Salut les insulaires, même si la météo nous fait croire le contraire, Winter is Coming ! Les températures vont descendre, le soleil sera moins chaud, adieu les apéros en terrasse, bonjour les plaids et les journées jeux de société. Si la perspective d’un weekend Raclette/Jeux de société n’est pas vraiment pour me déplaire, on sait que la saison hivernale est toujours propice à un petit coup de mou au moral. Que diriez-vous de partir pour les îles de Kahuna pour se redonner un petit coup de boost ?

Une valeur sûre

Kahuna c’est l’une des nouveauté de Iello dans sa gamme 2 joueurs mais c’est loin d’être une nouveauté en soi. Édité pour la première fois en 1998 par Kosmos, société Allemande de jeux de société, ce jeu de Günter Cornett a subi de nombreuses rééditions en 20 ans mais à part un rafraîchissement des couleurs  de l’illustration, le jeu est resté inchangé.

Généralement quand un jeu ne bouge pas pendant 20 ans et que la demande est suffisante pour faire une traduction en français, c’est qu’on a à faire à un bon jeu.

Comment ça se passe sous les cocotiers ?

Dans Kahuna, vous êtes deux grands prêtres polynésiens qui souhaitent démontrer leur puissance en s’assurant le contrôle de plus d’îles que son adversaire.
Pour le prouver, vous allez construire des ponts entre les différentes îles, celui qui possède plus de la moitié des liaisons d’une île vers les autres peut asseoir son influence sur l’île en question.

Aucun grain de sable dans la mécanique

Chaque joueur commence avec 5 cartes en mains. A chaque tour de chacune des 3 manches, il aura le choix de jouer autant de cartes qu’il le souhaite mais ne pourra en piocher qu’une à la fin de son tour.

Les cartes vous serviront à faire deux choses :

  • Placer des ponts en jouant 1 carte en partance de l’île nommée sur la carte
  • Retirer des ponts adverses en jouant 2 cartes correspondant aux îles reliées par ce pont

Dès que vous avez plus de la moitié des liaisons d’une île aux autres, vous en prenez le contrôle et de fait, vous retirez tous les ponts adverses qui étaient reliés à cette île.

Si en retirant des ponts d’une île, vous faites perdre la majorité de liaisons d’une autre île, vous pouvez retirer le contrôle de l’île à votre adversaire et par la suite placer un de vos ponts pour en récupérer le contrôle.

Insulaire, Insulaire, est-ce que j’ai une gueule d’Insulaire ?

Tout le jeu se déroule avec ces quelques règles, j’ai des cartes en main, si je les utilise toutes je peux étendre mon pouvoir mais si je joue toutes mes cartes je n’aurai plus de possibilité de contrer la stratégie adverse.

C’est diaboliquement simple, il faut savoir anticiper les coups adverses pour les bloquer mais aussi préparer sa stratégie, si vous jouez bien un combo de cartes, vous pouvez retourner la situation à votre avantage.

On se rend compte des stratégies possibles et de l’importances de contrôler certaines îles assez rapidement, la première manche est souvent celle du placement aléatoire, la deuxième devient plus sérieuse et la troisième est celle du vrai combat, les parties suivantes sont jouées avec des objectifs en tête dès les premiers tours.

 

Graphiquement, Kahuna est relativement simple mais aussi relativement beau pour un jeu allemand, des couleurs chaudes, des îles attrayantes.

Le matériel est bien pensé, les pions en bois représentant les ponts et le contrôle d’une île sont classiques mais efficaces. Les cartes îles disposent de quatre représentations de dauphins et de tortues de couleurs pour pouvoir les mettre dans le bon sens et se représenter rapidement la place de l’île dans l’Atoll. C’est peut être un détail mais le placement étant la clé du jeu, c’est loin d’être sans importance.

Au final ?

Si Kahuna n’est pas un jeu récent, (1998) et qu’il est toujours proposé 20 ans plus tard, c’est pour une bonne raison : C’est un excellent jeu ! Dépenser ses cartes pour acquérir des nouvelles terres ou les défausser pour priver l’adversaire d’une liaison est un choix difficile mais les possibilités offertes par la stratégie ne dépendent que de vous. Les règles simples ne sont qu’une porte entrouverte vers un nombre de stratégie aussi grand que votre nombre de partie, aucune partie ne se ressemblera.

La rapidité de mise en place du jeu et la rejouabilité en font un titre à posséder absolument pour qui veut jouer à 2 rapidement et de nombreuses fois.

La Récap de la Rédac

Nombre de joueurs 2
Durée d’une partie Environ 30 minutes
Éditeur Iello
Prix 25€

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.