Salut les aventuriers, au programme aujourd’hui : Des liens très forts, des accessoires, 5 hommes et 1  femme dans une salle dans le noir total… Non je ne vous parlerai pas de notre soirée dans le nouveau club SM qui vient d’ouvrir mais de l’expérience que l’on a vécue dans l’Escape Game qui vient d’ouvrir à Saint-Nazaire : L’Escapade.

Au détour d’une virée en ville je suis tombé sur ce flyers :

Intrigué, j’ai poussé ma balade jusqu’aux portes de l’établissement, on arrive sur ce sticker à l’entrée :

Escapade

Style sobre, une pendule, des rouages, bon déjà le bon goût est de de la partie. Le genre à le vent en poupe depuis plusieurs années mais Saint-Nazaire n’avait pas encore son établissement, le manque étant comblé, il n’en fallait pas plus pour me convaincre d’attendre l’ouverture et de prendre contact avec l’établissement pour organiser une sortie entre amis dans ce qui serait pour beaucoup d’entre nous notre première escape game. 

Pour cette première fois j’ai décidé de m’entourer des meilleurs ! Mais vu qu’ils étaient indisponibles j’ai dû me rabattre sur les moins bons… Jérémy Pinget (auteur de Outlaws – Last Man Standing) Léo Blandin (auteur de Dans Les Cordes), l’Anonymous masqué et 2 membres de Pixel Adventurers, Panzerodin et Gwen.

Cette brigade de bras cassés se rencontraient pour la première fois, autant dire que la cohésion de groupe et la coordination seraient les maîtres mots de la soirée !

Nous fûmes accueilli à L’Escapade par Laurent, le gérant qui nous attendait dans le hall d’entrée dans un style très industriel/steampunk qui me parle totalement, des meubles en matériaux de récupération, des ampoules aux formes les plus étranges qui soient, des murs en briques.

 

J’étais le seul à connaître le thème du scénario que nous allions jouer : Kidnapping. La rétention d’information a fonctionné…

Escapade

On est plongé tout de suite dans une ambiance à la SAW où l’objectif est clair, échappez vous ou mourrez, pas de concession, le décors ne laisse rien au doute, on est pas là pour prendre le thé…

Je ne vous spoilerai pas le reste de la session, l’important à savoir est que l’ambiance est là, le décor vous met vraiment dans l’ambiance, les énigmes ne sont pas tirées par les cheveux et restes cohérentes avec le thème de la salle. Un fil conducteur vous plonge dans l’horreur et ne vous laisse en sortir que si vous réussissez à résoudre toutes les énigmes et sortir des salles qui vont très bien avec le thème horrifique. 

L’Escapade ayant ouvert depuis deux semaines au moment de notre venue, des éléments de décors sont amenés à évoluer, la volonté de l’équipe est de toujours s’améliorer, ils travaillent à rendre l’aventure de plus en plus immersive et chaque groupe est pour eux un gain d’expérience.

Si vous avez aimé les sensations d’Unlock ou de Exit, vous devez absolument faire des Escapes Game, les sensations sont démultipliées par votre présence physique dans cet environnement qui ne vous veut pas du bien.

Pour une première, notre expérience a été très bonne, on a envie d’y retourner et de mettre en application les conseils qui nous ont été dispensé à la fin de l’aventure histoire d’éviter de gagner sur le fil cette fois… Merci à toute l’équipe de L’Escapade qui a su nous accueillir avec un sourire pour ensuite nous plonger dans l’horreur ! 

Escapade

Voilà la belle brochette de bras cassé avec une fière pancarte attestant de notre victoire à 1 minute de la fin ! J’ai demandé aux membres de Pixel Adventurers de donner leur avis sur l’aventure :

MissGwen : Salut les lecteurs de Pixel !
Alors moi perso j’ai vraiment adoré, un peu sceptique au début je l’avoue quand l’idée de tester l’escape gamme est venue sur le tapis. Mes questions étaient alors : je vais être avec qui ? Car je ne connais pas tout le monde. Les énigmes seront-elles à la hauteur de mes espérances ? L’ouverture de l’escape game sous l’influence/mode du moment ? Et d’autres questions moins importantes.
Réponses : On arrive dans un lieu aux allures steampunk qui fait mouche, la déco est soignée et recherchée. Concernant mes coéquipiers au top ! Comme le dit Younz : équipe de bras cassés plus haut…mais ce qu’il vous cache c’est qu’il en était un beau lui aussi ! 😉 (En faite un peu tous mais chut !) . Ce qui m’a séduite c’est la passion de Laurent concernant son projet, son bébé. Bien loin de l’effet de mode pour faire du chiffre, mais de faire de votre expérience une expérience unique et amusante. Je suis conquise ! Et j’ai déjà prévu de faire les autres expériences.
Ambiance : Celle-ci est très bonne et l’immersion est totale dès les premières secondes, angoisse, empressement, frustration devant certaines énigmes tout y est.
Equipe : Nous étions 6, le premier constat étant qu’à 6 adultes passionnées il est difficile de tous participer au même moment. Et surtout de s’écouter. J’ai pour ma part été très frustrée de résoudre des énigmes assez rapidement et que personne n’écoute et ne prête attention… C’est là que j’ai découvert un super allié ! Merci Laurent qui parfois recadre pour nous faire communiquer et avancer dans l’histoire. Car pire que de ne pas se faire entendre ? Ne pas finir l’histoire !
Enigmes : Je vous assure que pour avoir testé Unlock, Exit qui sont au passage de très bons jeux. Laurent et son équipe n’ont rien à leur envier.
Mes recommandations : Mesdames faites-vous entendre ! Messieurs écoutez nous et écoutez-vous entre vous. Soyez méthodique ne laissez rien de côté, rassemblez vos preuves. Et gardez à l’esprit que seul on va plus vite mais ensemble on va plus loin, c’est d’autant plus vrai pour ce jeu !
En gros amusez-vous et prenez du plaisir voir même un plaisir sadique ! (c’est si bon :D)
Merci Laurent et son équipe ! Des moments inoubliables ! Je leur souhaite une réussite à la hauteur de leur passion. Perso j’ai déjà convaincu une dizaine de personnes le lendemain de mon expérience avec mon ressentie et cette passion transmise.
Longue vie à Escape Game de St Nazaire !

Panzerodin :  Comme pour la plupart de notre petite équipe, c’était mon tout premier Escape Game et ne connaissais du genre que les jeux de société qui en étaient tirés. Un grand merci à toute l’équipe qui est adorable (bon ça ne se voit pas spécialement dans le scénario “Kidnapping” mais en dehors, ils sont super gentils) et très professionnelle.
Les énigmes sont très cohérentes et intéressantes surtout, c’est un gros point positif, en revanche ce qui nous a fait défaut c’est la communication. Je pense que pour un groupe de novices nous étions trop nombreux et dispersés, du coup certaines énigmes ont été résolues sans que je n’ai le temps de les apercevoir. En revanche pour des groupes d’habitués d’Escape Games un groupe de 6 est tout a fait possible.
Je garde un excellent souvenir de cette première fois et n’ait qu’une envie : y retourner pour qu’on s’essaye aux deux autres salles (celle sur l’espionnage industriel me fait vraiment de l’œil).

Si vous souhaitez tenter l’aventure, L’Escapade est ouvert du mardi au samedi de 10h et 22h30 et le dimanche de 10h à 18h30 pour un prix compris entre 20 et 28 € selon la taille de votre groupe.

Pour finir, Laurent, le gérant a gentiment accepté de répondre à quelques questions :

  • Bonjour Laurent, tout d’abord merci de nous avoir reçu, peux-tu te présenter ainsi que L’Escapade ?

-Bonjour Younz, je suis le créateur et gérant de L’ESCAPADE Escape Game qui est ouvert depuis le 06 avril 2018 au Ruban Bleu à Saint-Nazaire.

L’ESCAPADE c’est 3 salles aux thèmes et aux décors différents, on a une mission Kidnapping qui est plus orientée horreur, une mission Espionnage Industriel qui s’inspire de l’aéronautique avec Airbus qui est un acteur local important, une mission babysitting qui est orientée amusement, lendemain de soirée avec des défis etc.

On développera une 4ème salle avec des événements éphémères et pleins d’autres projets qu’on gardera secret pour le moment.

Pour ma part j’ai 28 ans et c’est mon amie (également associée) qui m’a fait venir à Saint-Nazaire, pas emballé au départ je l’avoue mais j’ai découvert une ville qui avait du potentiel et qui mérite qu’on dépasse l’image industrielle triste qui lui colle à la peau.

  • Peux-tu nous décrire comment tu en es arrivé à vouloir ouvrir ta propre Escape Game ?

Mon ancien métier de Directeur adjoint dans la grande distribution alimentaire m’a amené à bouger un peu partout (Clermont-Ferrand, Troyes, Paris) et au bout d’un moment j’ai eu envie de faire un boulot dans lequel je pouvais avoir la liberté de faire ce que je souhaite sans avoir de barrières. Un boulot où on vient avec envie, qu’on prend plaisir à faire et à voir évoluer.

Je suis originaire d’Aurillac dans le Cantal (15) et j’ai pu tester le concept d’Escape Game il y a un peu plus d’un an, j’ai tout de suite adhéré au fait que tout se passe en vrai et en équipe. Dans une époque où l’individualisme est souvent privilégié, un jeu où le mot d’ordre est la coopération, fait du bien.

Après une étude de marché je me suis lancé dans le projet et j’ai rencontré beaucoup de soutient que ce soit chez mes amis, que dans l’administration (Carene, CIL, ILO etc).

  • Quel est le « parcours type » pour la création d’une salle ?

-Pour créer une salle cela demande de la passion, du temps et des heures de réflexion/tests/échecs/réussites. Personnellement je suis très cinéma donc j’aime m’inspirer de films, mais aussi de romans fantasy, de jeux vidéo, de l’univers geek qui est souvent quelque chose qu’on retrouve chez les créateurs d’escape game.

Une fois le scénario et les énigmes écrites et testées, on passe à la réalisation qui peut être délicate car il faut que l’ensemble des éléments soit quasi indestructible tant les joueurs vont les mettre à mal. Il faut donc anticiper au maximum la réaction des équipes, mais le meilleur moyen reste les beta tests qu’on réalise à la fin et qui permettent de moduler la longueur et la difficultés des énigmes en fonction des retours   des joueurs.

  • Quels conseils peux-tu donner aux groupes qui veulent essayer pour la première fois une Escape Game ?

De bien communiquer entre eux et de s’écouter ! On voit souvent des groupes perdre du temps sur une énigme alors que la bonne réponse a été dîtes plusieurs fois. Ne pas hésiter à fouiller partout et à faire attention aux moindres détails. Mais le plus important est de prendre du plaisir et de s’amuser en équipe !

  • En tant que Game Master, tu surveilles et guides les participants dans leurs aventures, peux-tu nous raconter quelques anecdotes ?

Je reconnais qu’on se régale derrière nos écrans à suivre les équipes, on ne cesse d’être surpris par l’imagination dont peut faire preuve les équipes. Par exemple, on a eu le cas dans Kidnapping de deux femmes qui avec l’adrénaline ont réussi à soulever un objet en fonte sans aucun souci, ou encore sans trop spoiler dans babysitting on donne comme indice de « se mettre à table » et le joueur s’assoie sur la table qui était une table de tapissier donc très fragile, résultat la table pliée et le joueur par terre (heureusement sans bobos) la table aura tenu 2 heures (première équipe). Et on en voit tous les jours de nouvelles, c’est aussi pour cela que notre boulot est plaisant.

  • Quels sont tes projets pour l’avenir ?

J’ai plein de projets, sans trop en dire, je souhaite développer plusieurs activités à Saint-Nazaire mais toujours en gardant cet esprit « équipe » et « innovant ». Je ne souhaite pas me limiter aux salles d’escape game classiques, la ville de Saint-Nazaire est en pleine mutation et je souhaite l’accompagner au maximum avec mes maîtres du jeu.

Merci d’avoir répondu à nos questions et à bientôt dans tes nouvelles salles !

Escapade

Related Post

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.