AccueilJeux de sociétéTime of Empires - La gestion d'une civilisation En Mieux

Time of Empires – La gestion d’une civilisation En Mieux

-

Salut les Empereurs ! Les jeux de gestion c’est cool mais c’est parfois très long. Alors autant j’adore les grands après-midi réunis autour d’une table avec des amis à se creuser la tête autour d’un bon jeu, autant il faut l’admettre, ces après-midi/soirées deviennent plus rares, faute de temps. Et le temps c’est ce qu’on vous propose de gagner avec Time of Empires, le dernier jeu de David Simiand et Pierre Voyé (Oh oui je vois… Pardon…) illustré par Gaël Lannurien et Billy’s World et édité chez Pearl Games

Rome ne s’est pas fait en un jour mais en 9 minutes

La fiche technique étant faite, parlons rapidement du principe de base du jeu. Dans Time of Empires vous allez gérer la naissance et le développement de votre civilisation au travers 3 âges.


Particularité du jeu, les âges sont minutés, via une application, par une bande son de 9 minutes. Et pour faire une action, vous devrez placer des ouvriers représentés par un sablier de 30 secondes. Vous aurez donc un maximum de 18 actions par âge. Si vous n’aimez pas les applications lors d’une soirée jeu, vous pouvez télécharger les fichiers sur le site de Pearl Games.

Les actions sont assez classiques comme produire des “idées” ou de la brique, tenter de recruter des leaders pour profiter de leurs avantages, réclamer des merveilles pour maximiser son score, construire des bâtiments, se déplacer, agrandir sa population, etc. 

Pas le temps pour les regrets

Chaque action demande un coût en temps dans une partie minutée, c’est assez déconcertant au premier abord. On sait pas ce qu’on doit faire pour optimiser ses coups, le moniteur est une pression supplémentaire non négligeable mais Pearl Games a eu la bonne idée d’ajouter un mode initiation qui revient à faire du tour par tour, vous pouvez garder ce mode pour un âge ou toute la partie à votre convenance. 

On a joué toute notre première partie avec ce mode, il permet de vraiment prendre en main facilement le jeu et d’appréhender les mécaniques et la logique du jeu. 

Passé cette première partie d’initiation, on est reparti de plus belle avec les sabliers et la bande son, et quel plaisir ! Le jeu est rythmé, pas de temps morts, on pose son sablier, on fait l’action, le temps de déplacer tokens et jetons on est quasiment sur la fin du sable, on se dépêche de faire une autre action pour maximiser le temps alloué tout en gardant un œil sur les actions des adversaires pour ne pas se faire prendre les objectifs de score. 

Concentration over 9000 ! 

Les jeux de développement sont en général lents, posés et réfléchis avec des temps d’attente entre les tours le temps que chacun ait calculé jusqu’à 25 tours à l’avance les conséquences de ses choix (Vous en connaissez vous aussi ?). Avec Time of Empires, c’est tout l’inverse, le temps est une ressource précieuse et elle vous file entre les doigts comme les grains dans le sablier. Cette gestion du temps n’est pas un cache misère de mécaniques pauvres. C’est une contrainte à prendre en compte dans votre développement. Les parties sont intenses grâce à cette pression temporelle !

L’acquisition de technologie, la construction de bâtiments, le recrutement de leaders est très bien gérée et reste qualitative même en mode initiation sans le minuteur. 

Si on peut jouer entièrement avec ce mode, il enlève vraiment le sel de Time of Empires, si vous êtes adepte des longues phases de réflexion avant de jouer, le jeu n’est peut être pas fait pour vous. 

Du matos intemporel

J’aime beaucoup les sabliers en règle générale, je ne sais pas pourquoi mais c’est un objet que j’affectionne. Avec Time of Empires on me régale ! Petite astuce d’édition très intelligente, les sabliers ne sont pas attribués à une couleur de joueur, vous pouvez mixer les sabliers pour arriver à une équité. Bien joué.

Autre aspect très agréable du jeu, l’iconographie est claire et merci d’avoir fait des choses lisibles et simples ! Dès qu’on met un facteur temporel, avec la pression on a besoin d’avoir des informations lisibles rapidement et surtout claires ! 

Un vrai présent ? 

Time of Empires est un jeu de type 4X qui a fait le pari de rajouter une contrainte de temps réel. Chaque manche dure 9 minutes, représentée par une bande sonore via une application ou sur le site de Pearl Games, et vos ouvriers seront 2 sabliers que vous devrez placer au mieux pour faire grandir votre civilisation tout en exploitant les temps morts de 30s à chaque nouvelle action. C’est court mais assez long pour réaliser son action complète tout en jetant un œil aux adversaires pour voir où ils en sont. 

Porté par du matériel de qualité et très lisible en partie, Time of Empires va vous faire chauffer les neurones pour maximiser production, construction, extension et conquête. Le jeu réussit à nous mettre au cœur de l’action dès les premières secondes sans jamais perdre de sa profondeur. Si vous en avez marre des soirées où vos adversaires passent trop de temps à réfléchir à leurs prochains coups, Time of Empires est LA solution pour retrouver du dynamisme autour de la table sans tomber dans le jeu tout public. 

PS : Au moment de la rédaction de cet article, on ne savait pas encore que c’était le dernier jeu de Pearl Games, depuis l’éditeur a annoncé sa fermeture, on souhaite le meilleur aux équipes de Pearl Games et qu’ils retrouvent rapidement les moyens de nous donner des jeux de qualité. A bientôt !

La Récap de la Rédac 

Nombre de joueurs 2 à 4 joueurs
Age conseillé Conseillé à partir de 12 ans
Durée d’une partie Environ 45 minutes
Auteurs
Pierre Voye, David Simiand
Illustrateurs  Gael Lannurien, Billy’s World
Éditeur Pearl Games
Prix : environ 80€ Philibert Playin
Mille et un jeux Ludum

Les liens présents dans le tableau récap sont affiliés chez  Philibert.netPlayinLudum et Mille et un jeux . En passant par eux pour vos achats, vous pourrez soutenir le site, en nous permettant d’acheter de nouveaux jeux. Merci à ceux qui le feront !

Younz
Younz
Trentenaire que l'ennui et l'insomnie ont emmené beaucoup trop loin dans les internets du web... J'y ai vu des choses et pour votre plus grand plaisir, je vous en ramène les petites pépites que la moralité et la légalité me permettent! Passionné de jeux vidéo, j'ai passé mon adolescence sur émulateur à jouer à tous les titres qui m'avaient fait envie sans que je puisse y toucher. Depuis j'ai un salaire et une maladie (bientôt reconnue, du moins j'espère...) qui me permet d'acheter tous les jeux vidéo qui me font envie sauf que j'ai plus le temps de les faire... Vous me retrouver ici pour vous parler de mes (trop) nombreuses passions !

1 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

LES PLUS POPULAIRES

Les outils pour pratiquer le jeu de rôle à distance

2
Salut les Rôlistes ! On va parler aujourd’hui de jeu de rôle “papier”. On s’est découverts une passion pour le sujet avec les copains...