Salut les Joueurs ! Avec la chaleur et notre petit voyage à PEL, on n’a pas trop eu le temps de se lancer dans des gros jeux à mécaniques ou scénarisés. Mais on va y revenir parcequ’on aime ça aussi! En revanche on alterne entre plein de petits jeux rapides qui viennent de sortir. On vous a déjà parlé de nos parties sur Dungeon Mayhem et Yokai, voici une petite chronique sur Blank de Henri Kermarrec

Ouvrons la petite boîte jaune!

Encore une fois, le matériel est minimaliste. Deux paquets de cartes, un feuillet de règles et c’est tout. Pas de finition toilée pour les cartes, mais c’est justifié par la nécessité d’écrire dessus.
Petit aparté sur la boîte. Je l’aime beaucoup car elle est très pratique et solide. Ce petit tiroir compartimenté permet un rangement clair et un accès rapide aux cartes de jeu d’un côté et Règles de l’autre. 

Partie

La mise en place est rapide, on commence par distinguer les cartes de jeu des cartes de règles. Chaque joueur reçoit sept cartes de jeu, on laisse le reste de la pile au milieu de la table et on retourne la première carte qui servira de défausse.

On révèle ensuite les 3 premières cartes de règles qui vont venir enrichir les règles de base pour cette partie. Le deck de cartes Règle reste à proximité, on sera amenés à piocher dedans au cours du jeu.

Pour remporter une partie de Blank, il faudra être le premier à se débarrasser de toutes les cartes de sa main. 

Les cartes

Les cartes de jeu sont toutes construites sur le même modèle. Elles ont une couleur et une valeur. Chacun leur tour, les joueurs vont avoir l’occasion de se délester d’une ou plusieurs cartes en jouant toutes les cartes de la même couleur ou de la même valeur que celle du dessus de la défausse. Si un joueur n’a pas de carte en main pouvant être posée, il pioche une carte dans la pile, mais son tour est terminé!

Attention, on va utiliser des gros mots, mais ça ressemble au Uno

Le twist intéressant ce sont les cartes de règles qui viennent agrémenter cette base de jeu. Lorsqu’une carte de la couleur ou de la valeur présente sur une ou plusieurs carte de règles, on doit réaliser l’action de la carte. 

Comme les cartes de jeu, elles sont toutes construites selon le même modèle. Elles ont toutes une case condition et une case effet. 

Si un joueur oublie d’appliquer une règle, il reçoit une carte de la pioche en pénalité. De même s’il se trompe et joue une mauvaise carte, dans ce cas, il reprend sa carte en plus de la carte de pénalité. Mais cela vaut également pour les gens qui accusent à tort un joueur de s’être trompé! Un peu comme au Mito, il faudra bien réfléchir et être sûr de soi pour ne pas être pénalisé.

La personnalisation des cartes, moteur de rejouabilité

L’autre intérêt du jeu est que le gagnant de la partie remporte le droit de modifier une carte règle ou jeu, comme il l’entend. 

Le jeu peut prendre toutes les directions possibles et imaginables. Vous pourrez le transformer en jeu de questions, de mimes, de rapidité… Ca peut même partir très loin et devenir un jeu pour adultes. Le jeu est fun, on prend plaisir à enchaîner les parties qui sont en générale très courtes et on aime découvrir les cartes modifiées par les autres joueurs. C’est la surprise de la partie qui apporte beaucoup de variété mais également de nombreux éclats de rire. De base, il y a 15 cartes Règles déjà établies et 24 cartes vierges! Sur les 72 cartes de jeu, très peu sont déjà illustrées et encore moins rédigées. Vous aurez de quoi exprimer votre créativité. Un petit cartouche est laissé vierge en bas des cartes pour que chacun puisse signer son oeuvre et laisser sa marque dans le jeu. On sait ainsi à qui l’on devra ces règles farfelues lors des parties.

Blank est très surprenant, il mixe le Uno qui est certainement un des jeux de cartes le plus connu du grand public et la modification des cartes comme dans les jeux Legacy généralement destinés aux core gamers. Avec ce concept de Uno Legacy, Blank de Henri Kermarrec nous fait passer de bonnes soirées et on sort généralement Blank à l’apéro, pour se détendre avant de lancer quelque chose de plus velu.

Conclusion

Blank est un jeu de cartes aux règles de base très simples. Pour remporter la partie, il faut être le premier à s’être débarrassé de sa main de cartes. On pose chacun son tour la ou les cartes de même couleur ou valeur que la dernière carte de la défausse. Mais des cartes règles supplémentaires viennent pimenter le jeu. Elles se déclenchent sous certaines conditions de couleur ou de valeur par exemple et imposeront des actions ou réactions. Attention à ne pas les oublier sous peine de prendre des pénalités! 
L’autre atout du jeu est que le vainqueur gagne le droit de créer ou modifier une carte règle ou jeu. Vous aurez donc un jeu unique et évolutif qui sera façonné par votre cercle de joueurs et vous. La personnalisation est le gros plus du jeu. Blank est un très bon jeu d’ambiance qui se transforme avec le temps pour se renouveler et continuer de faire passer de bons moments. 

La Récap de la Rédac

Nombre de joueurs de 2 à 6 joueurs
Durée d’une partie environ 10 minutes
Auteur Henry Kermarrec
Éditeur Hub Games
Prix 15 €

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.