flipshipsSalut les pilotes ! Les plus cinéphiles ou les plus grands fans de nanards auront reconnus la punchline de Will Smith dans Independence Day. Cette dernière est parfaitement indiquée car aujourd’hui on va vous parler vaisseaux spatiaux et défense de la terre avec Flipships !

Flipships c’est le dernier jeu sorti chez Renegade France, créé par Kane Klenko (Mission pas possible), illustré dans un style très néon par Kwanchaï Moriya (Kepler 3042, The Game) que j’aime beaucoup !
Dans Flipships vous devrez défendre la Terre de l’invasion de vaisseaux spatiaux pas spécialement amicaux.

FlipShips - Ça, c'est ce que j'appelle une rencontre du 3e type !Le jeu reprend l’idée de Space Invaders et de Galaga,  des rangées de vaisseaux se mettent en place et à chaque tour se rapprochent de l’atmosphère. Quand ils arrivent dans cette dernière, ils infligent des points de dégâts à votre Cité.

Votre but sera d’abattre tous les vaisseaux avant qu’ils ne vous infligent 20 points de dégâts mais aussi d’abattre le vaisseau mère. Le Big Boss de l’invasion !

Comment on fait du tartare d’Aliens ?

Tout est dans le nom du jeu : Flipships ! Vous devez faire “flipper”, autrement dit faire se retourner en l’air, des vaisseaux pour tenter d’abattre les ennemis. Vous positionnez votre vaisseau sur la rampe de lancement ou sur le bord de la table et vous tentez de le faire atterrir sur les visiteurs mal attentionnés ou directement à l’intérieur du Vaisseau Mère.

FlipShips - Ça, c'est ce que j'appelle une rencontre du 3e type !

Des pouvoirs relatifs aux niveaux de vos vaisseaux peuvent vous aider à réussir votre mission, que ce soit de la relance, des tirs de laser, du changement de cibles, les effets sont variés et il sera important de bien utiliser vos capacités pour gagner.

Du côté du matos et de la mise en place ?

Le matériel est de très bonne qualité comme à chaque fois chez Renegade France, habitué aux très belles éditions et la mise en place est très simple !

  • Une échelle de distance pour positionner correctement les vagues agrémentée de compteurs de points de vie pour la citadelle et le Vaisseau Mère.
  • Les deux lignes de vaisseaux ennemis avec la pioche des vaisseaux restant pas loin, le nombre de vaisseaux en réserve est déterminé par le niveau de difficulté que vous avez choisi, il varie entre 25 et 60.
  • Un Vaisseau Mère en 3D.
  • La rampe de lancement avec vos vaisseaux à portée de mains.
  • Une baie d’amarrage.

Et c’est tout !
Temps de mise en place : 3 minutes.

FlipShips - Ça, c'est ce que j'appelle une rencontre du 3e type !

Et une fois mis en place ?

Les tours se déroulent en 4 phases :

  • Les joueurs lancent leurs vaisseaux.
  • Résolution des attaques.
  • L’ennemi descend vers la ville, s’il atteint l’atmosphère il inflige des dégâts et retourne dans la réserve de renforts.
  • Les deux lignes du hauts sont complétées par des renforts ennemis.

FlipShips - Ça, c'est ce que j'appelle une rencontre du 3e type !

Les tours s’enchaînent jusqu’à ce qu’il reste 6 vaisseaux ennemis ou moins dans la zone de jeu, c’est le dernier tour avant l’assaut final.

Lors de l’assaut final, tous les ennemis se transforment en Kamikazes qu’il faudra abattre impérativement avant qu’ils ne s’écrasent sur la cité. Si vous réussissez à survivre à cette vague destructrice, il vous restera un dernier tour pour abattre le Vaisseau Mère. En un seul round, vous devez infliger des dégâts en faisant atterrir vos pilotes DANS le Vaisseau Mère.

Je vous parlais des capacités de vos vaisseaux un peu plus haut, elles sont uniques à chaque joueur et plus votre cité prendra des dégâts, plus vous débloquerez des vaisseaux avec des capacités fortes. Les vaisseaux pouvant tirer un rayon laser s’avèrent d’excellents moyens de contrer une précision un peu floue, la relance aide beaucoup les nouveaux joueurs ou ceux qui visent le vaisseau mère.

FlipShips - Ça, c'est ce que j'appelle une rencontre du 3e type !

FlipShips - Ça, c'est ce que j'appelle une rencontre du 3e type !Il devient intéressant de prendre des dégâts en début de partie pour améliorer son pool de vaisseaux. Et il est souvent profitable d’attaquer directement le Vaisseau Mère plutôt que les petits vaisseaux pour l’entamer et ainsi garantir la victoire.

Si vous détruisez le Vaisseau Mère avant l’assaut final, vous ne gagnez pas mais vous pouvez continuez plus sereinement à détruire les autres vaisseaux sans craindre un assaut mortel en fin de partie.

Pour donner de la rejouabilité au titre, vous trouverez de nombreux modes pour augmenter la difficulté à votre bon vouloir mais également de nombreux vaisseaux différents chez les ennemis. Entre ceux qui descendent plus rapidement que les autres, ceux qui offrent un bouclier à leurs congénères ou ceux infligent de 1 à 4 points de dégâts, vous trouverez rapidement des cibles prioritaires à abattre !

FlipShips - Ça, c'est ce que j'appelle une rencontre du 3e type !Pixel Adventurers s’implique dans les essais pour les critiques et a essayé pour vous plusieurs techniques pour faire voler les vaisseaux. Celle de la “pichenette” reste la plus efficace pour abattre le Vaisseau Mère mais celle du tir en cloche est très bonne pour les vaisseaux s’approchant dangereusement de votre atmosphère !

Petit aspect à ne pas négliger, la Direction Artistique, la boîte est à tomber !

Non seulement le visuel est magnifique, mais le travail sur le nom du jeu FLIPSHIPS qui peut se lire à l’endroit et à l’envers est juste fou. J’adore les formes géométriques que l’on trouve sur les lunes et les couleurs néons donnent un aspect très rétro-futuriste en parfait harmonie avec l’esthétique jeux vidéo des années 80 dont s’inspire Flipships. Le tout est également mis en avant avec un vernis sélectif qui fait son petit effet.

Au final ?

Flipships est un jeu fun, mêlant dextérité, adresse et frustration (ne jouez pas avec un ventilateur près de vous malgré la chaleur, oui ça parait évident mais je tiens à le préciser !) On se prend au jeu rapidement et on attend avec impatience le moment où l’on va pouvoir refaire voler ses vaisseaux, le temps d’attente entre chaque tour n’est pas pas long car étant complètement coopératif, on gagne ou l’on perd ensemble, on aide ses coéquipiers à décider de la meilleure stratégie “Tiens attaque plutôt celui ci pour faire tomber le bouclier, et je m’occupe des autres après”. Chaque tir est un moment de stress où l’on attend fébrilement que le vaisseau de carton s’arrête sur la table. Un vrai moment de plaisir et d’excitation que nous vous recommandons chaudement !

Récap de la Rédac

Nombre de joueurs 1 à 4 joueurs
Durée d’une partie 30 minutes
Éditeur Renegade France
Prix Environ 30€

Related Post

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.