Salut les prédateurs, nous allons vous parler aujourd’hui de Gobbit, un jeu de rapidité et d’observation pour 2 à 8 joueurs à partir de 7 ans, créé par JB Fremeaux, T.Luzurier et PA Tournier. Ce n’est pas réellement un nouveau jeu car il s’agit d’une réédition de Gobb’it sorti en 2012, mais le jeu a fait peau neuve et c’est l’occasion pour nous de le découvrir et de vous en parler.

“Bienvenue sur l’île de Gobbit ! Au beau milieu de l’île Gobbit, serpents, caméléons et mouchtiks se livrent une bataille sans merci ! Tantôt proie, tantôt prédateur, il vous faudra vite vous habituer aux règles de la jungle!”

C’est ainsi que nous est présenté Gobbit dans le livret de règles, l’introduction au jeu est simple et efficace. Gobbit est un jeu d’observation qui mettra vos réflexes à rude épreuve. Le principe est très simple : chaque joueur a devant lui, face cachée, une pile de cartes et le but du jeu sera d’être le dernier à avoir des cartes devant lui.

La chaîne alimentaire de Gobbit

Tour à tour les joueurs vont révéler la carte du dessus de leur paquet et devront, suivant la carte révélée, protéger leur pile de cartes ou attaquer celle des autres. Comment ça se passe? Très simplement : pour protéger son paquet de cartes et pour attaquer celui des autres joueurs, il faut poser la main dessus en premier. Mais si le principe est simple, ça ne se fait pas n’importe comment non plus.
Il faudra suivre la loi de la jungle! Les serpents attaquent les caméléons qui eux-mêmes attaquent les mouchtiks, mais seulement s’ils sont de la même couleur. Les animaux de la jungle sont répartis en trois couleurs différentes : rouge, jaune et bleu.


Si vous attaquez avec succès l’animal d’un autre joueur, vous récupérez sa pile de cartes et la placez sous votre pioche. Si vous défendez avec succès votre pile de carte, idem, vous la placez sous votre pioche et sécurisez ainsi vos cartes passées. En revanche, si vous attaquez ou défendez alors que vous n’auriez pas dût (mauvaise couleur par exemple) toutes les cartes qui étaient devant vous sont défaussées et placées dans le cimetière au milieu de la table.

Pour corser le jeu et amener encore un peu plus de fun, il y a la règle du Gobbit. Lorsque trois mouchtiks de couleurs différentes sont visibles sur la table, le premier joueur à crier “Gobbit” et à poser sa main sur le cimetière peut remporter le tas de carte du joueur de son choix! Vous sentez les coups-bas arriver? 😉 Pour que cette règle soit également jouable à deux joueurs, il y a des cartes avec des mouchtiks de deux couleurs dessus.

Le fameux Gorille

Autre carte sympathique : le Gorille. En grosse brute de la jungle, il peut attaquer les piles de cartes de tous les autres joueurs, il faudra donc être rapide. En revanche les tas de cartes attaqués avec succès de cette manière sont placés dans le cimetière. Un excellent moyen de réduire drastiquement et rapidement les piles des cartes des adversaires. Le joueur qui a retourné la carte Gorille rejoue immédiatement après. et est donc dans le collimateur de ses camarades qu’il vient certainement de délester de quelques cartes…

Et enfin lorsqu’un joueur n’a plus de cartes, il a perdu la partie mais, il reste en jeu en tant qu’esprit frappeur. Les esprits frappeurs attaquent les piles de cartes des autres joueurs si deux animaux identiques sont visibles. Il pose alors ses mains sur les deux tas qui, s’ils ne sont pas défendus seront défaussés et ajoutés au cimetière.

Avec un principe de base très simple, Gobbit arrive avec toutes ses règles facilement assimilées à maintenir une tension constante chez les joueurs. Pour les plus aguerris, une variante de règle expert est également présente dans le livret.

U can’t touch this!

Les règles expert utilisent la carte du dessus du cimetière. Les cartes de Gobbit ont différents symboles sur leur dos, six différents au total, au centre. Ces symboles auront pour conséquence de rajouter des effets supplémentaires à prendre en compte au cours des parties. Par exemple “tous les mouchtiks sont des bombes” donc il ne faudra surtout pas en toucher un, ou encore “les serpents attaquent les mouchtiks” tout comme les caméléons.

Ces nouvelles contraintes viennent enrichir l’expérience de jeu et assurent une bonne rejouabilité au titre.

D’autres exemples

Visuellement, cette nouvelle version de Gobbit est splendide. Même si les premières versions étaient loin d’être désagréables pour les yeux, le travail de Michel Verdu avec son style cartoon très coloré réhausse encore la qualité graphique du jeu. En ce qui concerne le matériel, il est réduit au strict minimum : 48 cartes et un livret de règles, mais de très bonne qualité, les cartes résistent sans problèmes à de nombreuses parties, pourtant elles se font taper dessus sans ménagement… On s’est parfois un peu laissés emporter…

Gobbit est un très bon jeu familial qui fera passer de bons moments à tous les types de public. Ses règles simples et son côté très fun le rendent très facile à sortir et expliquer pour des parties relativement courtes et qu’on relance à peine terminé. Comme Panic Island, l’ajout de règles expert, constante dans les jeux Oldchap pour le moment, est un énorme plus, tant pour la rejouabilité que pour l’exercice, et on apprécie beaucoup.

Le jeu est proposé dans un tout petit format, à un tout petit prix (aux alentour de 12 euros), ce qui le rend très accessible et pratique à emmener partout pour animer les soirées de vacances en camping ou autres!

Récap de la rédac

Nombre de joueurs 2 à 8 joueurs
Durée d’une partie 15 minutes
Éditeur OldChap Games
Prix 12 €

Related Post

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.