Château AventureSalut les aventuriers, aujourd’hui article un peu différent car on va vous parler d’une “démo” de jeu de société prévu pour le mois de mars : Château Aventure.

Si vous ne connaissez pas le principe du print and play, le voici expliqué rapidement : Le print and play, voulant dire “imprime et joue” en bon français, porte bien son nom : c’est un exemplaire du jeu, plus ou moins complet, fourni par l’éditeur pour que vous puissiez l’imprimer et ainsi jouer pour vous rendre compte des mécaniques et des illustrations.

Les mécaniques de Château Aventure, qu’elles sont-elles ?
Pour les joueurs de point’n’clic ça va être très clair très rapidement, que vous soyez joueur de Telltales ou des Lucas Art, vous allez vous y retrouver très vite !

Dans ce jeu de société, les joueurs incarneront un personnage et devront prendre des décisions pour le faire avancer pendant qu’un joueur incarnera l’Ordinateur fournira les réponses et déroulera l’aventure selon les interactions des joueurs.

Je m’explique :
Le joueur Ordinateur présente le contexte dans lequel est le héros :
_ “Vous êtes dans une cellule fermée à clé, un squelette habillé d’un ancien prisonnier se trouve au sol, vous apercevez les clés sur une table hors de porté”
Les joueurs vous soumettront des “commandes” à base d’un verbe + un nom, par exemple : _ “Fouiller squelette”
L’Ordinateur trouvera sur sa fiche d’aventure, les réponses découlant de ces commandes, toujours par exemple :
_ “Vous trouvez du fil et un hameçon dans les poches du squelettes, quand vous prenez le fil, l’hameçon se prend dans le caleçon du malheureux, faisant tomber les côtes du malheureux par terre. Vous vous retrouvez avec l’hameçon, le fil et le caleçon dans votre inventaire”
(Soyez tolérant, je ne suis pas auteur de jeu de société !)
_ Joueurs : “Ramasser les côtes”.
_ Ordinateur : “Vous avez les côtes de squelettes dans votre inventaire”.
_ Joueurs : “Combiner caleçon et côtes”.
_ Ordinateur : “Vous réussissez à créer un lance pierre avec le caleçon et les côtes”.
_ Joueurs : “Combiner lance pierre, fil et hameçon”.
_ Ordinateur : “Vous êtes prêt à projeter l’hameçon à plusieurs mètres et à le ramener”.
_ Joueurs : “Tirer sur les clés”.
_ Ordinateur : “Vous arrivez à accrocher les clés avec votre hameçon et à les ramener. Vous avez les clés dans votre inventaire”.
_ Joueurs : “Ouvrir la cellule”.
_ Ordinateur : “La cellule s’ouvre, vous êtes libres”.

Alors je vous rassure, le print’n’play est écrit par quelqu’un de beaucoup plus talentueux que moi et se passe dans une ambiance de pirates, à Port aux Singes !

C’est un espèce de jeu de rôle light où tout le monde peut profiter facilement d’une aventure relativement courte tout en se prenant au jeu. Cette première histoire, bien que très courte nous à laissé un très bon ressenti.

Petit point très sympa, votre personnage peut prendre les mauvaises décisions et mourir, dans ce cas il faudra tout recommencer, à moins que comme dans tout jeu d’ordinateur vous ayez pensé à sauvegarder !

Pour ce qui est du jeu, qui doit sortir le 23 février chez Iello et aura pour auteurs Antoine Bauza, Ludovic Maublanc, Corentin Lebrat et bien d’autres. Pour un total de 12 scénarii et un prix annoncé à 25€.

Chateau Adventure

Nous vous tiendrons bien sûr au courant dès que nous en saurons plus sur le contenu de ce nouveau jeu qui devrait réveiller la fibre nostalgique des joueurs de Monkey’s Island ! <3

 

Related Post

PARTAGER
Article précédentBrigantin débarque sur Ulule le 22 janvier !
Article suivant[Test] 7 Wonders Duel, C’est l’heure du Dududuel !
Trentenaire que l'ennui et l'insomnie ont emmené beaucoup trop loin dans les internets du web... J'y ai vu des choses et pour votre plus grand plaisir, je vous en ramène les petites pépites que la moralité et la légalité me permettent! Passionné de jeux vidéo, j'ai passé mon adolescence sur émulateur à jouer à tous les titres qui m'avaient fait envie sans que je puisse y toucher. Depuis j'ai un salaire et une maladie (bientôt reconnue, du moins j'espère...) qui me permet d'acheter tous les jeux vidéo qui me font envie sauf que j'ai plus le temps de les faire... Vous me retrouver ici pour vous parler de mes (trop) nombreuses passions !

Laisser un commentaire