Salut les joueurs! Vous avez quelques minutes à tuer avec des amis ou de la famille et vous ne savez pas quoi lancer comme partie pour mettre de l’ambiance? Il y a des chances pour que le dernier titre sorti de l’esprit déjanté de Friedemann Friese et édité par Edge fasse l’affaire. Il faut être minimum quatre pour lancer une partie et on peut aller jusqu’à huit joueurs, de quoi animer une soirée ou lui redonner un peu d’entrain si l’ambiance s’essoufflait un peu.

Nombre de joueurs de 4 à 8 joueurs
Durée d’une partie Environ 15 minutes
Age conseillé à partir de 8 ans
Auteur Friedemann Friese
Illustrateur Harald Lieske
Editeur Edge
Prix 10 €

Le matériel de Fou!

Toute petite boîte mais bien remplie. Etant donné le format, ça aurait été dommage qu’il y ait du vide dedans. 88 cartes, deux jetons (verts, étonnamment 😉 ) en bois et un feuillet de règles, voilà, il n’en faut pas plus pour faire un jeu sympa!

La partie

Les règles de Fou! s’expliquent très vite et sont très simples. Le but du jeu est de se débarrasser de toutes les cartes de sa main.

Fou! est un jeu de pli dans lequel les cartes sont réparties en 4 couleurs, Vert, bleu, jaune et rouge. Elles sont numérotées de 2 à 27 pour les vertes et suivant le même principe dans les autres couleurs mais elle sont présentes en plus petite quantité. Elles sont réparties dans le paquet de jeu en fonction du nombre de joueurs. Idem pour les deux jetons en bois, il n’y en a qu’un en jeu de 4 à 6 joueurs et deux pour les parties entre 7 et 8 joueurs. Petite précision, si les instructions de 5 à 8 joueurs sont sur des cartes, la mise en place pour 4 joueurs est sur la règle. Étrange décision mais le jeu s’appelle Fou! alors bon…

Comment on se débarrasse de ses cartes?

Le premier joueur pose une carte au centre de la table, les suivants doivent mettre une carte de la même couleur, si quelqu’un n’en a pas, il met une carte quand même d’une autre couleur. Mais, le joueur qui met la plus petite carte prend le jeton fou et ne jouera pas le tour d’après. A savoir que la carte qui n’est pas de la couleur demandée, peu importe son numéro est considérée comme inférieure, à celles de la couleur demandée.

La personne ayant mis la carte la plus forte devient le premier joueur et on recommence.

Il y a tout de même une petite subtilité avec les cartes 1. Elles peuvent être jouées dans toutes les couleurs sans pénalité, elles n’ont pas de couleur spécifique. Elles restent plus faible que les cartes de couleur mais ont seront toujours plus fortes qu’une carte d’une autre couleur que celle demandée.

Plus on est de fous…

Dès qu’un joueur n’a plus de carte en main, on termine le tour et on fait le décompte des points. On additionne les valeurs des cartes restant en main pour chaque joueur, qui deviennent négatives pour le score. Dès qu’un joueur arrive à -80 points la partie est terminée.

Ça peut aller assez vite. En général nos parties durent 3-4 manches pour un quart d’heure au total, avec des parties très fluides.

Fou! étant un jeu de cartes, le hasard intervient forcément au moment de la distribution. On peut avoir l’impression d’avoir une mauvaise main par manque de grosses cartes vertes, mais c’est là que les autres couleurs en plus petit nombre interviennent pour rééquilibrer le tout. On arrive souvent à reprendre la main quand même et orienter le jeu par la suite avec ses cartes. Les parties étant courtes, on ne s’énerve pas contre la distribution.

Visuellement, c’est fou?

Concernant les cartes, elles sont minimalistes, 4 couleurs différentes, des numéros qui vont de 2 à 27 au maximum et quelques personnages ressemblant à des Shadoks pour les illustrer. On apprécie qu’elles aient toutes une illustration différente, on y retrouve également le vert caractéristique et tant apprécié des jeux de Friedemann Friese.

Concrètement, on est sur du jeu abstrait et s’il avait été question d’oignons, de carottes ou de poulets, le jeu aurait été le même. On y joue pour la mécanique pas pour le thème. L’important est que les cartes soient lisibles. La touche de graphismes n’est pas désagréable, c’est toujours plus sympa que des cartes blanches mais ça ne change rien au jeu.

Conclusion

Fou! est un jeu de pli assez classique, vous devrez mettre la carte la plus forte dans la couleur demandée par le premier joueur pour remporter le pli et ainsi devenir le premier joueur du tour suivant. Si vous n’avez pas la couleur demandée, vous pouvez défausser une carte. Le joueur avec la carte la plus faible ou qui s’est défaussé d’une carte devient le “fou” de la manche suivante et ne pourra pas jouer de carte. Le but étant de se débarrasser de sa main complète, c’est embêtant.

Les tours s’enchaînent jusqu’à ce qu’un joueur n’ait plus de cartes en mains, on compte les points et on recommence tant qu’on n’a pas atteint un total de points définis.

Il faudra un peu de stratégie pour placer ses cartes au bon moment et ainsi ne jamais devenir le fou. Prévu pour être joué de 4 à 8 joueurs, c’est avec le plus grand nombre que Fou! devient vraiment intéressant à jouer. Chacun scrute ce que joue l’autre pour se placer soit en tête soit dans la moyenne. Le jeu s’explique en 30 secondes et les manches ne durent pas plus d’une minute. Par sa simplicité et sa rapidité, Fou! vous offrira une alternative très efficace aux éternelles parties de Uno avec Tata et Mamie, mais permet surtout faire passer de bons moments à toute la tablée, peu importe le public !

La Récap de la Rédac

Nombre de joueurs de 4 à 8 joueurs
Durée d’une partie environ 15 minutes
Editeur Edge
Prix 10 €

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.