Salut mes Lapins ! On vous parle de plus en plus de jeux pour enfants ces derniers temps, les éditeurs ont bien compris qu’il fallait rendre accro dès le plus jeune âge les nouveaux joueurs pour qu’ils tombent dans l’enfer de cette drogue dure qu’est le jeu de société ! Mais peu ont pensé à éditer un jeu aux règles évolutives pour accompagner les enfants dans leur développement. C’est l’un des atouts du jeu qu’on vous présente aujourd’hui : Le Royaume de Carottia !

Nombre de joueurs 1 à 6 joueurs
Âge conseillé à partir de 6/8 ans
Durée d’une partie Environ 10 minutes par manche
Auteur Malte Kühle
Éditeur Bragelonne
Prix 30€

Un jeu à destination des enfants

On l’annonce tout de suite, que les inconditionnels des jeux de stratégie comme Twilight Imperium ne se fassent pas d’idées, on est sur un jeu pour les jeunes joueurs ! D’ailleurs, le fait qu’il soit dans la collection jeunesse Castlemore comme Safari Go et Olive et Tom le situe tout de suite. Mais pas de poster cette fois ! 😀

 

Dans Carottia, vous jouez en coopératif pour faire avancer Maître Lapin dans un labyrinthe pour qu’il puisse ramasser un maximum de carottes et réussir à sortir du labyrinthe dans un nombre de mouvements limités. Mais attention ! Des oiseaux rôdent et vont vous voler les carottes et vous mettrons des bâtons dans les roues ! Chaque joueur possède une carte de héros qui pourra aider son Maître Lapin en usant de son pouvoir une fois par manche.

J’ai des carottes dans mon panier…

Une partie de Carottia se découpe en 3 manches.

Chacune de ces manches est divisée en plusieurs étapes :

Révéler une carte quête : C’est elle qui détermine l’entrée, la sortie du labyrinthe ainsi que l’emplacement des carottes et des oiseaux. Il y a 27 quêtes, 9 par niveau, garantissant une bonne rejouabilité d’une partie à l’autre. 

La construction du labyrinthe : Chaque joueur dispose de tuiles représentant le labyrinthe, ils devront dans un temps imparti (30 secondes puis 60 et enfin 90) construire un labyrinthe carré de plus en plus grand à chaque manche (d’où l’augmentation de temps). Il y a 40 tuiles dans la boîte pour un maximum de 25 utilisées par labyrinthe, vous ne devriez pas construire 2 fois le même labyrinthe.

Ce labyrinthe doit être cohérent avec la carte de la quête révélée sous peine de pénalités en ajoutant des oiseaux pour finir le labyrinthe.

Une fois le labyrinthe construit, on installe Maître Lapin à l’entrée de ce dernier et chaque joueur à son tour devra réaliser 2 actions :

  • Lancer les dés correspondants aux oiseaux présents dans le labyrinthe, observer le déplacement qu’ils vont effectuer,
  • Déplacer Maître Lapin en conséquence d’une case pour ramasser des carottes, tout en évitant d’être sur le chemin des oiseaux, ou sortir du labyrinthe.
  • Déplacer les oiseaux selon le résultat des dés

Puis passer la main à son voisin pour qu’il recommence les mêmes actions jusqu’à ce que Maître lapin  sorte du labyrinthe ou que le nombre de mouvements maximal soit atteint.

Quand c’est son tour, un joueur peut utiliser la capacité spéciale de son lapin pour aider Maître Lapin à progresser dans le labyrinthe.

Une fois les tours terminés, on passe à la manche suivante en agrandissant le labyrinthe et en plaçant les oiseaux et les carottes selon la quête de niveau 2.

C’est à ce moment là qu’on regrette certains choix de placement de tuiles du premier tour. Il faudra bien anticiper les manches suivantes et laisser un maximum de possibilités pour réussir à s’en sortir.

Quand les joueurs arrivent à un nombre de carottes, donné en fonction du nombre de participants, ils remportent la partie. Si au bout des 3 manches ils n’ont pas réussi, hélas ils perdent la partie. Un peu brutal de dire aux enfants “Bon bah vous avez perdu, les lapins n’auront pas leur carottes, ils ont toujours faim… Voilà voilà… On mange du civet ce soir d’ailleurs…” 

On vient d’annoncer au Pitre qu’il n’aura pas ses carottes… 🙁

Un jeu pour les accompagner

La spécificité du Royaume de Carottia est dans ses règles qui proposent plusieurs alternatives pour correspondre aux attentes des joueurs de tout âge.

Il est par exemple conseillé de ne jouer qu’une manche plutôt que 3 pour maintenir l’intérêt de l’enfant et éviter qu’il ne se lasse.

Pour être moins punitif, la limite de Carottes à atteindre pour gagner n’a plus lieu. A la place, comme dans Concept Kids Animaux, c’est une échelle de points qui détermine si on a plus ou moins réussi la partie.

Les sabliers peuvent aussi être inter-changés pour donner plus de temps aux enfants dans la construction du labyrinthe.

Pour dynamiser et donner de l’intérêt à Carottia aux grands enfants, il est possible de le transformer en jeu de dés. Tous les mouvements de Maître Lapin sont déterminés grâces aux dés servant normalement aux oiseaux.

Le rythme est beaucoup plus frénétique, les enfants alternent entre lancer les dés et regarder les résultats des autres pour construire mentalement le chemin du héros vers la sortie. Une bonne communication est la clé d’une manche réussie. 

Au final ?

Le Royaume de Carottia est un jeu familial qui peut suivre le développement ludique des enfants. Accompagnez les dans le labyrinthe que vous construirez au fur et à mesures des manches pour ramasser des carottes. Mais ne vous perdez pas dans des mouvements inutiles ou vous vous retrouverez le panier vide. Proposant des modes plus simples pour les plus petits à un style complètement différent de jeu en changeant l’utilisation du matériel. Carottia réussi à garder de l’intérêt pour les joueurs à travers plusieurs âges. Jeu léger, il conviendra pour éveiller l’intérêt ludique des plus jeunes. 

La Récap de la Rédac 

Nombre de joueurs 1 à 6 joueurs
Durée d’une partie Environ 10 minutes par manche
Éditeur Bragelonne
Prix 30€

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.