Salut les braqueurs ! Il y a quelques temps nous vous avions parlé de Pour la Reine, le premier titre de la nouvelle collection For The Story. Entre temps la collection s’est bien étoffée. Le nouvel opus venant de sortir, il était temps de vous faire un point sur cette collection qui apporte une ouverture et une facilité au jeu de rôle bien appréciable quand on n’a pas le temps de se préparer ou de multiples sessions de prévues.

Rappel rapide !

For the Story est une gamme de jeux narratifs dans lesquels vous allez pouvoir créer une histoire originale avec les autres joueurs en vous faisant aider par un paquet de cartes qui va imposer des situations puis poser des questions. Vous devrez répondre en fonction de la personnalité de votre avatar mais aussi en prenant appui sur les précédentes réponses des joueurs aux questions déjà posees. Au fil des cartes, l’histoire se complexifie, les relations se définissent et les intrigues se démêlent. C’est du jeu de rôle assisté qui permet dans un court laps de temps de se créer des histoires et des souvenirs. On apprécie beaucoup le principe qui permet de faire connaître le JDR aux novices sans leur imposer la création de personnage. Même si on sait que c’est une des parties préférées de beaucoup de joueurs !

Donjons et Siphons

Dans le deuxième titre de cette gamme, de Nicolas LE VIF et illustré par Olivier FAGNERE, vous allez jouer une équipe de créatures fantastiques (momie, gnome, vampire, troll, etc.) qui doivent s’occuper de la plomberie d’un donjon. Les différents protagonistes sont en plein élection de leur représentant syndical et pour mieux se connaître ils se racontent des anecdotes de leur passé.
La nouveauté de cet opus est qu’il fonctionne par « paire de coéquipiers » les cartes ont deux parties, la première est répondue par le joueur actif, la seconde partie par la personne qu’il a désigné comme coéquipier. Puis viennent les questions/réponses aux deux joueurs pour agrémenter l’histoire.
A la fin de la partie, un joueur sera élu et devra prononcer son plus beau discours pour clore la partie.

On apprécie le côté déjanté qui casse tous les codes de D&D en ne se prenant pas du tout au sérieux. On s’amuse a exploiter les forces et les faiblesses des « monstres » pour les tourner en ridicule, La momie a souffert de la crise de papier toilette… Et petit plus : la présence de goodies dans la boîte avec une reine supplémentaire, Mélina de la saga de romans Le Paris des Merveilles, à intégrer au jeu Pour la Reine. 

Rituels

3ème titre de la collection For the Story est Rituels, de et illustré par Nicolas LE VIF. Cette fois-ci, fini les problèmes de plomberie, il est temps de préparer le rituel que vous avez toujours voulu achever et d’invoquer le sortilège ou le dieu que vous voulez voir régner sur la Terre, à moins qu’on ne vous trahisse au dernier moment…

Ce paquet introduit plusieurs nouveautés :

Des actes 1, 2 et final qui permettent de faire avancer l’histoire en intensité pour la diriger vers un climax avec un choix secret via des cartes loyauté et trahison pour savoir si vous accomplissez votre destin ou si vous préférez faire machine arrière.

On a apprécié l’ambiance du titre qui est beaucoup plus sombre que les précédents mais permet des retournements de situation assez surprenants. On notera la présence du Cultiste, nouveau membre des plombiers du donjon qui amènera ses « talents » à la bonne circulation des fluides.

Le casse de trop

Dernier en date, Le Casse de trop nous sort du fantastique pour nous emmener dans une histoire de braquage qui ne tourne pas de la façon espérée. Peu de temps après avoir réussi le coup du siècle, vous êtes coffrés et devez répondre aux interrogations des inspecteurs. Une chose est sûre, quelqu’un a trahi.

 

Après avoir parcouru toutes les cartes de l’acte 1 et 2, les enquêteurs auront beaucoup d’éléments contre vous et vos coéquipiers. Ils vous proposeront un marché : Dénoncez le coupable et vous pourrez sortir libre. Bien sûr, tout le monde aura la même proposition. Allez-vous jouer en équipe et assumer la faute collectivement ou dénoncer l’un des votes pour tenter d’échapper à la prison ? On vous conseillera de pointer la personne que vous souhaitez dénoncer plutôt que d’énoncer son nom, c’est moins cacophonique et ça évite de demander « attends t’as dit qui déjà ? ».

Dans ce dernier volet de For the Story, toujours de Nicolas LE VIF et illustré par The Creation Studio, on est dans une ambiance Ocean’s 11 ou Casa de papel, très ancrée dans le réel. C’est un changement de style très appréciable qui permet d’approcher des joueurs réticents aux univers fantastiques. Le dilemme moral en fin de jeu est un excellent moment de tension qui révèle certains traits de personnalité qu’on n’aurait pas soupçonné ! Méfiez-vous des trop gentils ! Et comme à chaque fois, une nouvelle carte viendra compléter les possibilités de Rituels.

Le narratif c’est le kiff

La gamme For The Story est une boite à outils pour des sessions narratives rapides et très faciles d’accès, les 4 opus sortis permettent de choisir une thématique adaptée à tous les goûts.

Comme tout jeu narratif, la réussite d’une session dépend de la volonté de chacun de s’affranchir des lignes de la réalité pour revêtir la peau d’un personnage le temps d’une partie. Mais le côté « on vous tient la main » apporté par les cartes permettent même aux plus introvertis de s’essayer à cet exercice. Véritable introduction au jeu de rôle, la gamme For the Story apportera une touche de fraicheur à vos soirées sans avoir la lourdeur d’une session de jeu de rôle complet.

La Récap de la Rédac

Nombre de joueurs de 2 à 6 joueurs (5 pour Rituels)
Age conseillé à partir de 14 ans
Durée d’une partie Environ 30 minutes
Auteurs Nicolas LE VIF
Illustrateur Nicolas LE VIF, The Création Studio
Éditeur Bragelonne
Prix : Environ 16€ Philibert Playin
Mille et un jeux Ludum

Les liens présents dans le tableau récap sont affiliés chez Philibert.netPlayinLudum et Mille et un jeux. En passant par eux pour vos achats, vous pourrez soutenir le site, en nous permettant d’acheter de nouveaux jeux. Merci à ceux qui le feront !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.