Salut les accros du velcro ! Aujourd’hui on va vous parler de Roulapik, un jeu destiné aux enfants et qui sur le papier fait rêver. Grand prix du jouet 2019 dans la catégorie “jeu enfant”, nominé à l’As d’or en 2020 et gagnant du Kinderspiel des Jahres 2020 dans la même catégorie, voilà qui ne laisse présager que du bon pour le jeu d’Urtis Sulinskas, illustré par Irina Pechenkina et édité par Gigamic.

Dans Roulapik, vous allez pouvoir affronter les autres joueurs dans un mode compétitif ou chaque joueur devra faire rentrer son hérisson en premier au terrier, ou bien choisir la coopération et faire avancer un unique hérisson plus vite que le renard qui vous suivra de près.

Mise en place

roulapik-contenu-boitae

Dans la boîte, on retrouve sept plateaux de jeu qui permettent de créer des circuits différents à chaque partie, des pions représentant les hérissons, un pion à l’effigie du renard, une balle de tennis miniature sur laquelle seront collés les yeux en velcro représentant un hérisson, et une vingtaine de jetons velcro représentant des champignons, pommes et feuilles de chênes.

En fonction de la difficulté souhaitée, vous pourrez placer les plateaux de jeux d’une certaine façon et ainsi ne pas toujours créer les mêmes circuits. Il est aussi tout à fait possible d’ajouter plus de cartes que les quatre recommandées lors de la première partie. De plus, si l’on souhaite jouer de façon coopérative, il faudra placer un plateau de jeu supplémentaire représentant le terrier du renard. Tous les hérissons partirons alors du même point si vous décidez de jouer en compétitif, puis tenteront de rallier leur maison avant les autres. Dans le mode coopératif, tous les joueurs utilisent le même hérisson et doivent également arriver à la maison avant que le renard ne les rattrape. Le plateau de jeu préparé, il faudra alors disposer les jetons velcro face cachée sur le côté de l’aire de jeu, prêts à être dégustés.

L’appel de la nourriture

Peut importe le mode de jeu sélectionné, la technique de déplacement reste le même. A son tour, le joueur doit faire glisser la balle de tennis sur la table pour accrocher un maximum de jetons représentant la nourriture. Dans le cas où le joueur capture cinq; ou plus; jetons sur la balle, il est obligé de passer son tour. Cette petite subtilité est assez intéressante, puisqu’elle force les enfants à maîtriser leur lancé.

En fonction de sa cueillette, le joueur peut alors tracer son chemin en passant par les cases représentant la nourriture de ses jetons. Pour éviter de faire l’écureuil et conserver sa nourriture pour l’hiver, chaque jeton non joué doit être placé dans la défausse. On ne peut alors pas prévoir son chemin pour les tours suivants.

Une fois que la défausse contient au moins quatre jetons identiques, toute la défausse est remise en jeu sur l’aire de lancer.

roulapik-balle-nourriture

Comme évoqué dans l’introduction, dans Roulapik vous aurez la possibilité de vous essayer à deux modes de jeux bien différents. Le compétitif ne contient pas de subtilité particulière puisqu’il s’agit de refaire la même action à chaque tour pour chacun des jours, mais le mode coopératif ajoute le renard au tableau. Il n’est alors plus question de jouer avec son propre hérisson, mais de partager le même avec les autres joueurs et de tenter d’arriver à la maison avant que le renard ne vous rattrape. A la fin de chaque tour, il faudra faire avancer le renard de deux cases, par le tracé le plus rapide pour vous rattraper.

Une fois que les règles seront bien assimilées par les plus jeunes joueurs, quelques variantes existent pour donner un peu de piment aux parties. La première concerne le type de lancé que les joueurs devront réaliser. En fonction de la case sur laquelle ils se trouvent avant de lancer la balle, ils devront soit : lancer la balle avec la main non dominante, la faire rouler à l’aide du pichenette, la lancer en fermant les yeux ou bien encore se passer de son pouce. Cette variante peut être utilisée dans les deux modes de jeux, mais la plus intéressante reste celle propre au mode coopératif. En effet, il est possible de durcir la difficulté en faisant avancer le renard de trois cases au lieu des deux habituelles, ou bien encore de le placer bien plus proche du point de départ des hérissons si l’on souhaite avoir un petit coup de pression supplémentaire.

Si jamais votre enfant souhaite s’occuper seul ou que vous n’avez pas envie de disputer une partie à ses côtés, il est tout à fait possible d’appliquer les règles du mode coopératif dans une partie solo.

Conclusion

Roulapik est un jeu d’adresse où les enfants devront collecter des ressources via une balle et des velcros pour faire avancer un hérisson et le faire rentrer dans sa tanière. Si les avis sont aussi unanimes sur Roulapik, ce n’est pas pour rien. Les règles sont simples mais proposent des variantes intéressantes qui permettent de ne pas toujours jouer au même jeu, le matériel est de bonne facture et le principe du jeu demande aux jeunes joueurs une capacité de réflexion poussée. Il faut adapter ses lancers de balle et c’est quelque chose qui n’est pas forcément facile pour les plus petits puisque l’excitation du jeu les fait souvent jeter la balle bien trop fortement. La capacité de réflexion des enfants est également mise à rude épreuve avec la gestion des ressources collectées à chaque lancer. Trouver le chemin le plus court, analyser dans quel ordre dépenser la nourriture … Une bonne façon d’allier le développement du raisonnement des enfants tout en s’amusant.

Les parties sont relativement rapides puisqu’il faut compter environ 15 minutes pour venir au bout d’une balade champêtre. Mais la durée pourra grandement varier en fonction du nombre de plateaux que vous déciderez de placer sur la table. L’intérêt auprès des petits ne s’essoufflera pas avant de nombreuses parties notamment grâce à toutes les variantes coopératives et compétitives proposées par les règles (que vous pourrez bien sûr agrémenter en fonction de votre imagination), mais également grâce au mode solo qui permet de souffler un peu en laissant son enfant faire ses propres parties.

Le matériel est adapté aux petits puisque la balle a la taille parfaite pour tenir dans de petites mains, les décors des plateaux sont assez épurés et les illustrations sont très mignonnes.  Le seul petit soucis que nous avons relevé lors de nos parties, c’est le fait que chaque plateau ne soit pas solidaire des autres. Les petites mains ont vite fait de déplacer les jetons et plateaux et il est assez embêtant de devoir tout remettre en place régulièrement. C’est vraiment le seul point négatif que nous avons pu relever car sinon l’ensemble du jeu est une réussite.

La Récap de la Rédac

Nombre de joueurs de 1 à 4 joueurs
Age conseillé à partir de 4 ans
Durée d’une partie environ 20 minutes par partie
Auteur Urtis Sulinskas
Illustratrice Irina Pechenkina
Éditeur Gigamic
Prix : environ 20 € Philibert Magic Bazar
Parkage Ludum

 

Les liens dans le tableau récap sont affiliés chez Philibert.netMagic BazarLudum et Parkage. En passant par eux pour vos achats, vous pourrez soutenir le site, en nous permettant d’acheter de nouveaux jeux. Merci à ceux qui le feront !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.