Salut les mineurs ! S’il est bien connu que “Hey ho hey ho, on rentre du boulot” il est bien moins connu que les nains ne sont pas toujours en train de travailler main dans la main, dans la joie et la bonne humeur. Certains sont plutôt en train de se mettre des coups de pioche dans le dos. On était déjà prévenus avec Saboteur, Saboteur 2 et Saboteur le duel mais aujourd’hui on va essayer de faire confiance aux nains avec Saboteur La Grande Aventure.

Dernier jeu de la gamme Saboteur chez Gigamic (Bonk, Galèrapagos, Mad Trip), on retrouve ici la base des autres jeux : des nains, des trésors et de la trahison !

Quoi de neuf chez les 7 nains ?

Je n’ai joué qu’a la première version de Saboteur, je ne pourrais pas vous faire le comparatif avec Saboteur 2 et Saboteur le Duel mais le jeu est assez parlant par lui même pour être compris par tous même ceux n’ayant jamais posé la main sur une pioche.

Dans le premier opus, vous deviez creuser des galeries jusqu’à tomber sur le bon filon et ainsi vous partager l’or, seulement, une équipe de Saboteurs était dans vos rangs et vous mettait des bâtons dans les roues pour vous faire échouer jusqu’à épuisement de la pioche.

Dans Saboteur – La Grande Aventure, on voit les choses en grand ! D’un jeu de cartes format voyage on passe à une belle boîte avec un gros plateau et encore plus de cartes !

Le jeu peut être vu comme une préquelle à Saboteur. Les nains n’ont pas encore atteint la mine, deux clans s’affrontent pour y arriver le premier et récupérer les richesses présentes. Chaque clan tendra des pièges et des embûches à l’autre clan pour l’empêcher d’atteindre son but.

La traîtrise, ce beau Passe-Temps

Enfin chaque clan… Quelques membres en tout cas… Contrairement à Saboteur ou deux équipes s’affrontaient, dans Saboteur – La Grande aventure, 3 équipes s’affrontent :

  • Les nains loyaux à leur clan,
  • Les nains loyaux au clan adverse, des traîtres,
  • Les nains loyaux qu’à eux même.

Si vous connaissez le clan d’un nain, vous ne connaissez pas son vrai rôle. Vous ne pourrez pas accorder votre confiance à ceux portant vos couleurs.

  • Les nains loyaux travaillent ensemble et se partagent le butin,
  • Les nains traîtres partagent le butin avec le clan adverse,
  • Les nains loyaux qu’à eux même ne partagent pas le butin et gardent tout pour eux.

Sachant que les rôles sont redéfinis à chaque manche, l’ennemi du tour précédent pourra devenir l’allié du tour présent… Ou pas… Arriverez-vous à faire confiance aux bons nains et à pardonner les traîtrises passées?

N’est pas Passe-Partout qui veut…

Tout comme dans le premier Saboteur, vous devrez accéder aux richesses avant de pouvoir les partager (ou non). De la même manière que vous creusiez des galeries dans les mines, vous allez devoir tracer un chemin dans la forêt via des cartes remises en début de partie.

Ces cartes peuvent être de 3 sortes :

  • Un chemin, simplement pour vous faire avancer ou faire avancer votre équipe, qui doivent être reliés pour être valides
  • Des actions qui correspondent à des pièges ou des pouvoirs spéciaux permettant de découvrir l’identité des autres joueurs ou d’une mine pour y connaître les ressources et enfin des outils permettant de passer les pièges

Les chemins reprennent les conditions de placement des galeries, les pièges quant à eux sont placés entre deux cartes de chemin.

La répartition en 3 équipes des joueurs évite un acharnement sur un ou deux joueurs, on joue plus subtilement qu’au Saboteur, car si on est sûr d’avoir reconnu un traître, on ne peut jamais être sûr de ceux qui vous aident à lui barrer le chemin, ils peuvent jouer pour eux. Méfiez-vous des nains trop sympathiques, c’est généralement louche…

On ne cible plus un joueur quand on lance un piège mais on le place sur le plateau, rendant les stratégies moins offensives sur une personne mais également plus subtiles. C’est une évolution du jeu qu’on apprécie grandement. L’acharnement sur un joueur pouvait être assez violent et l’expérience de jeu pouvait en pâtir.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Faut pas se miner !

Si dans Saboteur, premier du nom, vous aviez le risque de tomber sur une veine de cailloux plutôt que d’or, dans La Grande Aventure, vous retrouverez ce principe avec les 4 mines placées aléatoirement en début de manche.

Seules 3 vous apporteront richesses et points, la quatrième vous fera rencontrer le charmant dragon, qui en plus de vous priver de richesses, vous fera perdre 2 points.

Les richesses d’ailleurs, au nombre de 3 : Fer, Or et Pierres précieuses donnent des points plus ou moins importants. Il faudra cibler les bonnes mines pour tenter de rafler la victoire.

Les ressources étant limitées selon le nombre de joueurs, vous n’avez pas le luxe d’explorer chaque mine, il faudra choisir et espérer tomber sur la bonne mine. Mais les manches sont rapides et si vous n’avez pas de chance à une, vous en aurez plus à la suivante ou votre clan aura eu le temps de récupérer assez de ressources pour en partager avec tous. Faut-il encore que vous soyez un nain loyal… ^^

Au final ?

Saboteur la Grande Aventure est un jeu qui complète parfaitement la gamme Saboteur. Avec du matériel plus complet mais forcément plus imposant, on oublie tout de suite la possibilité d’en faire un jeu de voyage. Cette version jeu de plateau conviendra pour vos soirées entre amis pleines de trahisons. La présence d’une nouvelle équipe jouant en solo accroît les possibilités de trahisons et de retournement de situations. Si vous aviez déjà du mal à faire confiance, ce n’est pas avec ce jeu que vous allez améliorer vos compétences sociales. Nous vous conseillons tout naturellement d’y jouer à plus de 5, en dessous, bien que parfaitement jouable, le jeu perd un peu de sa saveur, on devine beaucoup plus facilement qui joue pour qui. Passé 5 joueurs, le jeu est un festival de coups bas et de trahisons qui ravira toute la tablée. Le plateau se construisant à chaque manche avec une nouvelle répartition des rôles, le jeu trouvera une énorme rejouabilité. Reprenant parfaitement l’esprit original de Saboteur et l’agrémentant de nouvelles mécaniques, La Grande Aventure est un renouveau qui plaira à tous les fans de la gamme mais aussi à ceux ne connaissant pas du tout cette dernière.

Récap de la rédac

Nombre de joueurs 3 à 9 joueurs, préférez y jouer à plus de 5
Durée d’une partie Les manches font 10 à 15 minutes, vous faites autant de manches que vous le souhaitez 😀
Éditeur Gigamic
Prix 30€

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.