Salut les chercheurs, vous vous sentez bien ? Pas de petite fièvre naissante ? Pas de nez qui coule ? Vous êtes sûrs ? Parce qu’aujourd’hui on va vous parler de Pandemic Legacy Saison 2 et il va falloir être en forme !

Posons les bases, c’est quoi Pandemic ?

Pandemic, est une gamme de jeux qui va avoir 10 ans cette année et qui par la même occasion va proposer une superbe réédition collector du premier titre de cette licence.

Dans Pandemic, vous êtes un groupe de chercheurs qui tente d’éradiquer des maladies tout en traitant les points d’apparition de nouveaux foyers infectieux. Sans quoi, la maladie se répand et menace d’exterminer l’espèce humaine, rien que ça.

La gamme des Pandémic  s’est énormément étoffée au grès des années avec des extensions, des jeux dérivés où l’on incarne les virus un peu à la façon d’un Plague Inc, voir en détournant le thème original pour le coller à de nouveaux comme la montée des eaux aux Pays-Bas ou bien l’apparition de Grands Anciens avec Le Règne de Cthulhu.

Si le thème évolue, la mécanique est toujours la même. Un paquet de cartes pour les joueurs donnent des lieux qu’ils doivent échanger entre eux pour rassembler une “collection” d’une couleur. Une fois cette tâche accomplie, ils vont pouvoir réussir à construire ou détruire un élément néfaste du jeu pendant qu’un autre paquet de cartes sert à faire progresser le mal qui ronge les contrées.

L’espace en filigrane blanc au milieu de la carte sert à accueillir un sticker

Les joueurs doivent coordonner leurs actions pour atteindre leur but tout en intervenant rapidement sur les nouveaux foyers infectieux.

D’autres actions se rajouteront au fil du jeu…

Ce qui fait la particularité de Pandemic c’est sa difficulté. Le jeu n’est pas là pour vous faire passer un bon moment, oh non, loin de là même. Chaque carte tirée est une crainte de voir toute sa stratégie exploser et devoir pallier à l’urgence, au lieu de pouvoir éradiquer une maladie/construire une berge/fermer un portail et se sentir un peu plus en sécurité pour quelques tours.

Les joueurs souffrent ensemble mais gagnent ensemble également, on se souvient généralement d’une partie de Pandemic gagnée sur le fil du rasoir où tout était contre nous mais qu’on a réussi à finir tant bien que mal !

Et Legacy c’est quoi ?

Le Legacy est une catégorie de jeux à part qui commence à faire son petit bout de chemin dans le monde ludique.

Ils peuvent être vus comme des campagnes, des aventures évolutives. Lors de vos parties, vous serez amenés à transformer irrémédiablement le matériel. Cela passe par : écrire sur des cartes, sur le plateau, coller des stickers, déchirer des cartes, modifier les règles, etc…

Des stickers viendront compléter les règles de mise en place au fil du jeu

Si on entend déjà les gens qui sleevent tous leurs jeux, voir même les dés pour les garder intacts, crier au scandale, il faut remettre les Legacy dans leur contexte, ce sont des jeux qui évoluent avec vous, vos actions ont des vraies conséquences.

En progressant dans le jeu vous ouvrirez ces compartiments qui viendront compléter le jeu petit à petit

Quand on se trompe dans un jeu et qu’on perd la partie, c’est pas grave, à part le sentiment de frustration d’avoir perdu, on reprend la prochaine à zéro et on recommence avec les mêmes bases et on essaye de gagner la nouvelle partie.

Dans un Legacy, si vous perdez, ça entraîne des conséquences sur la suite de l’aventure, vous partirez avec un handicap.

Dans Pandémic Legacy, on note son avancement après chaque partie pour ne pas perdre le fil

Les choix ont un impact fort et c’est cet impact qui fait qu’on s’attache à un jeu Legacy, on s’y investit plus, tout est plus intense. Vous nouerez avec vos personnages de vraies relations, vous les ferez évoluer et quand vos décisions les amèneront à être blessés ou tués, c’est avec beaucoup d’amertume que vous vous en séparez.

Et pourquoi la saison 2 ?

Tout simplement parce qu’elle vient de remporter un prix spécial lors des Spiels des Jahres 2018 pour récompenser les 10 années de travail et de renouveau de la licence fait par ses auteurs Rob Daviau et Matt Leacock et édité par Z-Man Games. La saison 2 est bien la suite de la 1, mais il n’est pas nécessaire d’avoir fait la première saison pour se lancer dans la deuxième.
L’aventure est suivie entre les saisons, mais un résumé en début de livret vous permet de rattraper le fil de l’histoire. Donc même si l’immersion et l’esprit du jeu invitent à faire toutes les saisons dans l’ordre, il est possible de prendre le train en marche, et ce fut notre cas.

Et si on parlait du jeu maintenant ?

Pandemic Legacy Saison 2 est une suite directe de la Saison 1. L’humanité a prit de plein fouet les virus mortels et spoiler alert : On n’a pas bien réussi à gérer l’épidémie… C’est donc 71 ans plus tard que, vous, les rares survivants des Havres, des endroits préservés de l’épidémie, se mettent en chemin pour reconquérir les villes et les continents afin d’essayer de redresser cette pauvre humanité au bord de l’extinction.

On est dans un scénario classique de Pandemic mais toujours épique  : sauver l’humanité !

Dans Pandemic, vous commencerez par créer les Havres, au nombre de 3 qui seront les points de départs de votre aventure. Puis votre personnage, vous prenez une feuille de personnage vierge, vous la nommez, lui attribuez un âge et un havre, ce sera son point de départ mais faites attention de ne pas mettre tous vos héros dans le même havre. Et enfin une profession, c’est une caractéristique spécifique à chaque personnage, son pouvoir si l’on veut.

Le Maquis parce qu’on est des résistants ! R’Lyeh parce que c’est le point le plus éloigné des terres et Fistiland parce que vu l’état de l’humanité, on l’a bien au cul ! (pardon…)

Les feuilles de personnages vierges ne le sont pas tout à fait, en bas de chacune vous trouverez une piste de plusieurs cases à gratter. Ces pistes sont différentes d’une feuille à l’autre et déterminent les cicatrices et la mort de votre personnage, mais ça… Vous ne pourrez pas le savoir tant que vous n’aurez pas gratté la case… 😀

On a fait toute l’équipe de Pixel Adventurers !
De quoi créer de nouveaux personnages et surtout les cicatrices…

Contrairement à beaucoup de Pandemic où vous devez vous déplacer d’un lieu à l’autre pour éradiquer les virus apparus, ici vous êtes une équipe qui doit apporter du ravitaillement et aider les populations locales. Tant qu’une ville à du ravitaillement, elle ne peut pas être l’objet d’infection mais dès qu’on pioche une carte avec le nom de la ville, on retire un cube Ravitaillement de la localité. Si au moment de piocher une carte, vous n’avez pas de ravitaillement dans la cité, une infection apparaît.

Le Ravitaillement, le nerf de la survie…

Par malheur si au début de votre tour, votre pion se trouve sur une ville infectée, votre personnage subit une “cicatrice”, cette action consiste à gratter la case présente sur votre feuille de personnage et si un éclair est révélé, à lui appliquer une cicatrice qui est un handicap pour le reste de la partie.

 

Vous allez détester ces jolis cubes…

Une fois que 8 cubes infections apparaissent sur la carte, la partie est terminée, vous avez perdu le mois en cours… Sachant que la campagne s’étend sur une année, il faudra être efficaces!

La carte de jeu est assez restreinte en début de partie, vous devrez explorer et agrandir la carte au fil des parties. Mais ceci agrandit le champ des possibles lieux d’infection, vous devrez vous déplacer de plus en plus tout en garantissant un maximum la survie de toutes les villes découvertes.

Toutes les photos que vous voyez ont été faites lors du scénario de prologue ou pendant le mois de janvier, nous ne vous spoilerons pas la suite de l’aventure qui de toute façon ne correspondra pas à la vôtre, mais nous ne voulons pas vous gâcher le plaisir de la découverte qui est un élément essentiel des jeux Legacy.

Les règles évoluent avec les parties et le jeu s’enrichit sans pour autant s’alourdir. L’ajout d’actions et de compétences à vos héros me fait penser à un RPG dans lequel il faut optimiser au mieux son équipe pour la préparer à tout, et surtout à ce à quoi on a pas pensé.  

Vous ne serez jamais assez prêt pour les cartes Épidémie…

Petit détail qui m’a chiffonné au moment de choisir la boîte de la saison 2 : Pourquoi deux boîtes de saison 2 ?

Pour refaire le jeu tout bêtement ! Mais avec une ambiance différente, nous avons préféré l’ambiance jaune un peu Mad Max à la boîte noire beaucoup plus paramilitaire rappelant l’ambiance de The Division. Mais c’est un choix personnel, à part l’esthétique des personnages, le contenu de la boîte est le même.

La direction artistique de Atha Kanaani et Chris Quilliams est superbe, le dos des planches de stickers pleins de crayonnés sont magnifiques.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il en va de même pour la Saison 1, si une fois au bout de votre aventure vous souhaitez recommencer une campagne dans un style un peu différent, c’est possible.

Au final ?

Pandemic Legacy Saison 2 est un jeu difficile, exigeant, complexe mais tellement jouissif quand on réussi une mission qu’on oubli tous les échecs et les souffrances accumulées pour réussir à gagner. Chaque victoire sera tellement méritée que vous n’oublierez pas de si tôt combien le mois en cours fut remporté juste sur le fil. Le côté Legacy et destruction/altération du matériel peut déranger plus d’un, je le comprends parfaitement j’ai eu du mal avec ce concept au début. Mais finalement, avec Pandemic, vous vivrez une aventure de 12 à 24 sessions d’une heure avec des amis, ce n’est plus un simple jeu de société, c’est une campagne avec ses choix et ses dilemmes. Dans l’industrie du jeu de société, il y a maintenant peu de jeux que l’on sort une vingtaine de fois avant de passer à autre chose. Si vous aimez Pandemic ou simplement les défis coopératifs, vous trouverez dans Pandemic Legacy Saison 2 une expérience à part que vous n’êtes pas prêt d’oublier.

Récap de la Rédac

Nombre de joueurs 2 à 4 joueurs
Durée d’une partie Environ 60 minutes
Éditeur Z-Man Games
Prix Environ 80€
Chez Philibert
Chez Magic Bazar

Les liens dans le tableau récap sont affiliés chez Magic Bazar et Philibert.net. En passant par eux pour vos achats, vous pourrez soutenir le site, en nous permettant d’acheter de nouveaux jeux. Merci à ceux qui le feront !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.