Salut les colons galactiques! Il est temps de revenir à nos premières amours en terme de jeux de société : les jeux de figs. Après avoir un peu levé le pied pendant les fêtes de fin d’année sur les jeux velus en matière de matériel, on se replonge dedans avec Cry Havoc, un jeu de stratégie et de conquête dans un univers SF. 

 

Nombre de joueurs 2 à 6 joueurs
Age Conseillé 14 ans et plus
Durée d’une partie entre 60 et 90 minutes
Auteurs Michał Walczak, Michał Oracz, Grant Rodiek
Editeur Edge
Prix 70 €

De quoi bien s‘établir sur une nouvelle planète?

La boîte de Cry Havoc est bien remplie, mais il n’y a rien de superflu dedans! On retrouve un plateau de jeu immense, de nombreux tokens et plateaux individuels en punch de belle épaisseur, plus de 80 cartes toilées plus de 50 cristaux en plastique et 52 figurines en plastique également.
Les cristaux sont superbes et font leur effet, à tel point que je pense les emprunter régulièrement pour des parties de Keyforge. Ils sont parfaits pour représenter l’Ambre en jeu, mais ce n’est pas le sujet ici 😉

Les figurines sont toutes identiques par faction, la sculpture est bien différente d’une civilisation à l’autre, ce qui fait que tout est bien lisible en jeu. En parlant de lisibilité, la taille du plateau et son agencement assurent une parfaite lecture de la partie et on a beaucoup apprécié l’effort apporté à l’ergonomie générale.

La piste de score à droite est de bonne taille et tous les joueurs visualisent d’un coup d’oeil l’avancement. il y a également une piste pour suivre les actions du joueur actif, ce qui évite les erreurs. Certaines actions, notamment les combats peuvent prendre un peu de temps, et demandent surtout d’être stratégique, avec le curseur d’actions on ne perd jamais le fil.

Toc toc toc, c’est la démocratie!

Cry Havoc est un jeu de stratégie et de conquête de territoire dans lequel vous devrez placer judicieusement vos unités pour exploiter au mieux les ressources de la planète. Evidemment d’autres joueurs/civilisations sont sur le coup et sont bien décidés à tirer également leur épingle du jeu.

Cry Havoc présente quatre factions jouables. Chacune de ces factions aura son propre arbre de technologie et un caractère bien marqué. On retrouve les Humains, les Machines, les Pèlerins et les Troggs, qui sont jouables seulement à 4, sinon ils sont gérés par le jeu lui même. Les Troggs sont l’espèce autochtone de la planète qui voient d’un mauvais oeil tous ces extra terrestres arriver pour piller leur petit lopin de terre de tous leurs cristaux.

En début de partie, chaque joueur reçoit son plateau personnel, des figurines à placer directement sur la zone de départ du plateau de jeu, un deck de cartes et les jetons de constructions technologiques, le tout étant propre à sa civilisation.

L’élément le plus important est sans doutes le deck de cartes, car c’est lui qui va régir toutes vos actions au cours de la partie. Chaque carte dispose de plusieurs symboles (recrutement, construction et déplacement) et éventuellement une action. Ces symboles offrent autant de point d’action dans ce domaine. En défaussant des cartes avec un total de 3 symboles déplacement par exemple, vous aurez 3 points de déplacement à affecter à une ou plusieurs unités. Il en va de même pour la construction ou l’activation de structures technologiques.

Cry Havoc est une course aux points mais on ne les gagne pas à chaque tour. Le décompte des points doit être lancé par un joueur via une carte et sera effectif en fin de round. Il gagnera un bonus de points par zone contrôlée, en plus du gain de points commun en fonction du nombre de cristaux contenu dans les zones.

Les régions avec beaucoup de cristaux sont donc convoitées et les joueurs s’y retrouveront, ce qui occasionnera des combats. Le système de combat est assez original et, chose assez rare pour être soulignée, ne laisse pas place au hasard. Il n’y a pas de dés dans Cry Havoc, les allergiques à l’aléatoire vont être ravis. Tous les affrontements se résolvent grâce au plateau de combat sur lequel les joueurs décideront ou placer leurs unités dans trois sections : Contrôle de zone, capture de prisonniers et Usure. Le joueur attaquant place ses unités en premier, le défenseur ajuste donc en fonction sa réponse. Les combats sont résolus verticalement et le joueur ayant la majorité sur une phase applique l’effet et on passe à la résolution de la phase suivante, jusqu’à la troisième phase qui met fin au combat

La stratégie est donc le maître mot de Cry Havoc, il faudra tenir compte de nombreux paramètres pour prendre les meilleurs décisions possibles. Les joueurs pourront influer via des cartes sur l’ordre du tour suivant, le décompte de points se faisant en fin de round (après avoir été autorisé) ce qui laisse aux autres joueurs le temps de réagir. La seule partie d’aléatoire réside dans les jetons Trogs et Exploration placés sur le plateau qui ont un effet lors de leur révélation. Donc rien de bien méchant.

Nous avons pratiqué Cry Havoc dans des parties à 2 joueurs, ou a 3 et 4 joueurs, mais nous avons davantage apprécié les parties à partir de 3 joueurs physiques, avec donc toutes les races en jeu. Il nous a semblé qu’à deux, c’était un peu déséquilibré (notamment en jouant Pèlerins contre machines). Les Pèlerins étaient quasiment impuissants face à l’extrême agressivité des Machines, j’ai un peu subi la partie. En revanche, dans les parties à 3 et 4 joueurs, les actions ne sont plus concentrées sur un seul joueur, ce qui équilibre l’ensemble. Les stratégies sont également plus riches, on a vraiment plus apprécié le jeu dans des parties hors duels.

Paysages galactiques

Visuellement Cry Havoc est une réussite. La boîte fait certes penser au jeu vidéo Crisis, mais la ressemblance s’arrête là. Le matériel est très coloré et lisible. Les différentes factions ont leur identité propre avec un style architectural particulier. Tous les tokens sur le plateau et en dehors sont parfaitement identifiables et on est plongés dans un univers SF cohérent. Les cartes sont également bien illustrées et donnent vie aux différents biomes de cette planète lointaine. On trouve en fin de livret de règles deux pages de lore sur les différentes races du jeu, c’est le genre de détails que j’aime bien. Même si ça n’apporte pas grand chose au jeu en soi, j’aime lire le contexte du jeu, l’expérience est plus immersive et intéressante à mon goût.

Conclusion

Cry Havoc est un jeu de placement et de stratégie pour 2 à 4 joueurs dans un univers Science Fiction cohérent. Les joueurs sont placés à la tête de civilisations différentes en compétition pour tirer le meilleur parti des ressources d’une planète nouvellement découverte. Pour cela il devront placer habilement leurs unités et implanter des structures offensives ou de production à la surface de cette nouvelle terre de richesses. Les combats sont légion, mais ne laissent pas de place à l’aléatoire. On attaque généralement ses adversaires avec un plan précis en tête. On conseillera tout de même d’y jouer à plus de 2 joueurs pour profiter au mieux du jeu.

La Récap de la Rédac

Nombre de joueurs de 2 à 4 joueurs
Durée d’une partie Entre 60 et 90 minutes
Editeur Edge
Prix 70 €

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.