Salut les Moussaillons ! Aaaaaarrrrg ! Aujourd’hui c’est crochet ! Pas comme votre grand-mère qui tricote ! Non! Comme un mignon moignon tout rafistolé ! J’espère que vous avez le cœur bien accroché et pas le mal de mer car on embarque sur le Ellen ! Votre fier navire qui n’attend que vous! Hissez la grand voile ! Fermez les écoutilles ! Armez les canons! On part vivre Une Histoire de Pirates !

Nombre de joueurs 2 à 4 joueurs
Durée d’une partie environ 30 minutes pour un scénario
Age conseillé à partir de 8 ans
Auteur Daniel Skjold Pedersen, Daniele Tascini, Asger Harding Granerud
Illustrateur Ruslan Audia
Éditeur Cranio Creation International
Prix 30 euros

 

Sortant des esprits géniaux de Cranio Creation International et localisé/distribué en France par Asmodee, Une Histoire de Pirates est un jeu coopératif pour 2 à 4 joueurs qui vous propose d’incarner un équipage de filous. Vous partirez sillonner les mers à la recherche de la liberté, de la richesse et surtout d’aventures ! Et non ce n’est pas le résumé d’un épisode de One Piece !

Premier embarquement

Ce qui surprend au premier abord(age) quand on voit la boîte d’Une Histoire de Pirate, c’est sa taille, elle est plutôt énorme ! La raison est simple, dans cette boîte se trouve tous les punchs nécessaires pour construire un véritable bateau pirate en 3D !

Coque, mat, vigie, tout est là ! Posé sur une rose des vents au milieu de la table, le jeu intrigue et donne envie d’être manipulé. Patience ça arrive !

Règles de vie à bord

Dans Une Histoire de Pirates, vous allez incarner l’équipage du Ellen lors de 10 scénarios. Ces derniers commenceront avec la fuite du port où vous étiez retenus pour finir dans des aventures bien plus épiques. Nous ne vous en dirons pas trop pour ne pas gâcher la surprise de la découverte mais préparez-vous à passer à l’abordage, piller, combattre, fuir, rencontrer des monstres de légendes et qui sait, peut-être trouver un grand trésor… ?

Avant d’aller dépenser tout votre fortune en rhum dans une taverne, il va falloir le gagner! Et par conséquent naviguer.

Le Ellen possède 10 postes avec chacun son action propre,

  • Le gouvernail permet de faire tourner le navire.
  • La voile, 2 emplacements, permet de régler la vitesse et aussi la maniabilité du bateau. Plus vous allez vite, plus moins vous aurez d’amplitude pour tourner.
  • La vigie permet de scruter l’horizon pour anticiper les dangers et trouver vos proies.
  • La réparation porte bien son nom et vous servira à remettre en état les postes abîmés.
  • Les canons, 4 emplacements, servent à tirer à bâbord ou à tribord.
  • La réserve de boulets permet d’armer les canons pour les utiliser par la suite.

Les joueurs devront occuper ces postes pour mener à bien leur bateau au travers des flots et des, nombreuses, embûches qui les attendent tout au long des 10 scénarios.

Facile pensez-vous ? Détrompez-vous ! Trois conditions viennent compliquer la navigation :

  • Un joueur ne peut être 2 fois de suite au même poste.
  • Les missions sont minutées.
  • Un sablier représente son personnage.

Mieux vaut perdre son temps que sa montre

Car dans Une Histoire de Pirates, votre représentation sur le bateau est un sablier. Il faudra retourner ce dernier à l’emplacement dont vous voulez effectuer l’action. Mais cette action ne pourra être validée qu’une fois les 30 secondes écoulées !

Voyez ça comme le temps de se déplacer d’un poste à l’autre et d’effectuer l’action.

Les missions ne durant pas plus de quelques minutes, vous n’avez pas de temps à perdre !

Un bon capitaine pour diriger son équipage

C’est toute la difficulté d’Une Histoire de Pirates, il faudra s’organiser pour réussir les scénarios.

Toujours avoir quelqu’un à la vigie pour repérer les bateaux adverses et les récifs est une bonne idée, pour ça les joueurs doivent tourner entre eux, dès qu’un ennemi est repéré, il faut aller dans sa direction, charger les canons et tirer, ça représente déjà 4 actions qui doivent être coordonnées pour être efficace.

J’avais peur des temps morts de 30 secondes avant mes premières parties, une fois que tout le monde a retourné son sablier, on attend juste qu’il soit écoulé pour aller à un autre poste.

Mais en fait ce temps est précieux pour pouvoir discuter et donner un objectif pour lequel chacun va devoir jouer son rôle.

Un brouhaha général monte autour de la table, tout le monde crie ses ordres et ce qu’il compte faire, on se croit vraiment sur le pont d’un navire pirate.

Pour mettre un peu d’ordre dans tout ce chaos, on ne peut que vous conseiller de désigner un Capitaine pour le round en cours. Non seulement vous serez plus organisés s’il fait bien son travail, mais en plus ça rajoute une dose de jeu de rôle assez sympathique. Les enfants adorent prendre ce rôle et j’ai été étonné du sérieux et de la volonté qu’ils mettent pour mener à bien la mission.

Pirates oui mais technophiles !

Une histoire de Pirates fait parti de ses jeux avec application, comme Unlock, Chronicle of Crime ou Keyforge (mais si, un jour elle va servir à quelque chose cette appli… Laissez-moi y croire !).

L’application est bien faite et a plusieurs avantages :

  • Elle permet de jouer sans lire les règles, tout est expliqué rapidement.
  • La mise en place de chaque mission est décrite et même montrée.
  • Le timer de la mission est forcément là, vous allez le craindre !
  • L’ambiance sonore forcément.
  • Les événements aléatoires.
  • D’autres petites choses que nous vous laisserons découvrir au fil de vos aventures… 😛 

Les images sont tirées de la version anglaise de l’application, la version française interdisant les screens mais toute l’aventure est en français, ne vous en faites pas !

Affichant un score en fin de mission, vous pourrez les rejouer pour tenter d’atteindre le summum de la piraterie !

De Mousse à Barbe Noir

Dans l’application, au début de chaque mission, vous pourrez changer le nombre de joueurs à tout moment pour en rajouter un ou en enlever, ne bloquant pas une campagne en cas de désistement. Même si on vous conseille de toujours jouer avec les mêmes personnes pour être le plus efficace possible.

La difficulté n’est pas à prendre à la légère, faites déjà toute la campagne en normal avant de vous attaquer au mode Infernal, il n’est pas pour les marins d’eau douce !

On ne peut que vous conseiller d’utiliser le mode diffusion de votre téléphone/tablette pour projeter l’application sur un grand écran et en faire profiter tout le monde. Elle est loin d’être indispensable mais quelques événements peuvent survenir et si personne ne regarde l’application, vous passerez à côté.

Des bonnes planches pour un bon rafiot

L’élément le plus impressionnant d’Une Histoire de Pirates est évidement le bateau 3D qui est splendide. Imposant et très détaillé, on apprécie le fait que la cale soit décorée alors qu’on ne peut la voir que par les trous disponibles pour y mettre les sabliers.

Les éléments en carton sont de bonne qualité mais quelques détails sont un peu gênant.

La vigie, vous allez y passer beaucoup de temps, ce qui veut dire mettre et enlever le sablier régulièrement.
Malheureusement, le sablier à un tout petit rebord à sa base qui fait qu’on accroche régulièrement le carton. Si dans les autres postes c’est un peu frustrant, surtout quand on a une brute à la table qui tire fort et rapidement le bateau. Pour la vigie c’est une catastrophe, elle se démonte trop rapidement.

On se retrouve à devoir la remonter régulièrement. On est dans un jeu avec du temps qui s’écoule, on n’a pas le temps pour ça !

J’ai résolu le problème avec des élastiques autour de la vigie. Ça tient tout en place sans problème. Imaginez que c’est des cordages et hop c’est thématique !
Pas question de la coller au mât sinon vous ne pourrez plus ranger le matériel dans sa boîte.

Il faudrait des sabliers parfaitement lisses pour parfaire l’expérience de jeu.

Maudits rebords !

Le rangement dans la cale

Assez pratique, il révèle de nombreux emplacements pour de nombreux éléments à venir.

Je vous le montre relativement vide car Une Histoire de Pirate fait partie de ces jeux à enveloppes, comme Zombie Kids Evolution.

A chaque nouveau scénario, on ouvre une nouvelle pochette, c’est excitant et plutôt grisant ! On vous conseille néanmoins de faire une photo à chaque ouverture de pochette pour savoir quel matériel va dans laquelle. Si jamais vous souhaitez refaire l’aventure avec de nouveaux joueurs, il serait dommage de tout leur divulgâcher.

Loin des jeux “Legacy” comme Pandemic où le matériel est détérioré, celui d’Une Histoire de Pirate, n’est que rajout. Vous ne déchirez rien. Rendant le titre rejouable à l’infini.

Une fois au port ?

Une Histoire de Pirates est un jeu coopératif qui demande organisation et rapidité mais qui vous submergera par l’ambiance autour de la table. Le bateau en 3D est magnifique, on a un grand plaisir à le manipuler et il fait tout de suite son effet. Les enfants s’emparent du rôle de pirate très rapidement. C’est très plaisant de jouer avec eux. Si les 10 scénarios sont totalement adaptés à un jeune public, n’allez pas penser que le jeu est facile. Loin de là, ne vous risquez pas en mode Infernal sans avoir fait plusieurs voyages au bord de votre navire si vous ne voulez pas le voir couler au fond de l’océan.

L’application qui accompagne le jeu est obligatoire pour jouer mais elle n’enlève en rien le plaisir de jouer avec du matériel physique. Vous devrez la manipuler pour quelques événements mais rien qui force un joueur à s’isoler sur un écran.

Immersif et rempli d’action, Une Histoire de Pirates est un jeu génial pour tous ceux qui souhaitent vivre une aventure pleine de rebondissements entre les pillages, les abordages, les combats maritimes et autres monstres marins. Vous n’allez pas vous ennuyer ! 

Récap de la Rédac

Nombre de joueurs 2 à 4 joueurs
Durée d’une partie environ 30 minutes pour un scénario
Éditeur Cranio Creation International
Prix 30 euros

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.