Salut les Chamans! Aujourd’hui on vous parle de Konja. Ce jeu de Simon Mc Gregor et illustré par Rob Van Zyl vous propose de rentrer la peau de sorciers car à la différence de la météo qui laisse croire qu’on est dans l’épisode biblique du Déluge, dans Konja il ne tombe pas une goutte et vous allez devoir régler ça.

Konja est un jeu de duel dans lequel les deux joueurs, à partir de 10 ans, s’affronteront pendant 30 à 60 minutes. Il est édité en France par Pixie Games.

Entrez dans l’univers de Konja!

L’histoire de Konja est simple, mais servira à introduire les différentes mécaniques du jeu. “Les terres sont desséchées. Convoqués par le vieux Roi, les sorciers chamans barbus doivent invoquer une tempête extraordinaire. C’est le temps de la pluie Juju Dice.”

Le but du jeu sera donc de collecter 21 points, symbolisés par des nuages de différentes valeurs. N’étant que des hommes, les sorciers se voient contraints de demander l’aide des Ancêtres qui leur accorderont des bénédictions.  Les illustrations de Rob Van Zyl avec leurs traits marqués renforceront cet aspect vaudou/mystique.

Une partie de Konja se déroule en plusieurs tours successifs, durant lesquels le joueur actif aura plusieurs actions à réaliser.

Premièrement il devra demander la faveur à un Ancien de son choix. Cependant les Anciens de dispensent pas des bénédictions à tour de bras. Les divinités sont avares et jalouses, elles n’accorderont qu’une bénédiction par tour et n’accepteront de la donner qu’en leur offrant une idole. On ne pourra redemander la faveur d’un Ancien que si chacun d’entre eux a reçu son idole. chaque joueur peut recevoir une seule bénédiction par tour, afin de l’en rappeler on place une idole sur l’Ancêtre qui l’accorde. Ensuite quand tous les Ancêtres ont une idole sur eux, on les retire et on recommence.

Chaque bénédiction étant différente, Les joueurs doivent donc adapter leurs choix en fonction de la partie et des stratégies mises en place. Les bénédictions des Anciens ont toutes le même principe : un effet pour le joueur actif et un effet pour les deux joueurs.

L’Ancien aux ressources par exemple prodigue un jeton de ressource au choix au joueur actif et deux jetons d’une même ressource aux deux joueurs. Le fait que les ancêtres aient un effet sur les deux joueurs force également à affiner sa stratégie. Vous allez voir qu’il y a tout un tas de petits paramètres à prendre en compte et d’actions possibles pour influer sur le jeu de l’autre et c’est assez intéressant.

Vient ensuite la phase des os, durant laquelle le joueur actif va devoir lancer des dés pour réaliser des combinaisons. Suivant les résultats en tirer des jetons ressource ou des nuages, symboles de points de victoire. Petite subtilité que j’apprécie beaucoup, le deuxième joueur n’est pas totalement passif pendant le tour de son adversaire, il à la possibilité d’attaquer le résultat de dés avec deux dés rouges, pour remplacer des dés, et ainsi perturber les résultats et éventuellement la victoire.

Dans cet univers de magie les Chamans que vous incarnez pourront influer sur la réalité avec des nombreux artefacts aux pouvoirs incroyables : les Reliques. Elles permettent entre autre d’ajouter des dés à votre lancé, d’en garder certains et de relancer les autres moyennant quelques ressources…

Autre aspect de Konja qui ne m’a pas laissé insensible : sa direction artistique. J’aime quand un jeu est cohérent de A à Z, entre le thème, les mécaniques, les illustrations et le matériel. Je n’ai pas été déçu avec Konja. Les illustrations rendent vraiment hommage au jeu et à son thème. Ces sorciers, Anciens et objets magiques sont représentés avec des traits très simples, anguleux et extrêmement marqués. On est en plein dans l’imagerie vaudou, un vrai régal.

Pour rajouter à l’aspect mystique, les cartes et tuiles ne comportent pas de texte autre que leurs noms. Vous aurez des reliques nommées At!, Oodoo et des sorts baptisés Xango! ou Chaac!… Leurs effets sont décrits via des symboles très compréhensibles, donc tout le jeu se fait sans texte! (Il y a quand même un petit descriptif de toutes les cartes dans la boîte).

Notre avis sur le jeu :

Konja propose un solide jeu de stratégie, parfait à deux, dans lequel le hasard et la chance ont tout de même leur mot à dire, mais peuvent être influencés. Les mauvais sorts et les coups sont la base d’une partie réussie! Il faut gérer subtilement les gains et dépenses de ressources, le choix des Anciens et le moment auquel on décide de demander leurs bénédictions pour réussir à collecter les 21 point nécessaires à la victoire. Dans ce jeu tout sera question de timing, d’anticipation et d’opportunités! Si le but du jeu est de faire venir la pluie, seul le chaman le plus puissant, ou le plus fourbe, pourra gagner la gloire émanant de ce miracle ! Car il existe bien plus de façon d’empêcher l’adversaire de parvenir à ce but. Que ce soit en modifiant ses lancés de dés, en le privant de certaines ressources, en lui faisant baisser ses points de victoire et bien d’autres que nous vous laisserons découvrir.
Les parties s’enchaînent et l’intérêt ne s’émousse pas, la rejouabilité est infinie entre les lancés de dés et les cartes reliques et sorts, vous n’aurez jamais deux parties semblables.

Récap de la rédac

Nombre de joueurs 2 joueurs
Durée d’une partie 30 à 60 minutes
Éditeur Pixie Games
Prix 25€

Related Post

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.