Salut les merveilles ! Car oui, vous êtes tous et toutes, à votre façon des petits joyaux… Oh hey ça va, on est rendus à plusieurs semaines de confinement, laissez moi divaguer un peu ! (Mon Royaume pour une raclette entre amis…) Reconfinement oblige, le cercle de nos joueurs est bien rétrécit. Adieu les parties de Twilight Imperium à 6 et bonjour les jeux solo et duo ! Je ne suis pas grand amateur des jeux en solitaire, par contre, les jeux en duel sont un de mes formats préférés. Et 7 Wonders Duel c’est peut être l’un des meilleurs auquel j’ai pu jouer. J’adore cette petite boîte qui renferme tant de stratégie et de tensions. Et pour mon plus grand bonheur, une deuxième extension vient tout juste de sortir : Agora !

Le jeu de base

7 Wonders Duel est un jeu uniquement à 2 basé sur les mécaniques de 7 Wonders premier du nom. 

Vous devrez au cours de 3 âges/manches tenter de gagner la partie en imposant votre force militaire, scientifique ou bien avec une victoire civile déterminée aux points. 

Nous vous avons présenté plus en détails 7 Wonders Duel dans un article et vous invitons à le lire si vous ne connaissez pas cette petite merveille (vous l’avez ?) du jeu à 2. 

Etoffé ! 

Si on doit bien avouer que le jeu de base est un petit bijou, après de nombreuses parties on est toujours friands d’une extension. On espère retrouver de nouvelles sensations tout en ne dénaturant pas ce qui nous a plus dans le jeu de base. C’est un exercice difficile mais Agora relève plutôt bien le défi ! 

Dans Agora, toujours de Antoine Bauza et accompagné de Bruno Cathala, vous allez rajouter le Sénat à vos parties. 

Ce haut lieu de la politique sera non seulement celui où des décrets seront pris, qui influenceront votre partie, mais aussi une nouvelle condition de victoire : La victoire Politique ! 

Une nouvelle façon de gagner dans 7 Wonders Duel, ça change absolument tout, il fallait déjà être attentif avant mais ce nouveau mode de victoire vient encore plus chambouler les choses, c’est un nouveau terrain d’agression ou de temporisation pour les joueurs. Si un des adversaires arrive à être en majorité sur tout le sénat, c’est la victoire immédiate. Et ça peut venir vite si on est trop concentré sur son jeu. Il est important d’être attentif aux actions de l’adversaire dans 7 Wonders Duel, avec Agora il va falloir redoubler d’attention, le Sénat est attirant mais qu’il ne vous détourne pas trop des autres victoires possibles. 

Tu quoque fili

On ne veut pas faire de la démagogie mais bon… On sait que les politiciens, c’est comme les chasseurs, y’a les bons et les mauvais… 

Dans Agora, vous devrez mettre votre déontologie à rude épreuve. Car s’il est possible de recruter des sénateurs à votre cause. Il est également possible d’en recruter des moins regardant sur l’éthique : les comploteurs.

C’est l’autre grosse nouveauté et sûrement celle que je préfère ! Dans Agora, vous allez pouvoir comploter contre votre adversaire, lui tendre des pièges avec des cartes préparées à l’avance et que vous pourrez activer au début de votre tour pour déjouer ses plans et le mettre à mal. 

Cette touche d’interaction entre les joueurs est un gros plaisir qu’on ne se refuse pas ! 

Le Sénat en tant que tel est un organe qui va permettre de faire des actions en fonction du nombre de cartes bleues que vous possédez. C’est un petit détail mais il remet au centre du jeu ces cartes qui n’apporteraient que des points de victoire. J’avais tendance à les délaisser lors de mes parties pour leur préférer d’autres cartes aux actions plus directes. avec Agora, leur importance est démultipliée ! 

Elles vous permettront de placer un maximum de cubes représentant vos partisans dans les différentes sections du Sénat.

Chaque section possède un décret qui vous sera acquis dès que vous y posséder la majorité de cubes.
Ces décrets vous permettront de gagner des ressources voir même de rejouer un tour. Ne les laissez pas être acquis trop facilement si vous ne souhaitez pas être vite débordé.

Du plus mais pas du trop

Ce qui m’avait surpris avec Panthéon, la première extension de 7 Wonders Duel, c’était la facilité avec laquelle elle s’intègre dans le jeu de base. 

Cette impression revient avec Agora et je trouve même qu’elle est plus facile à appréhender, plus fluide. 

Elle s’explique plus facilement et aurait pu faire partie du jeu dès le départ tant son impact paraît naturel sur les parties. 

Mais cet avis est celui d’un joueur qui aime les coups de couteau dans le dos et les vacheries. Les cartes complots sont un puits sans fond de croche-pieds et autres méchancetés qu’on adore au sein de l’équipe mais qui vont faire hurler les gens qui aiment qu’on les laisse tranquille dans leur coin à dérouler leur partie. 

Mais franchement, vol de trésor, échange de ressources, destruction de merveille et autres joyeusetés qui vont faire bondir votre adversaire, que demander de plus ? 😀 

Deux extensions pour un jeu avec une autre dimension

Agora peut être joué en même temps que Panthéon. Néanmoins, pour y avoir joué avec les deux extensions d’un coup, on vous conseillera pour les premières parties de ne prendre qu’Agora pour bien vous imprégner des nouvelles mécaniques et possibilités d’Agora. 

Pour être franc, on a même préféré jouer uniquement avec Agora qu’avec les 2 extensions. Le champ des possibles est immense avec la gamme entière comme le savent les joueurs de 7 Wonders qui ont déjà mis toutes les extensions d’un coup, et parfois on y perd un peu son latin. Un trop plein d’informations peut être contre productif. 

Un matériel toujours de qualité 

On est rarement déçu avec Repos Production. Et ce n’est pas avec Agora que ça va changer ! Tout le matériel est de qualité, entre les cubes sénateurs et le simple fait que les décrets aient été pensés de telle façon à ce que les cubes puissent rentrer dans un espace dédié pour montrer qui en est propriétaire est un plaisir à manipuler.

Nous avons toujours Miguel Coimbra aux pinceaux qui assure la cohérence dans toute la gamme 7 Wonders. Ses illustrations accompagnent avec goût les parties, c’est agréable.

On dirait la Une du Canard Enchaîné ^^

L’extension qu’il vous faut 

7 Wonders Duel est peut être LE titre que l’on conseille à tous ceux qui veulent jouer à deux. Rapide, efficace, avec une grande panoplie de stratégies et des parties qui ne se ressemblent pas, il a frappé fort le monde ludique il y a quelques années et depuis, joueurs et joueuses ont essoré le titre. Une première extension, Panthéon, était venue enrichir le jeu, aujourd’hui c’est Agora qui arrive pour compléter et renouveler Duel. En amenant une nouvelle victoire politique et des cartes complots qui plantent des couteaux dans le dos de l’adversaire – Brutus Style – des décrets qui viendront modifier le jeu en subtilité mais assez pour que ce ne soit pas anecdotique, Agora étoffe le matériau de base, sans le dénaturer.
Agora fait partie de ces extensions qu’on adore. Elle aurait pu être dans le jeu de base tant sa présence semble naturelle au final. 7 Wonders Duel, c’est toujours du plaisir, mais avec Agora c’est un cran au dessus. Si vous aimez les interactions et les petites cartes pièges qui donnent un rictus malicieux quand vous les activez, foncez sur Agora

La Récap de la Rédac

Nombre de joueurs Uniquement 2 joueurs
Age conseillé à partir de 10 ans
Durée d’une partie Environ 30 minutes
Auteur Antoine Bauza et Bruno Cathala
Illsutrateur Miguel Coimbra
Éditeur Repos Production
Prix : Environ 20€ Philibert Playin
Parkage Ludum

Les liens présents dans le tableau récap sont affiliés chez Philibert.netPlayinLudum et Parkage. En passant par eux pour vos achats, vous pourrez soutenir le site, en nous permettant d’acheter de nouveaux jeux. Merci à ceux qui le feront !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.