Salut les Démineurs! On vous parle aujourd’hui de Bomb Squad, de Dan Keltner et David Short. Édité en anglais par TMG, le jeu est ressorti cette année avec une édition française signée Edge. Le jeu propose des parties d’une vingtaine de minutes pour 2 à 6 joueurs. N’étant pas spécialement familier du déminage et autres opérations policières/militaires en jeu de société, je ne savais pas trop à quoi m’attendre avec ce jeu. Bomb Squad est-il un pétard mouillé? Voici ce que nous en avons pensé au travers de nos parties.

Breaking News

Une organisation criminelle inconnue a fait son apparition. Elle sème la terreur et compte tirer profit du chaos engendré. Il ne reste plus qu’un seul rempart entre ces ignobles malfaiteurs et la population innocente de Retro City : vous, vos collègues de la Bomb Squad et votre fidèle robot démineur

La trousse du démineur

Bomb Squad est un jeu complètement coopératif, dans lequel vous devrez programmer un robot démineur afin qu’il désamorce les bombes présentes dans les bâtiments et libère les otages captifs.

 

Au niveau du matériel, la boîte de Bomb Squad contient de grandes tuiles de jeu pour constituer le plateau et des éléments carton pour créer un cadre autour de ces aires de jeu. On retrouve quelques éléments en bois pour symboliser les portes, des petits cubes plastiques translucides (mes préférés) comme dans Pandemic Legacy pour marquer l’énergie du robot. Les points d’intérêt du jeu seront représentés par des tokens cartons. Viennent ensuite près de 70 cartes Ordre et Rôle. Les cartes sont très solides, avec une finition toilée, elles semble pouvoir résister à une explosion! Evidemment, il y a un livret de règles et un deuxième livret avec 12 missions.

En position!

La mise en place est très rapide, on sélectionne les tuiles de jeu selon le scénario choisi, et on construit le cadre autour pour terminer le plateau de jeu. On place ensuite les pions (bombe otage, obstacle) en suivant le scénario. Leur couleur est importante elle détermine le niveau de l’action à faire. Il existe trois niveaux de difficultés pour les actions (jaune, rouge et bleu).

Chaque joueur prend une carte Rôle, qui lui confère une action spéciale, et pioche une main de cartes Ordre. Le nombre de cartes Ordre est défini par le nombre de joueurs, a deux joueurs on a 6 cartes en main, à trois et quatre joueurs 5 et 4 cartes à cinq ou six joueurs. Mais attention, les agents démineurs ne doivent pas regarder leurs cartes, ils les tiennent dos vers eux. Ainsi chaque joueur voit toutes les cartes des autres, mais pas les siennes.

Action!

Durant son tour, un joueur dispose d’une seule action à choisir parmi quatre :

Il peut donner une indication sur les cartes qu’un autre joueur a en main. S’il décide de le faire il doit nommer toutes les cartes présentant cette caractéristique. Par exemple : Les cartes 1, 3 et 4 sont jaunes, ou les cartes 2 et 3 sont du déplacement. Au fur et à mesure des tours, les joueurs devront se souvenir et recouper les informations qu’ils ont reçues. Dans l’exemple donné, le joueur saura que sa troisième carte est un déplacement jaune.

Une fois qu’un joueur a assez d’informations sur les cartes qu’il a en main, il peut choisir d’en placer une sur la piste de programmation, face cachée. Après cela, il en pioche une nouvelle.

S’il juge que la séquence de cartes programmée correspond aux actions à accomplir, un joueur peut lancer la séquence. Dans ce cas, il retourne les cartes face visible, peut les réorganiser et le robot commencera à exécuter les actions.  
Attention toutefois, le robot dispose d’une autonomie limitée au niveau des batteries. Une carte Ordre dans la séquence lui fera dépenser un point d’énergie, et 2 si l’action est impossible. Donc en plus de mémoriser les cartes que vous avez en main, vous devrez vous souvenir de celles jouées par vous coéquipiers.

La quatrième action possible est de défausser une carte, en annonçant un ou deux des attributs de la carte pour remonter le curseur d’énergie du robot d’autant de point. En cas d’erreur, il n’y aura pas de gain d’énergie mais pas de pénalité.

Et que ça saute! Enfin…

Tout l’intérêt et le fun de ce titre repose dans la communication limitée et la mémorisation d’informations. On n’en a pas parlé jusqu’à présent mais il reste un élément crucial à mentionner, le temps! S’il n’est pas facile de se souvenir de toutes les infos nécessaires pour faire progresser le petit robot, avec un Timer qui défile et en étant stressé, ça l’est encore moins! Une application est disponible sur Android, elle est assez austère, mais simple d’utilisation. Elle propose directement les timer des bombes en fonction des missions, c’est pratique. Sinon, n’importe quel minuteur fait l’affaire.

 

Portrait robot du jeu

L’identité visuelle de Bomb Squad est un peu datée. Personnellement je trouve la jaquette peu attrayante… mais, comme on ne juge pas un livre à sa couverture, on ne juge pas un jeu de société à sa boîte!
Même s’il n’est sorti que cette année en français chez Edge, Bomb Squad est sorti dans la langue de Shakespeare en 2015, ce qui peut expliquer en partie ce graphisme un peu vieillot de la boîte et des plateaux.

Néanmoins, les cartes ont un design très sobre mais hyper efficace. Et il fallait quelque chose du genre pour que le jeu soit agréable à pratiquer. Avec leurs pictogrammes et couleurs bien tranchées, elles sont lisibles et permettent d’être décrites clairement aux autres joueurs.

 

Fin de rapport

Bomb Squad est un jeu de mémoire et de communication (limitée) dans lequel il faudra faire preuve d’organisation. Il vous faudra sélectionner les informations que vous communiquerez à vos coéquipiers en étant le plus pertinent possible et essayer de concevoir ensemble (sans vous le communiquer) une séquence de programmation pour le robot démineur. Vous devrez lui donner des ordres dans plusieurs missions à la difficulté croissante pour libérer des otages et désamorcer des explosifs. Vous pourrez varier les rôles sur vos différentes parties et même proposer vos propres missions personnalisées. Au final, on est concentrés, stressés, on essaye d’établir un plan et on rigole même en voyant les différentes interprétations ou erreurs qu’on a pu faire. 

La Récap de la Rédac

Nombre de joueurs 2 à 4 joueurs
Durée d’une partie entre 15 et 60 minutes
Editeur Edge
Prix 40€

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.