Salut les p’tites chenilles ! Au détour d’un communiqué de presse, on vient d’apprendre les nouveautés de Bombyx pour ce mois de décembre.

On commence tout de suite avec un nouveau jeu mais que vous connaissez sûrement déjà si vous suivez l’éditeur au papillon :

Codex Naturalis
Jeu de placement de cartes, de Thomas Dupont et illustré par Maxime Morin.
Ce jeu de course aux points et de placement est prévu pour des parties de 2 à 4 joueurs et des sessions courtes de 25 minutes.

Dans Codex Naturalis, vous allez reprendre le travail d’un moine enlumineur (et pas un enluminé) en tentant de rassembler dans votre manuscrit les 4 espèces vivantes des forêts primaires.

Vous devrez placer vos cartes de façon astucieuses pour créer des combos quitte à recouvrir certaines espèces pour remplir vos objectifs.

En mai dernier, lors de notre premier confinement, la version print and play du prototype a été partagée pour que vous puissiez donner votre avis sur le jeu.

Depuis, une version numérique du jeu est accessible via l’application Stories.

Et si les conditions le permettent (mettez vos masques!) un Codex tour devrait être organisé en janvier pour vous faire découvrir le jeu dans les cafés ludiques. D’ici là, des opérations vont être faites via Facebook Live pour presque faire comme si nous étions en festival.

On vous laisse avec quelques illustrations pour vous mettre dans l’ambiance :

La deuxième sortie de Bombyx est une nouvelle extension pour Imaginarium toujours de Florian Sirieix et Bruno Cathala, a-t-on besoin de les présenter ? C’est toujours illustré de façon complètement folle par Felideus Bubastis.

Le jeu est la première extension du titre a succès et amène de nouvelles mécaniques avec « La Manufacture des rêves » mais également la possibilité de jouer en équipe et jusqu’à 6 joueurs.

« Note de la Direction aux bricoleurs : Chers bricoleurs, la Direction suit de très près le phénomène inexpliqué qui a lieu depuis quelque temps. Nous savons que vous avez désormais accès aux rêves fabriqués dans l’usine, quelques fragments échappés des machines du tapis roulant. Étrangement, cette crise onirique a entraîné une hausse de la productivité, rêver semble vous avoir rendu plus efficients. Nous avons donc pris la décision d’intégrer cette anomalie à nos chaînes de production. Nous vous communiquerons rapidement les mesures prises dans le cadre de notre nouveau programme d’incitation au rêve : Chimera. »

Prévue pour le 18 avril, l’extension d’Imaginarium vous emmènera toujours plus loin !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.