Salut les enquêteurs, prenez vos casques, on rejoint les Bobbies pour résoudre toutes les sales affaires qui infestent Londres ! Suivez l’équipe des Lucky Duck (Fruit Ninja, Jetpack Joyride, Vikings Gone Wild) dans leur dernier jeu : Chronicles of Crime !

Un projet KS comme on aimerait en voir plus

Début février de cette année, Chronicles of Crime est un jeu d’enquêtes qui a trouvé son financement sur Kickstarter. Le jeu proposait d’enquêter sur plusieurs affaires avec un astucieux système de QR codes permettant de progresser dans les scénarios.

Le projet à tout de suite séduit sur la plateforme de financement participatif, en 22 jours, le jeu a rassemblé quasiment 800 000$, soit environ 5300% du financement initial de 15 000$. Autant dire que le jeu à séduit le public. La livraison était prévue en décembre 2018, soit seulement 10 mois après le lancement du jeu, délai assez court sur Kickstarter surtout quand on est habitués aux multiples retards. Mais détails assez rare pour être souligné, le jeu a été livré en avance ! C’est début octobre que les joueurs ont pu mettre la main sur Chronicles of Crime et s’essayer au jeu.

Une mise en place aléatoire pour ne pas vous spoiler les enquêtes

Le titre étant relativement simple au niveau du matériel, beaucoup de carton, on ne pouvait qu’espérer que les délais soient tenus mais ce n’est malheureusement pas tout le temps cas, même rarement… ^^”

Pas de retard, pas de mauvaise surprise à l’arrivée, un KS qui se déroule aussi bien ça fait plaisir et ça redonne un peu confiance dans le modèle économique participatif! Bien que de nombreux contre exemples viennent grever cet enthousiasme. En tout cas, bravo aux Canards d’avoir pu livrer le jeu en temps et en heure !

Le jeu derrière la campagne

Chronicles of Crime, c’est original, vous êtes un enquêteur qui doit résoudre des affaires au sein de Scotland Yard. Vous commencez une enquête en vous déplaçant sur le lieu du crime pour débuter vos recherches.

Ces phases d’investigations peuvent se dérouler en deux étapes différentes :

  • La recherche d’indices, muni de votre téléphone/tablette vous vous déplacez virtuellement sur la scène du crime, quand je dis déplacer c’est littéralement, vous devrez tourner sur vous même et bouger la tête de haut en bas pour tout observer. N’oubliez pas de regarder à vos pieds ! Il faudra disposer d’une fonction gyroscope sur son téléphone sans quoi, vous devrez utiliser vos doigts pour balayer la scène.

  • Les interrogatoires, en vous déplaçant dans certains lieux vous trouverez des personnages à interroger, en leur soumettant des questions à propos de sujet divers, comme les objets trouvés via la recherche d’indices, vous débloquerez de nouvelles interactions avec de nouveaux personnages et de nouveaux lieux à explorer.
Les experts scientifiques à qui vous pourrez poser des questions sur les indices et suspects

On est à la limite entre le jeu de société et le point’n’click. Tous les allergiques aux tablettes et téléphones dans le jeu de société ont déjà dû fermer la page ou bien brandit un crucifix fait en dés en bâtonnets de bois et orné de meeples d’un jeu Allemand !
Les interactions avec les lieux, les indices et les personnages se font toutes à l’aide d’un téléphone ou d’une tablette, on décide de parler à l’un des témoins puis on présente les éléments dont on aimerait qu’il nous parle. Tout se fait via QR Codes.

Les fameux indices qui resteront secrets…

L’application est vraiment un gros atout du jeu, stable, bien fichue et très ergonomique on la prend en mains en 30 secondes et on se laisse porter par l’affaire qui sert de tutoriel, on comprend tout de suite les mécanismes pour avancer dans les enquêtes.

Tout est très naturel, c’est déroutant tant c’est intuitif.

Pas le temps pour un thé

Dans Chronicles of Crime, l’un des grand principe c’est le temps qui passe. A la manière d’un Time Stories, chaque action vous coûte du temps, changer de lieu, observer plusieurs fois la scène du crime également.

Si parler avec un suspect d’un sujet ne vous coûtera que 5 minutes, vous déplacer d’un lieu à l’autre vous fera perdre 20 minutes, quand on est obligé de faire un aller retour parce qu’on a oublié de poser des questions à un personnage, on s’en mord rapidement les doigts.

Car si le temps en tant que tel n’est pas l’aspect déterminant pour le score, il est lié au déroulement de l’enquête, les personnages se déplacent, vous pourrez trouver certains suspects qu’à la tombé de la nuit ou dans des lieux différents selon leur emploi du temps. Néanmoins vous pouvez vous trouver face à des événements qui se déclencheront à un moment donné et qui ferons baisser votre score une fois l’enquête résolue.

Du matériel réutilisable

Si on vous parlait de Time Stories pour le côté narratif, on peut continuer les ressemblances avec le matériel qui sert aux multiples enquêtes.

Les personnages ayant un rôle défini par le scénario en cours, celui qui était la victime peut devenir le suspect ou le témoin d’une autre. Cette modularité des lieux et des personnages offre une grande rejouabilite à Chronicles of Crime, d’ailleurs de nouveaux scénarios seront mis à disposition des joueurs au fur et à mesure des évolutions de l’application.

Au niveau du matériel en tant que tel, le jeu est uniquement composé de cartes en carton représentant les personnages, lieux, indices et preuves grâce aux QR codes.

Si la majeure partie des cartes sont de bonne qualité, ne nécessitant pas de sleever (heureusement, imaginez les reflets empêchant de lire les QR codes…), on remarque que les lieux sont plus fins. N’étant pas beaucoup manipulés, cette différence ne nuit pas à l’expérience, mais surprend lors de la première prise en main.

Les plus attentifs d’entre vous auront remarqué que le thermoformage est bien pensé, les emplacements pour les extensions sont présents et on découvre même au fond de la boîte des emplacements pour des dés. Quels dés ? Bonne question… La seule réponse que nous avons eu de la part des Lucky Duck :

Nous attendons donc de nouvelles extensions, ce qui est une très bonne nouvelle 😀

Une des originalités du jeu était son utilisation de la VR, pas besoin de casque pour profiter de cette dernière, des lunettes fournies en extension avec un scénario exclusif peuvent servir à créer les sensations de reliefs.

Ces lunettes se révèlent utiles uniquement si vous disposez d’un mode gyroscope sur votre téléphone, sans quoi vous devrez utiliser vos doigts pour naviguer dans la scène de crime, ce qui nuit à l’immersion VR. N’étant pas toujours à l’aise avec la VR, surtout après quelques bières, visionner les scènes sans les lunettes n’est pas un handicap. Au contraire, nous avons même vu que Nachcar du site Polygamer (allez les voir, ce sont des gens bien qui font beaucoup d’Escape Games mais pas que) utilisait la fonction “Play To” pour afficher son écran de téléphone sur la télé.

Ainsi tout le monde peut profiter de la scène et discuter en temps réel des indices trouvés.

Si c’est un poil contraire à l’esprit d’enquête du jeu, le plaisir de partager ses découvertes ensemble est très bon et si vous avez la possibilité d’essayer ce mode, nous vous le conseillons.

Au final ?

Chronicles of Crime est une excellente surprise, tant par la gestion de sa campagne et de sa livraison en temps et en heure pour les backers que pour les acheteurs classiques. Le jeu arrive en avance sur la date prévue et c’est un plaisir de partir enquêter dans les rues de Londres. Les mécaniques de jeu sont intéressantes, les enquêtes bien ficelées, celles ayant un fil rouge ajoute de l’intérêt, on veut connaître le fin mot de l’histoire.

La technologie de la tablette et de la VR offrent un excellent rendu et l’immersion est immédiate. On n’a pas besoin de configurer des paramètres dans tous les sens, on télécharge l’application, on fait l’enquête de tuto et on sait tout ce qu’il y a à savoir pour résoudre toutes les affaires. La rejouabilité des enquêtes s’étoffe au fur et à mesure des mises à jour de l’application. Il est d’ailleurs possible d’acheter de nouveaux scénarios pour continuer l’aventure.

Tout est maîtrisé dans Chronicles of Crime. On apprécie le fond comme la forme !

Récap de la Rédac

Nombre de joueurs 1 à 4 sur la boîte mais pouvez être 8 sans problème
Durée d’une partie 1h par scénario en gros
Éditeur Lucky Duck Games
Prix 30€ 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.