Salut les bâtisseurs, aujourd’hui on va vous parler d’un jeu taillé pour deux joueurs : 7 Wonders Duel.

Le nom vous dit quelque chose ? C’est normal c’est un jeu datant de 2015 et est une version dérivée pour 2 joueurs du célèbre 7 Wonders, petite sortie de 2011 qui est juste le jeu de société le plus primé à ce jour, rien que ça. Ayant pour auteur Antoine Bauza et Bruno Cathala, des poids lourds du jeu de société, et illustré par Miguel Coimbra, on sait qu’on est entre de bonnes mains pour un jeu de qualité.

Si la gamme des 7 Wonders vous est inconnue, n’hésitez pas à y jeter un oeil, c’est du (très) bon jeu de société disponible chez Repos Production et nous tâcherons de vous en proposer un article.

Revenons à celui qui nous intéresse aujourd’hui : 7 Wonders Duel, 2 cités s’affrontent et chacune à pour but d’écraser l’autre par sa puissance militaire, scientifique ou civile.

Plusieurs manières d’écraser l’adversaire :

Militaire : Le pion Militaire doit atteindre l’autre coté de la cité adverse.
Scientifique : Vous devez réunir 1 paire de chaque symbole scientifique.
Civile : Victoire aux points à la fin de la partie.

Partant de ce principe, vous devrez choisir les bâtiments à construire pour mener à bien votre victoire.

La partie commence par une mise en place du plateau, le pion militaire au milieu, 6 jetons progrès au hasard, 4 merveilles tirées au hasard ainsi que 7 pièces par personne.

Dans ce jeu pas de main, tous les bâtiments sont disposés sur la table :

7 wonders duel

Vous ne pouvez prendre que les cartes “accessibles”, entendez par là les cartes face visibles n’ayant pas d’autres cartes posées sur elles.

Dans l’exemple ci-dessus, seules les deux cartes du bas de la pyramide peuvent être prises. Dès qu’une carte carte n’en a plus d’autre sur elle, on la retourne et elle devient à son tour accessible.
A nouveau dans l’exemple ci-dessus, ce sont donc les deux cartes faces cachées dde la deuxième ligne de la pyramide qui seront dévoilées et deviendront “accessibles”.

Quand on pioche la dernière, on met en place la deuxième pyramide d’âge et ainsi de suite jusqu’à arriver au bout du troisième âge, à moins qu’un joueur gagne par victoire militaire ou scientifique.

Chaque bâtiment pourra vous donner des ressources diverses :

Les bâtiments de matières premières vous donneront les éléments de base pour construire des bâtiments plus avancés. 
Les bâtiments de produits manufacturés vous donneront des ressources plus avancées.
Les bâtiments civils vous donneront des points de victoire.
Les bâtiments scientifiques permettent de marquer des points mais également d’avancer la victoire scientifique ainsi que de s’octroyer des jetons progrès qui vous donneront des bonus non négligeables.
Les bâtiments commerciaux peuvent vous rapporter des points de victoire ainsi que des ressources et de l’argent.
Les bâtiments militaires augmentent votre puissance militaire.

7 wonders duel
Les guildes, que vous ne trouverez qu’à l’âge 3, vous permettent de marquer des points supplémentaires selon des conditions particulières.

7 wonders duel

Il vous faudra bien évidement prendre des bâtiments de matières premières pour espérer construire des bâtiments plus cher mais rapportant plus de points.

Quand on parle de construction, c’est le coût que vous trouverez en haut à gauche de l’illustration de chaque carte.

Certains bâtiments demanderont des ressources, d’autres de l’or, parfois les deux.
Pour construire le Caravansérail, il faudra donc : 2 pièces d’or, du verre et du papyrus. 

Exemple pour construire Rostres il vous faut du bois et de la pierre, eux mêmes fournis par la Mine, celle-ci ayant coûté 1 pièce d’or à construire et le Chantier est quant à lui gratuit.

7 Wonders Duel 7 Wonders Duel7 wonders duel

Néanmoins, certains bâtiments disposent d’icônes spéciaux d’affiliation dit de “chaînage”.
Quand vous possédez un bâtiment avec cet icône, vous trouverez dans l’âge suivant un bâtiment possédant cet icône dans ses conditions de constructions. Si vous possédez le premier, le bâtiment est gratuit à construire.

Exemple pour construire la Bibliothèque, j’aurai besoin de bois, de verre et de pierre sauf si j’ai déjà construit le Scriptorium avant, le bâtiment possédant le petit symbole du livre ouvert, le bâtiment est gratuit.

7 Wonders Duel

7 Wonders Duel

 

 

 

 

 

 

Régulièrement vous n’aurez pas les ressources nécessaires pour construire les bâtiments voulus. Dans ce cas, il sera nécessaire d’aller acheter des ressources dans la cité adverse, qui ne vous fera pas de cadeaux !

Le coût des ressources est variable tout le long de la partie, il se calcule de la façon suivante :

2 de monnaie + le nombre de ressources produites par la cité adverse. Si le joueur 1 à besoin de 2 Pierre et que le joueur 2 en produit trois, chaque unité de Pierre lui coûtera 2 de base + 3 = 5 pièces.


Certaines cartes de commerce peuvent retourner cette situation, par exemple Douane fait en sorte que chaque unité de verre et de papyrus achetée ne coûte qu’une pièce, quelque soit le nombre d’unités produites par la cité adverse.

Et si vous manquez d’argent pour financer vos constructions ou vos achats de ressources, il est toujours possible de défausser la carte que vous allez prendre dans la pyramide des cartes. C’est un grand moment quand on défausse un bâtiment qui intéressait l’adversaire !  😈


Voilà, vous connaissez toutes les mécaniques du jeu 
!

Si le jeu est simple à comprendre, il est loin d’être simpliste, au contraire! Il faudra à chaque tour réajuster sa stratégie pour soit progresser ou entraver l’adversaire. Le fait que  les cartes sont pour la moitié face cachée donne du piment et chaque retournement de carte fait réfléchir à son prochain coup.

Parlons un peu du matériel :

Un plateau minimaliste qui ne servira qu’a déplacer le pion militaire et y à déposer les jetons progrès mais avec une belle illustration des deux cités se faisant la guerre. Les 73 cartes partagées en 3 âges et les 7 cartes guildes sont assez robustes pour être manipulées sans problème, même si je dois avouer que j’ai tout plastifié par maniaquerie…
Un pion d’avancement militaire dont on parlera juste après. Et enfin les jetons de monnaie qui serviront à payer toutes ces folies architecturales

Les illustrations, dont vous avez pu voir quelques exemples, sont quant à elles très belles et on identifie tout de suite le bâtiment qu’on construit ou la merveille qu’on possède. L’iconographie est parlante, dès qu’on a assimilé les règles du jeu, d’un coup d’oeil on identifie la carte dont on a besoin.

Tout tient très bien en place dans la boîte avec un système de thermoformage malin et agréable à utiliser.

Petit point négatif : le pion Militaire est moche. Le moulage est très bien réussi, mais la couleur plastique rouge ne lui rend pas honneur.
7 wonders duel

Par contre, la bonne nouvelle c’est que ça s’arrange avec quelques coups de pinceau bien placés! Ci-dessous les créations de ludistes du forum de Tric-Trac :

Si vous avez déjà joué à 7 Wonders, vous devez retrouver des similitudes avec l’opus Duel mais ne vous y trompez pas, ce version 2 joueurs est beaucoup plus agressive et plus rapide à jouer.
La pression mise par la victoire militaire peut forcer un joueur à complètement abandonner sa stratégie, prendre un bâtiment qui pourrait être construit gratuitement par l’adversaire et le faire enrager est un petit plaisir sournois dont il ne faut pas se priver !
La règle limitant la construction à sept merveilles, obligeant un des joueurs à ne construire que trois de ses quatre merveilles est un concentré de l’esprit de ce jeu.

Si vous cherchez un jeu à deux joueurs pouvant être lancé rapidement mais avec néanmoins une profondeur de rejouabilité, 7 Wonders Duel est fait pour vous, la rapidité du jeu et la frustration qui en émane quand on est à deux doigts de gagner nous fait souvent dire “On en fait une autre?”.

Récap de la rédac

Nombre de joueurs 2 joueurs
Durée d’une partie 30 minutes
Éditeur Repos Production
Prix Environ 23€

Related Post

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.