Salut les investigateurs ! On poursuit notre périple dans les sombres contrées lovecraftiennes d’Horreur à Arkham avec Le Cercle Brisé. On enfile à nouveau les impers et on part arpenter les environs (et pas que) de French Hill. Pour être le plus ouverts possible aux néophyte du jeu, nous allons parler du cycle Le Cercle Brisé et nous en servir pour présenter l’organisation des extensions d’Horreur à Arkham, le jeu de cartes évolutif de Nate French et Matthew Newman.

Le Cercle Brisé

Il s’agit du quatrième cycle d’extensions composant une nouvelle campagne pour Horreur à Arkham, le jeu de cartes évolutif. Comme on vous l’a précisé dans le précédent article nous venons de nous lancer dans l’aventure Horreur à Arkham JCE, ne sachant pas trop par où commencer. Nous étions aussi impressionnés par les différents formats d’extensions qui nous avaient un peu perdus.
Cette chronique du quatrième cycle sera pour nous également l’occasion de présenter aux nouveaux venus dans cette licence comment sont organisées les campagne : La boîte qui commence le nouveau cycle puis les extensions sous blisters. Dans un prochain article on vous parlera du troisième type d’extensions : Les boîtes Renouveau. Mais ne brûlons pas les étapes et attaquons avec la campagne du Cercle Brisé.

Pour ce qui est des mécaniques de jeu, nous vous renvoyons à notre précédent article consacré à la boîte de base

Les campagnes d’Horreur à Arkham JCE sont toutes découpées de la même manière. Une première boîte ouvre le cycle et propose nouveaux scénarios et nouvelles cartes. La boîte de base est toujours nécessaire pour y jouer, on parle d’extensions, pas de stand alones. 

L’extension deluxe

Cette boîte cartonnée contient donc le matériel nécessaire pour lancer cette nouvelle campagne. Parmi les cartes on retrouve : de nouveaux investigateurs, de nouveaux lieux à explorer et de nouveaux monstres à affronter. Le contenu est relativement étoffé puisqu’on retrouve pas moins de 6 cartes investigateurs (et 10 mini-cartes) ainsi que 91 cartes Scénario et 59 cartes Joueur.

Bien que les règles de base restent inchangées, chaque extension apporte son lot de nouvelles règles. Rassurez vous, il s’agit juste de quelques mots clés supplémentaires, et ça ne dépasse en général pas la première page du livret. 

On y découvre par exemple dans ce cycle les mots clé “hanté” et Alerte” font leur apparition. Ils se déclenchent lorsqu’un investigateur échoue à un test de compétence. Hanté est déclenché suite à un échec d’enquête ; à ce moment là on résoudra les capacité “hanté” du lieu en question. Dans le cas du mot “Alerte”, après un échec à une tentative de fuite contre un ennemi, il pourra riposter contre l’investigateur qui tentait de s’enfuir.

La suite du livret est consacré aux scénarios. Pour le Cercle Brisé on y retrouve deux nouvelles histoires et un prologue qui initient une campagne plus longue.
La Loge du Crépuscule d’Argent sort de l’ombre et prépare quelque chose. Les rumeurs sur des actes occultes et des comportements suspects vont bon train. D’horribles rites et des disparitions sont rapportées aux oreilles de nos investigateurs. 

L’investigation commence

Armés de votre deck précédemment construit, vous partez affronter tous ces mystères et toutes ces horreurs indicibles. Après avoir triomphé des deux scénarios de cette boîte cartonnée, vous pourrez vous attaquer aux paquets de cartes sous blisters Rigides. Pour varier les plaisirs et les expériences de jeu, on a choisi des investigateurs de cette boîte pour débuter la campagne du Cercle Brisé. On leur a recréé des decks tout neufs et on est partis élucider les mystères qui planent sur French Hill.
Cependant, dans le prologue, on incarne de nouveaux enquêteurs particulier avec leur deck spécifiques dont la liste figure au dos de leur carte. Par la suite on pourra choisir notre investigateur et créer son deck librement, mais l’histoire sera influencée par vos choix dans le prologue.

Les paquets Mythe

Les paquets de cartes dans les blisters rigides sortent au compte goutte et sont numérotés. Horreur à Arkham JCE étant très scénarisé, il est indispensable de les jouer dans l’ordre et dans le cycle dans lequel ils s’inscrivent évidemment.


Chaque paquet contient 60 cartes avec une liste prédéfinie. On ne retrouve pas le principe des blisters Magic assortis aléatoirement. La liste des cartes est fixe, on est donc assurés d’avoir les même possibilités de construction que tous les autres joueurs. Et évidemment, si vous trouvez une carte particulièrement adaptée à votre style de jeu et que vous souhaitez l’acquérir à nouveau pour optimiser votre deck, vous savez où la trouver.
Dans l’équipe, on ne joue pas comme ça, on parcourt l’aventure avec les cartes, parfois en exemplaire unique, des boîtes et blisters d’une campagne. La sur optimisation des decks pour résoudre le scénario en un tour de moins ne nous intéresse pas. On préfère se concentrer sur l’expérience narrative. En revanche on s’essaye quand même aux difficultés un peu plus corsées par moments pour rajouter du challenge. 

Les paquets de scénarios individuels renferment des cartes Lieu, Rencontre et Soutient/Événements pour personnaliser les decks joueurs. Tout le matériel nécessaire au scénario est donc présent. Les cartes de la boîte de base et des autres extensions sont bien évidemment compatibles avec celles du Cercle brisé. La création de decks Investigateur s’étoffe en fonction des extensions que l’on possède. 

Un paysage cosmique

Le cycle du Cercle Brisé nous emmène très loin dans l’univers de Lovecraft. On a adoré parcourir tous ces lieux mystiques, menés par une narration de grande qualité. On apprécie également le renouvellement en douceur dans le gameplay par l’ajout de nouvelles mécaniques et de nouveaux mots clés. L’apparition du deck Cosmos dans le paquet n°6 : Devant le Trône Noir est juste excellente. En dépensant des indices sur ce deck, on peut y piocher des cartes, en mettre une en jeu qui constituera un lieu à explorer. On ne suit plus l’organisation “physique” des lieux qu’on peut trouver dans Les autres scénarios. On est projetés dans des espaces beaucoup moins rationnels et le rendu est très bon.

Cthulhu veut votre âme, mais aussi votre argent

Abordons l’aspect financier de la chose maintenant. La boîte cartonnée amorçant le cycle est vendue à 29.95 euros. Ensuite, chacun des 6 paquets Mythe en blister rigide est commercialisé à 14.95 €. La campagne complète tourne donc autour des 120€. Le rythme de sortie des extensions permet de pouvoir étaler les dépenses concernant Horreur à Arkham. C’est plus facile de sortir 15/30 euros par mois  dans le budget jeu que 120 d’un coup. 

C’est un budget conséquent, mais la durée de vie du jeu est vraiment importante. On passe facilement une bonne heure et demie sur chaque scénario, avec une bonne rejouabilité et des gameplays différents selon les investigateurs. 

Le défi proposé par Horreur à Arkham JCE est toujours relevé, les scénarios ne sont pas toujours (c’est même rare pour nous) remportés du premier coup donc on a de bons et longs moments à passer dessus. 

Conclusion

Le Cercle Brisé est le quatrième cycle d’extension pour le jeu de cartes évolutif Horreur à Arkham. Les investigateurs devront cette fois-ci faire face à des disparitions mystérieuses et aux sombres agissements de la Loge de la Clé d’Argent. Ils seront amenés à voyager loin dans l’univers de Lovecraft, menés par une narration de grande qualité.

Ce nouveau cycle apportera comme les précédents son lot de nouveaux investigateurs mais aussi de nouvelles horreurs à combattre. Les nouveaux mots clés Hanté et Alerte viendront corser vos investigations.

Toujours aussi bien narré, Le Cercle Brisé vous fera plonger à nouveau dans l’indicible et l’innommable aussi bien avec la boite deluxe qu’avec les scénarios qui vous mèneront aux confins d’une toute nouvelle folie.

La Récap de la Rédac

Nombre de joueurs de 1 à 4 investigateurs
Durée d’une partie entre 60 et 90 minutes
Auteurs Nate French et Matthew Newman
Editeur Fantasy Flight Games
Prix La boîte deluxe 29.99 € ; Les paquets Mythe Blister 15 €

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.