibilité d’améliorer ces dernières, des boss et des héros !

A chaque fois que vous abattez un groupe d’ennemis, vous récoltez de l’argent qui permet soit de construire de nouvelles tours, soit d’améliorer celles existantes.

Le jeu a très bien marché et s’est renouvelé à plusieurs reprises avec d’autres versions comme Kingdom Rush Frontiers en 2013, Kingdom Rush Origins en 2014 et Kingdom Rush Vengeance en 2018.

Le jeu de base, gratuit, totalise plus de 10 000 000 de téléchargements sur Android, les autres versions, payantes quant a elles, totalisent ensemble plus d’1 000 000 de téléchargement. Preuve de l’engouement pour la licence et surtout de sa qualité. Autant un jeu gratuit peut être mauvais mais téléchargé des millions de fois, autant un payant, il doit prouver sa valeur pour que les gens soient prêts à payer, surtout sur Android.

A la version cartonnée !

On vous en parlait en début d’article, Lucky Duck Games a eu les droits pour adapter la licence de Kingdom Rush Rift In Time en jeu de société ! Comme à l’habitude de l’éditeur, c’est via Kickstarter que le jeu trouvera sa place dans votre ludothèque.

On a eu la chance de recevoir un exemplaire des prototypes avant le lancement du KS. On vous en a fait une petite vidéo de déballage ici :

Oui cette vidéo est notre première et mérite à peine d’être montrée, on va s’améliorer pour les suivantes ! 😀

On l’a dit mais on le redit, cette version est un prototype destiné à montrer les mécaniques du jeu, nullement la qualité finale du produit.

Les mécaniques du jeu de société

Dans Kingdom Rush Rift In Time, on reprend les bases du jeu vidéo et on recommence :

Vous devrez arrêter des vagues d’ennemis avant qu’elles n’arrivent à destination et détruire des portails pour vous assurer la victoire. Pour détruire les créatures qui viennent pourrir votre royaume vous disposerez de héros et de tours !

Ces premiers sont uniques et ont tous leurs propres caractéristiques. Que ce soit leur pouvoir, leurs dégâts ou leurs mains de départ. Cette main de départ constitue les tours que vous allez pouvoir mettre en jeu pour abattre les ennemis.

Les pouvoirs dépendent du héros et pourront s’améliorer via l’achat de nouvelles compétences. Les compétences sont plus chères que les tours mais leur efficacité est redoutable sur le champs de bataille, on vous conseille vraiment d’investir dedans dès que vous pouvez.

2 choix s’offre à vous dans Kingdom Rush Rift In Time : Poser la tour pour qu’elle effectue des dégâts ou bien la passer à un allié pour qu’elle s’améliore d’un niveau. Jusqu’au niveau 4 maximum.

Toute la tension de Kingdom Rush Rift In Time se trouve dans ce choix constant de savoir s’il vaut mieux poser une tour pour tenter d’exterminer les hordes qui déferlent sur vous ou bien la garder de côté pour qu’elle s’améliore et fasse plus de dégât par la suite ?

Je vous rassure, à chaque nouveau round, vous pouvez reprendre les tours posées pour pouvoir réajuster votre tactique. C’est la grosse différence avec la version numérique.

Quand vous réussissez à détruire une troupe ennemi, vous retournez sa carte et prenez les cristaux indiqués. Ceux-ci serviront à acheter de nouvelles tours ou des capacités pour vos héros.

Des boss et des portails

Ne croyez pas que tuer des petits monstres sera votre routine. Des monstres plus costaux seront de la partie ! Et des Portails ! Ces portails se feront un plaisir d’absorber les tours qui lui tireront dessus. Vous avez intérêt à en prévoir un stock conséquent si vous souhaitez gagner un scénario !

Les boss seront ceux de l’application mobile, nous les verrons un peu plus tard dans la partie consacrée au KS.

Scénario ?

Oui ! Le jeu est articulé autour d’une campagne qui deviendra de plus en plus dure mais aussi de plus en plus jouissive. La montée en puissance des héros et des tours est un plaisir bien connu des joueurs de Tower Defense. On retrouve ces sensations avec Kingdom Rush Rift In Time, on ressent une pression constante alors que le jeu se joue tour par tour. Vous pouvez prendre le temps de placer correctement les polyminos qui représentent les dégâts. Vous aurez toujours l’incertitude de réussir des nouvelles tuiles de monstres qui vont apparaître et pourront mettre votre stratégie en l’air.

La version Kickstarter

Entre la version prototype et celle présentée sur Kickstarter, on trouve de grosses différences de matériel !

Les figurines seront des moulées comme des figurines classiques et non imprimées en 3D, logique me direz vous. Oui mais c’est une première pour Lucky Duck Games, on apprécie qu’ils se concentrent sur quelques figurines plutôt qu’un déballage de kiloplastique qui rendrait le jeu illisible.

Les tuiles transparentes qui représentent les emplacements des tours de chaque joueur seront plus lisibles et ça c’est bien ! Concernant les tours, un thermoformage permettra de les ranger facilement et de s’en saisir rapidement selon leur niveau.

Vu la qualité du thermo de Chronicle of Crime, on fait confiance à Lucky Duck Games pour produire quelque chose de pratique. Néanmoins, il faudra passer par le Pledge King pour en profiter.

Les scénarios additionnels et les SGs continuent de tomber depuis le début de la campagne. Si on pouvait craindre un contenu un peu léger les premiers jours, la boîte s’est bien remplie depuis !

Au nombre de 6 au moment où nous écrivons ces lignes, ils vous apporteront de nouveaux boss et de la difficulté croissante ! Le mode de jeu Héroïque vient d’être débloqué et le nouveau “Iron Challenge” devrait tomber rapidement. Vous allez souffrir ! 😀

Vous trouverez deux offres dans cette campagne. Premièrement, celle de base à 59$ (environ 52€) appelée Knight Pledge qui comprend le jeu de base ainsi que tous les stretch goals débloqués. La boîte de base comprend tout ce qu’il faut pour jouer, jetons, figurines, hordes de monstres, plateaux ainsi qu’un livre de campagne pour vous emmener sur des challenges toujours plus relevés.

Depuis, les SGs ont débloqués de nouveaux héros : Grawl et Lynn ainsi que de nouveaux ennemis comme les Time Mage ou la Spider Goddess ! La boîte se remplie et s’améliore sans cesse !

Ensuite, une offre de luxe est aussi de la partie. Cette version plus luxueuse à 79$ (70€) est appelée King Pledge.

Elle apporte des rangements et des petites améliorations de matériel qui sont les bienvenues comme les jetons pour les miliciens et un poster. Parce que, pourquoi pas ? A ceux qui veulent jouer à Kingdom Rush de façon optimale, nous conseillons cette version, rien que pour le rangement des tours et des héros !

Pas de panique pour ceux qui ne peuvent se permettre que la version de base, il n’y aura pas d’exclusivité de gameplay avec la version King Pledge. Vous aurez tout autant de “jeu” avec la version Knight.

Forcément, à ces Pledges viennent s’ajouter des extensions, avec des nouveaux héros et des nouveaux boss.

Une nouvelle offre vient d’apparaître, le All In ! Le fameux que beaucoup attendent pour profiter d’une offre a prix réduit, faisant passer le King Pledge et toutes les extensions de 142$ à 129$.

On ne peut que vous conseiller cette offre si vous êtes complétiste.

Cette offre comprend le seul addon “cosmétique” les tours en 3D ! Augmentant vraiment l’immersion tout en améliorant la pose et la récupération des cartes tour sur le plateau.

Le jeu

Ce qu’on aime avec Kingdom Rush Rift In Time c’est qu’on a à faire à un vrai Tower Defense coopératif qui amène une tension vraiment palpable. Le jeu est loin d’être facile et les décisions devront être prises ensemble et de façon réfléchies pour réussir à vaincre tous les scénarios.
Adaptant le jeu vidéo avec brio, on ressent le sentiment du “Aller, encore une !” après avoir terminé une partie. Moins fluide que sa version numérique : il faut déplacer toutes les unités, reprendre les cartes, se les passer. Kingdom Rush Rift In Time a l’avantage d’être jouable à 4, ça transforme complètement les sensations de jeu. Vous devrez partager les ressources, discuter et prévoir. Perdant un peu l’aspect “Rush” mais gagnant en stratégie et tactique.

L’offre KS

Chez Lucky Duck Games, ils n’ont pas l’habitude d’être radins lors des Kickstarter. Ils nous le prouvent une nouvelle fois avec celui de Kingdom Rush Rift In Time. Si l’offre de base était intéressante mais pas folle. Depuis que la machine a Stretch Goals s’est envolée, la boîte est plus que remplie.

On y trouve non seulement du matériel supplémentaire mais aussi et surtout du jeu en plus avec des scénarios, des héros et des boss. On adore l’idée du “Boss Mystère” que vous ne découvrirez qu’a la réception du jeu.

Les héros sont nombreux et vous pouvez encore améliorer cette variable avec des extensions qui sont bien faites et apportes elles aussi gameplay et matériel. Le seul addon cosmétique que nous vous recommanderions, de toute façon c’est le seul, est celui des tours en 3D. Améliorant nettement la lisibilité du jeu et surtout vous immergeant un peu plus dans l’ambiance du jeu. C’est un Tower Defense bon sang ! Il nous fallait des tours !

Niveau tarifaire, beaucoup ont peur de faire une mauvaise affaire et de se retrouver avec un pledge plus cher que l’offre boutique. Ça n’est pas arrivé avec les précédents KS (hors soldes) de Lucky Duck et ce n’est pas leur volonté. Si vous trouverez bien la boîte de base dans les boutiques et sûrement les extensions. Le King Pledge ne sera jamais en boutique. Néanmoins, pas de matériel exclusif que vous ne retrouverez pas par la suite mais une offre plus chère sur leur site. Le KS est le vrai bon moment pour vous décider à prendre Kingdom Rush Rift In Time si le jeu vous fait envie. Surtout si vous pouvez vous permettre le All In qui donne une belle réduction supplémentaire.

Aussi bien dans le jeu que dans le produit, le Kickstarterde Kingdom Rush Rift In Time est une vraie réussite, avec une équipe a l’écoute des joueurs et qui a fait vivre une superbe campagne aux pledgeurs, c’est un joli modèle pour les autres éditeurs. Prévu pour avril 2020, ils avaient réussis à livrer Chronicle of Crime en avance, nous leur souhaitons de réussir la même chose pour celui ci. Vous pourrez compter sur nous pour vous en dire plus sur le jeu quand nous aurons pu essayer le matériel définitif. D’ici là on rallume la tablette et on se fait une petite partie…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.