Salut les Mercenaires! En cette fin d’année à l’actualité chargée, on part se changer les idées loin dans les étoiles avec Star Saga. Edité par Mantic Games et distribué par Victoria Games, Star saga propose aux joueurs (de 1 à 5) de partir dans une aventure spatiale et futuriste pour des parties autour d’une heure par scénario qui peuvent s’enchaîner en campagne. Le jeu est issu d’une campagne Kickstarter ayant levé plus de 400 000 dollars et est actuellement disponible en version retail.

Si vous nous lisez régulièrement, vous aurez surement remarqué que nous avons un petit faible pour les jeux de figurines, les jeux scénarisés, la coop et le thème science fiction… Star Saga combine tous ces éléments, sur le papier il a tout pour nous plaire, voyons en détails ce que nous en avons pensé.

Star Saga est un jeu d’aventures scénarisé dans lequel vous dirigez une équipe de mercenaires à la solde de Blaine un personnage borderline mais dont les talents ont attiré l’attention d’un mystérieux personnage. Bien que Blaine ait une réputation de criminel, il reçoit un appel lui demandant de se rendre sur la planète Eiras, dans un complexe scientifique pour mettre la main sur des recherches en virologie et exfiltrer un agent double sur place.

Avec des recherches secrètes en virologie, on se doute aisément que tout n’a pas tourné comme c’était prévu et qu’il va falloir faire face à une résistance quelque peu particulière 😉

Qu’est ce qu’il y a dans les soutes?

Au niveau du matériel, la boîte de base est bien remplie! Quatre planches de punchs avec des tuiles de jeu de taille variables, allant du petit couloir à la grande salle assez balèze, mais également bon nombre de tokens divers et des réglettes de tir.

Quelques unes des tuilles terrain
Des cartes Mercenaire

Un bon paquet de cartes en trois formats : taille mini , de mêmes dimensions que celles de Star Wars Assaut sur l’Empire, pour les cartes Butin, Objet et Compétence. Format type Keyforge pour le paquet du Nexus et les cartes Sbires entre autres et un grand format pour les cartes Mercenaires et Boss. S’il fallait être pointilleux et relever un détail sur ces cartes ce serait peut être le manque de finition toilée qui impose un sleevage, si vous voulez conserver le brillant des cartes tout au long de vos aventures.

Deux livrets sont présents dans la boîte, ils renferment les règles et les différents scénarios de jeu ainsi que pas mal d’infos et d’illustrations sur le lore de Star Saga.

Les dés pour résoudre les combats

Passons aux éléments plastique du jeu, ce qui constitue une grosse partie du contenu de la boîte. On a un set de 10 dés, gravés aux symboles du jeu, donc pas de souci de durabilité avec eux, c’est au top. On a ensuite une grosse pochette d’éléments de décor en plastique : des portes, des terminaux informatiques, des caisses et même des tables et des bancs qui viendront agrémenter le plateau de jeu durant vos missions.

Des éléments de décor détaillés

Mais le gros du matériel sont les figurines. 35 figurines alliées ou antagonistes viendront peupler les zones de jeu pendant vos aventures. Les poses sont dynamiques, elles regorgent de détails et sont dans l’ensemble bien finies. Sur certaines il reste quelques petites lignes de modelage et traces d’injection mais rien de méchant ni d’irréparable avec un petit coup de grattage au cutter.

En route mauvaise troupe!

Les antagonistes du Nexus

Star Saga peut être joué en solo, en coopération ou bien en confrontation de manière asymétrique. Dans le cas du mode solo, le jeu gérera tout seul le camp du Nexus avec un système de pioche, pareil pour le mode coop. Mais le jeu peut également être pratiqué avec un joueur incarnant le Nexus et s’opposant aux autres. Comme pour ASE, c’est le joueur ayant en charge le contrôle du Nexus qui détiendra le livret de missions avec les mises en place et le déroulé de chaque mission. Dans le cas du mode coop ou solo, évidemment il est recommandé de ne pas lire tout le détail des missions avant de jouer pour ne pas se divulgâcher les surprises. On a bien aimé la flexibilité proposée par le jeu, pouvoir adapter les parties en fonction du nombre de joueurs et avoir la possibilité de se lancer seul à l’aventure est un plus!

Une mécanique fine

Les règles du jeu sont présentées en illustration de la toute première mission de jeu. Les joueurs sont invités à faire la mise en place de la mission tutorielle et à découvrir les règles en jeu. J’avoue apprécier ce genre d’apprentissage qui met tout de suite dans le bain. Tout le monde prend part aux règles en même temps, et en jouant on assimile mieux les mécanismes.

La mise en place de la première mission

Les règles sont assez classiques pour les joueurs de jeux d’aventures comme Star Wars Assaut sur l’Empire, mais avec quand même quelques petites subtilités supplémentaires qui ajoutent un peu de stratégie. On a un déplacement case par case, des actions de combat au corps a corps ou à distance selon l’équipement des héros, des interactions avec les portes ou d’autres objets… Des mécaniques connues et efficaces.

En revanche, Star Saga introduit la notion d’orientation des figurines. Les trois cases devant et les deux cases sur les côtés de la figurine constituent l’arc avant et les trois cases derrière son arc arrière. Ceci est valable pour les figurines allées mais également pour les antagonistes du Nexus. Cette orientation influe pour les déplacement car si jamais une figurine entre dans l’arc avant d’une autre, son déplacement est immédiatement stoppé et son choix d’actions possibles réduit.

Les Mercenaires disposent d’un nombre de tours déterminé pour leur phase d’action, souvent 4 tours. ils s’organisent comme ils le souhaitent pour ces tours et, s’ils sont moins nombreux que le nombre de tours proposés, certains personnages joueront plusieurs fois. A contrario, s’ils sont plus nombreux que le nombre de tours, des joueurs peuvent ne pas agir ce tour ci.

C’est ensuite au Nexus de jouer, soit incarné par un joueur physique, soit géré par le jeu au moyen de pioche et résolutions d’effets dans un deck de cartes spécifiques. Le nexus fera apparaître des ennemis, les déplacera et mettra à mal l’équipe de Mercenaires

les gabarits de tir

Les combats sont gérés à l’aide de dés et de réglettes pour mesurer la portée. L’aléatoire est moins présent que dans Assaut sur l’Empire car on sait avant de lancer l’attaque si elle portera ou non. Les dégâts sont attribués après un lancé de dés, pareil pour la défense.

Les éléments de décors sont également importants en combat. Un placement derrière un élément peut bloquer une ligne de vue ou s’il s’agit d’un petit obstacle le joueur défenseur bénéficiera d’un bonus sur son jet de défense.

La campagne de l’espace

On se gardera bien de vous dévoiler les tenants et aboutissants de tous les scénarios afin de vous laisser la surprise, mais on a beaucoup apprécié la narration et l’évolution des missions tout au long des quarante pages du livret et des heures de jeu qui vont avec. L’intensité et l’action montent crescendo pour arriver sur un final des plus intéressants!

En cours de campagne, les mercenaires gagneront des points de victoire qu’ils pourront échanger contre des crédits et de l’équipement. De la même manière, les héros gagneront des niveaux et de nouvelles compétences. C’est plaisant de voir son équipe évoluer au fil de l’aventure et se stuffer pour affronter des ennemis sans cesse grandissants en nombre et en puissance.

La direction artistique du jeu est, à mon goût, une réussite. Les plateaux de jeux sont relativement classiques mais bien illustrés cela dit. Pareil pour le mobilier plastique 3D, les portes et terminaux sont des éléments qui n’ont rien de vraiment original dans le design en revanche leur présence apporte un énorme plus pour l’immersion.
On le voit dans les nombreux artworks présents dans les livrets et sur la boîte, l’univers de Star Saga est coloré et les figurines sont détaillées. Plusieurs d’entre elles sont très dynamiques, on  a des soldats en pleine course, celle de l’unité X-02-A a des tentacules dépliés, l’aspect scénique en jeu est vraiment bon.  La qualité du matériel rend honneur au jeu.

Pour peu que vous ayez du talent en peinture l’ensemble promet d’être très beau.

Ce qu’on peut obtenir avec de belles figurines et du talent

 

Vers l’infini, et au delà!

Star Saga propose une aventure scénarisée bien ficelée dans un univers de science fiction complet. Il propose un challenge intéressant en introduisant des mécaniques et des retournements de situation qui vous tiendront en haleine tout au long de votre campagne.

Sachant mêler coopération, confrontation et mode solo, Star Saga est adapté à tout type de joueurs, vous pourrez toujours lancer une partie, quelque que soit la situation. Assez bien équilibrés, les différents modes proposent de la difficulté mais aussi des sensations de victoire qui leurs sont propres. L’un des gros atouts de Star Saga est la profusion de matériel 3D qui permet de se plonger véritablement dans l’ambiance du scénario, une table aura toujours son importance comme abris de fortune. On utilise les décors comme un nouveau élément tactique. Sa position et la vôtre sont plus que primordiales, faites attention aux attaques dans le dos qui sont dévastatrices !

La Récap de la Rédac

Nombre de joueurs de 1 à 5 joueurs
Durée d’une partie entre 30 et 90 minutes par mission
Editeur Mantic Games
Prix 80 €

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.