Salut les touristes ! On vous propose aujourd’hui de partir visiter la charmante petite bourgade de Burano en Italie. Située juste à côté de Venise, célèbre pour ses canaux et son carnaval, ainsi que de Murano réputée pour son verre et ses artisans, Burano a tout de même sa particularité.

Cette île est réputée pour ses habitations. Elles ont la singularité d’être peintes en couleurs très vives. Selon la tradition, les pêcheurs les avaient parées de ces teintes pour les distinguer, et les reconnaître, au travers du brouillard très épais et fréquent dans cette région. Il y a peut-être un paramètre plus éthylique à ajouter à l’équation… On pourrait en être sûr si Younz était un pêcheur italien. (Vous ne l’entendez pas mais il m’a insulté une bière à la main en relisant cet article).

Présentation et matériel

On vous parlait de la gamme de jeux Emperor S4 que Légion Distribution localisait et distribuait lors de notre article sur Le Royaume des Sables, Balade à Burano en fait partie. Ce jeu de Wei-Min Ling pour 1 à 4 joueurs nous arrive donc en français dans une ravissante petite boîte très colorée, à l’image des maisons de Burano.  

Beaucoup de cartes et quelques jetons, et voilà qu’on aura fait le tour du matériel contenu dans la boîte de Balade à Burano. En petit format et avec une finition toilée, le jeu est facilement transportable et résistant. En revanche il faut un petit peu de place sur la table pour y jouer.
Le marqueur premier joueur est un petit chat tout mignon qui tient debout, c’est thématique et joli en jeu. Pour faciliter le décompte des points, un bloc de feuilles score est fourni

Il est temps de partir déambuler dans Burano

On peut à présent attaquer la mise en place et la partie. Bien que la boite et les cartes soient petites, le jeu prend un peu de place sur la table pour être joué confortablement. 

On place les différentes piles Étage en colonnes selon leur niveau et on révèle autant de cartes que de joueurs +1. Ceci constitue la réserve dans laquelle les joueurs viendront récupérer de quoi construire leur quartier. On place à proximité les personnages et on est prêts à jouer.

Le but sera de construire Le quartier de 5 maisons le plus harmonieux pour recevoir la visite de personnages rapportant des points. Les maisons sont constituées de trois niveaux qui comporteront chacun des détails qui plairont plus ou moins aux visiteurs, qui vous octroieront donc plus ou moins de points.

On est en présence d’un jeu aux mécaniques très simples mais qui nous a fait passer de bons moments. On va se livrer une course à l’acquisition des meilleurs niveaux et à la construction des 5 maisons les plus optimisées en fonction de son objectif tactique. L’efficacité des mécaniques de jeu laisse la place à la réflexion et au plaisir de jeu.

Mise en place et matériel personnel

Chaque joueur reçoit deux cartes Échafaudage, 4 pièces et 4 jetons régulation pour débuter la partie. Au début de son tour, un joueur obtient des cartes Étage et des pièces, mais il y a une règle pour l’obtention des ces cartes. Il doit choisir une colonne et prendre toutes ses cartes dans cette dernière. Les cartes des autres colonnes lui seront inaccessibles pour ce tour. Ensuite s’il le désire, il peut dépenser des pièces pour construire les étages dans son espace personnel, à partir de sa main. 

Lors de la construction les bâtiments et étages doivent êtres contigus et un étage doit forcément avoir un niveau inférieur de construit. Les cartes Échafaudage vont permettre de commencer à bâtir vos maisons. Chaque joueur dispose d’un espace de 5 emplacements de large pour ériger son quartier. Si vous voyez tout de même une carte étage intéressante alors que vous n’avez pas de niveau inférieur permettant de la placer, il est possible de la construire en plaçant une carte Échafaudage en dessous.

On parlait plus tôt des jolies couleurs des façades de Burano, il faudra respecter l’uniformité des couleurs au sein d’un même bâtiment. Toutefois, il sera possible de déroger à la règle en dépensant un jeton Régulation pour placer un étage de couleur différente au sein d’un bâtiment en construction. Cependant, rien n’est gratuit, se délester d’un de ces jetons c’est aussi renoncer aux points qu’il aurait rapporté en fin de partie… Il faudra prendre en compte cet élément lors du calcul en cours de partie. 

Burano, un village vivant.

En fin de tour, quand un joueur aura terminé au moins une maison pendant ce dernier, il devra choisir un personnage parmi ceux disponibles et le placer sous une de ses maisons dans son quartier. 

En fin de partie ces visiteurs vous rapporteront des points selon des critères qui leurs sont propres. Une Fille fera scorer 3 points par chat sur la maison au dessus d’elle par exemple. Le jardinier quant à lui octroie des points en fonction du nombre de plantes sur trois étages horizontalement adjacents de votre choix. 

Il y a 11 personnages différents dans cette boîte de base, ainsi que 3 nouveaux habitants dans la mini extension incluse dans la boîte. Ce sont donc 14 types de personnages, et autant de manières de scorer différentes, qu’il faudra prendre en compte dans vos parties. Pour plus de facilité en jeu, des fiches aide de jeu rappelant tous les détails de scoring des personnages sont fournies et c’est très pratique. 

Une course à la construction et au score

Plus un joueur posera de niveaux dans un tour, plus ils lui coûteront cher. 1 carte coûte 1 pièce, mais 2 cartes en coûtent 3 et 3 cartes en coûtent 5. Le jeu va avoir plusieurs rythmes au cours d’une même partie selon les joueurs. Par moments, on a eu pas mal de tension en voyant l’accélération apportée par un joueur  qui va décider de construire 3 niveaux d’un coup et ainsi mettre un coup de pression aux autres le voyant se rapprocher de la fin de partie.

Il faut composer tout au long du jeu entre cartes personnages et niveaux disponibles, jauger les plus intéressantes en fonction de ce que l’on a déjà bâti et de ce qu’il reste en jeu. Sans proposer une expérience indigeste, on se prend à réfléchir sur le court et moyen terme pour bâtir le quartier qui rapportera le plus de points en fin de partie. 

Il est possible de jouer en solo à Balade à Burano. le jeu se déroule globalement comme dans une partie multijoueurs. Durant le décompte final des points, les fenêtres fermées des bâtiments comptent comme des pénalités. Un tableau de score donne une appréciation en fonction de vos résultats en fin de livret de règles. Ce n’est clairement pas notre mode de jeu préféré, Avec Younz on s’est plus amusés à se piquer des cartes et essayer de coincer l’autre que j’ai pris de plaisir dans cette version solo. Elle a cependant le mérite d’exister et conviendra certainement à un profil de joueur. De plus, elle permet de se familiariser avec les règles avec une ou deux parties solo pour être opérationnel et éventuellement expliquer le jeu à d’autres joueurs.

L’Italie et ses couleurs

Visuellement parlant, Balade à Burano est très coloré et a un style BD agréable. Il me rappelle l’univers des Chevaliers de Baphomet. Maisherly Chan propose un univers très sympathique et tout en douceur.

L’iconographie est claire et on repère rapidement les points de scoring en comparant les cartes Personnage et les niveaux des maisons à bâtir. Les jetons pièces ont un effet métallisé qui rend bien, le jeton premier joueur en forme de chaton est mignon et thématique… On a apprécié le jeu et son univers pour toutes ces raisons. Il n’y a pas de maisons de couleur verte, le jeu semble donc adapté aux personnes daltoniennes.

Conclusion

Dans Balade à Burano, il faudra construire le quartier le plus attractif de la ville pour recevoir la visite, et les points, apportés par les habitants et les touristes.

La construction des maisons pourra se faire en acquérant des cartes du centre de la table et en payant le coût de construction adéquat. En achevant une maison, on a la possibilité de faire venir un habitant ou un touriste qui, selon ses caractéristiques rapportera plus ou moins de points en fin de partie.

La mécanique est relativement simple et facile à appréhender, on peut lancer une partie très rapidement. Cette accessibilité, la thématique et le visuel coloré très doux peuvent permettre de jouer en famille avec des jeunes joueurs de plus de 10 ans.
Si vous souhaitez vous évader à Burano le temps de quelques parties, cette nouvelle localisation de Légion Distribution est faite pour vous !

La Récap de la Rédac

Nombre de joueurs de 1 à 4 joueurs
Durée d’une partie environ 30 minutes
Auteur Wei-Min Ling
Illustrateur Maisherly Chan
Editeur Légion Distribution
Prix environ 20 €

 

Les liens dans le tableau récap sont affiliés chez Philibert.net. En passant par eux pour vos achats, vous pourrez soutenir le site, en nous permettant d’acheter de nouveaux jeux. Merci à ceux qui le feront !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.