Salut les Commodores ! Après avoir régné sur l’Antiquité dans 7 Wonders, sur votre fief dans Carcassonne, vous avez envie de grands espaces et de dominer une flotte galactique? Space Base vous propose d’essayer. Dans Space Base, vous pourrez gérer et développer une flotte de vaisseaux spatiaux pour imposer votre grandeur. Ce jeu de dés de John D Clair pour 2 à 5 joueurs est édité par AEG et Edge.

Avec quoi construire sa flotte?

En lisant “jeu de dés” sur la boîte, je m’attendais à une ribambelle de dés à jeter ou à combiner et bien non. Space Base n’en contient que deux, mais en revanche une belle quantité de cartes, au format original. Les plateaux personnels sont en carton bien épais et de belle taille, on a une zone de jeu personnelle confortable pour jouer. C’est à peu près tout pour le matériel. Il y a également les petits cubes translucides, comme dans Pandemic Legacy qui servent de marqueurs, je les aime toujours autant.

Tout est rangé dans un thermoformage bien pensé. Les cartes restent à peu près en place, même une fois le jeu rangé à la verticale.

Parés au déploiement?

La mise en place est simple et rapide. Chaque joueur se muni d’un plateau personnel représentant sa base et d’un set de vaisseaux standards (identiques pour tous les joueurs) et les installe. La base est divisée en 12 secteurs dans lesquels vous placerez vos vaisseaux. Leur secteur d’amarrage d’un appareil est indiqué en haut à droite de sa carte. Pour le début de partie vous aurez donc un vaisseau dans chacun des secteurs de la base, comme vos concurrents. 

Au centre de l’aire de jeu, on dispose les cartes Vaisseaux en trois piles distinctes selon leurs niveaux et on crée 3 rivières de 6 cartes, comme on peut le faire dans Splendor ou Gizmos. Ils pourront être achetés au cour de la partie et on complète la ligne à chaque fois qu’un vaisseau la quitte.

Voilà, la mise en place est terminée, on tout le monde est prêt à se lancer dans la course au développement de sa flotte. Car oui, le but du jeu est de rassembler le premier 40 points de victoire, ce qui déclenchera la fin de partie.

Miniville dans l’espace ?

Les tours sont rapides et simples. Le joueur actif lance les deux dés, à partir de leurs résultats il a deux solutions. Activer les vaisseaux correspondant aux secteurs dont les numéros sont indiqués par chacun des dés ou le secteur désigné par la somme des deux.

Lorsqu’on active le vaisseau présent sur un secteur en étant joueur actif, on résout l’effet indiqué dans le cartouche. Ça peut aller du gain d’argent à l’acquisition de vaisseaux en passant par le gain de revenu (c’est différent de la monnaie du jeu, on y revient juste après). Certains vaisseaux peuvent être chargés pour déclencher un effet plus puissant aux tours suivants comme choisir les faces de ses dés au lieu de les lancer! Ce qui est vraiment pratique pour créer et maîtriser une stratégie.

Ensuite, avec l’argent gagné (et/ou économisé) durant les tours précédents vous aurez l’occasion d’acquérir un vaisseau depuis la zone centrale en en payant son coût. Petite subtilité, lorsque vous achetez un appareil, tout votre capital est dépensé. Si vous possédez 14 crédits et que le vaisseau que vous convoitez coûte 9 crédits, les 5 crédits excédents sont perdus. Votre curseur revient sur 0. C’est assez déstabilisant au début.

Le vaisseau que vous venez d’acquérir viendra se placer sur le secteur correspondant de votre base et l’appareil qui y était stationné sera déployé. Il est alors retourné et placé sous votre plateau personnel en laissant dépasser son extrémité qui contient également un cartouche. En ce qui concerne le déploiement, c’est pratique visuellement, pour mettre le premier vaisseau ça se passe assez bien en général (ça coince quand même parfois). Mais par contre pour mettre la deuxième carte déployée d’un secteur, c’est plus compliqué. On peine à attraper la première carte pour passer la seconde dessous sans tout décaler ou déplacer.

Ensuite on réapprovisionne la base, c’est à dire que l’on remet le curseur Crédits sur la même valeur que celle indiquée par le curseur sur la piste de Revenus, ce qui déterminera votre budget de départ pour les tours suivants.

Mais Space Base a une originalité. Lors des tours, aucun joueur n’est spectateur. Lorsque l’on n’est pas le joueur actif, on va avoir la possibilité d’utiliser les ressources de ses vaisseaux déployés, en suivant les mêmes règles que le joueur actif.

C’est une mécanique qui m’a beaucoup plu. On développe une stratégie sur deux fronts et on n’est jamais sans rien faire. Que l’on soit le joueur actif ou non, on récolte les fruits de sa flotte. Il est important de penser l’acquisition de ses vaisseaux en fonction du bonus qu’il apportent en tant que joueur actif mais également aux bénéfices reçus durant le tour des autres joueurs.

Couleurs tombées du ciel

En ce qui concerne la direction artistique de Space Base, elle me plait beaucoup. Les visuels sont très colorés et rappellent ceux des certaines séries animées comme Final Space ou encore Space Dandy.
Les cartes sont illustrées avec de nombreux vaisseaux différents, bien que ca n’ait pas réellement d’impact en jeu, on apprécie la diversité des illustration.
Sur les éléments de gameplay purs, les icônes des cartes sont vites assimilés. Les parties sont fluides, durant la première on s’est pas mal référés aux sections d’aides du livret de règles mais le temps passe vite du fait de la permanente activité des joueurs.
Petit reproche en ce qui concerne les dés : le “1” des dés à six faces est remplacé par l’icône de fusée des points de victoires. C’est joli, sauf qu’en jeu ça n’a aucun lien avec les points de victoire, et aucune utilité en jeu, donc ça a entraîné quelques confusions par moment parmi certains des joueurs.

Conclusion

Space Base est un jeu de dés dans lequel les participants devront développer leur base et leur flotte stellaire. La particularité du titre est que les joueurs ne sont jamais passifs. Le joueur actif récolte les produits de sa flotte à quais, alors que dans le même temps les autres joueurs récoltent ceux de leur flotte déployée.

Un marché d’achat est installé au centre de la table, dans lequel les joueurs viendront chercher leurs nouveaux appareils qui viendront s’amarrer à leurs bases. La course aux 40 points de victoire est lancée! A vos bases Commodores!

La Récap de la Rédac

Nombre de joueurs de 2 à 5 commodores
Durée d’une partie environ 45 minutes
Editeur AEG & Edge
Prix 40 €

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.