Salut les joueurs ! Ça fait longtemps que l’on ne vous avait pas parlé d’un Kickstarter, on répare ça en vous parlant du prochain financement de Chèvre Edition : Parasite Game

C’est la p’tite bête… 

Parasite Game c’est le nouveau “jeu” d’Armand Texier et Léo Blandin, si le second est connu de nos lecteurs avec Dans les Cordes et Saline, le premier n’était pas encore apparu dans nos pages. Il est auteur et illustrateur et a déjà fait ses armes chez Cosmo Duck avec Undercover Turbo Duck

Vous l’aurez sûrement remarqué, j’ai mis jeu entre guillemets, pour une raison simple : Parasite Game n’est pas un jeu en soi mais plutôt une sorte d’ “extension universelle”. Je sens les sourcils se lever au travers des écrans, je vous rassure, j’étais comme vous quand on m’a présenté le projet et j’étais même plutôt récalcitrant jusqu’à peu. 

Kécécé ? 

Parasite Game est un jeu de cartes composés de 54 cartes qui viendront parasiter (d’où le nom) vos autres jeux. 

J’ai eu peur quand on m’a annoncé ce principe d’un ajout de règles trop invasives qui viendraient perturber la subtile mécanique des jeux peaufinée par les auteurs. J’étais assez réfractaire pensant que l’extension allait mettre un bazar sans nom dans mes jeux préférés. 

Ayant pu voir le contenu des 54 cartes, finalement cette ingérence est beaucoup plus légère que prévue et m’a fait changer d’avis. Mais commençons par le début

Plantons le décors 

Parasite Game a une histoire que voici : 

“1975 : en pleine Guerre Froide, cette crise historique des approvisionnements en sucre du monde ludique, des scientifiques déjantés décidèrent de créer une aberration complète.
Un projet effrayant qu’aucun ludiste (à part certains esprits tordus) n’aurait pu imaginer :
Un jeu qui viendrait s’incruster dans les autres jeux…
Mais pas juste taper l’incruste dans UN jeu, non…
Dans TOUS les jeux (ou presque).
Après plusieurs expériences plus ou moins réussies, générant des hybrides monstrueux qu’on entend encore crier au loin aux alentours des laboratoires clandestins de Sibérie, ce groupe de scientifiques au budget ultra limité (ça ne restait qu’un jeu, on sait tous que les fonds alloués à ce genre de projet ne sont pas terribles) avaient enfin créé le monstre…
Enfin plus précisément : LES monstres.
Car oui, ils étaient plusieurs.
Puis ce fût le début d’un apaisement des tensions glucidiques des ludistes.
On entendit plus parler du projet.
Les scientifiques ayant participé auraient été recasés dans des laboratoires dédiés aux jeux vidéo. Les pauvres… Sombrer dans l’oubli après tant de travail.
Mais récemment, une équipe de youtubers fan d’urbex se serait aventurée dans cette région reculée. Ce qui était devenu une légende commençait à devenir une réalité :
Les Parasites existeraient vraiment…
Nous avons pris contact avec eux.
Garder cette information secrète tout ce temps fût très compliqué.
Mais voilà.
Nous avons réussi.
Cela nous a coûté cher, presque un carton entier de Tagadas.
Mais nous les avons, nous avons mis la main sur ce projet fou, cette monstruosité :
LE PROJET PARASITE GAME!”

Si l’histoire n’apporte pas grand chose au jeu, elle a le mérite de présenter tout de suite le côté loufoque du jeu. Car c’est bien là le principal intérêt du jeu, son côté “déconne”. Parasite Game n’est pas un jeu sérieux, réglé au millimètre après des milliers de parties avec des scores référencés sur excel. 

Bien au contraire Parasite Game est une extension qui va venir “agrémenter” vos jeux de petites contraintes ou de bonus. Ceux-ci pourront être ponctuels ou pour toute la partie. Il faudra bien choisir les joueurs avec qui vous sortirez cette extension. On connaît l’attachement de certains joueurs au respect des règles et on partage ce sentiment pour bon nombre de jeux. Mais on s’autorise aussi des digressions dans certains jeux plus légers.

54 monstres et moi et moi

Les monstres sont répartis en plusieurs catégories : 

  • Jeux de dés,
  • Jeux d’adresse,
  • Jeux contenant des pions/meeples,
  • Jeux de cartes,
  • Jeux de tuiles
  • Jokers qui pourront servir pour tous les jeux. 

Au début de votre partie de n’importe quelle jeu, prenons Carcassonne par exemple, vous prendrez les cartes “jeux contenant des pions/meeples” et “jeux de tuiles” ainsi que les jokers. 

Vous les mélangez tous et vous n’en piochez 1 seul. Et oui, un seul. Vous n’allez pas complètement détruire l’harmonie du jeux avec trop de cartes. 

Les Parasites peuvent être de deux types différents  : Permanent, l’effet s’applique pendant toute la partie ou Temporaire. 

Cette deuxième catégorie est celle qui m’a le plus convaincu, c’est une carte qui pourra être utilisée dans une prochaine partie par le perdant de la partie en cours. Puis confiée au perdant de cette nouvelle partie. 

Les cartes vont voyager de joueurs en jeux, il y a un petit côté Sneaky Cards qui me plait bien dans le principe. 

Les Monstrueuses Créations d’Armand Texier

C’est l’atout charme du jeu, les créatures ressemblent à des Pokemon ludiques mutants, Armand Texier a fait un travail génial sur les illustrations. En plus de leur aspect “charmant” ils ont un autre point fort : Les jeux de mots qui les accompagnent ! 

J’adore les jeux de mots un peu bancals et là je suis servi ! 😀 Je vous laisse quelques exemples assez parlant : 

Les jeux de mots sont en rapport avec les pouvoirs des cartes et les illustrations, bravo pour la performance. ^^ 

Mention spéciale pour les cartes dédiées au monde ludique : 

Vous les avez tous ? 😀

Le financement ! 

C’est sur Kickstarter que vous pourrez aider à donner vie à Parasite Games. Le jeu va diviser, Léo Blandin le sait et il assume pleinement. Cette “extension universelle” est un projet plaisir qui lui tient à cœur. Ça se sent dans l’esprit du jeu mais aussi dans les cartes qui sont là pour offrir un peu de légèreté à un monde ludique peut être trop sérieux parfois. C’est nourri de passion que le jeu vous sera livré deux mois après son financement. Parasite Game reste dans la veine des jeux de Chèvre Edition, fabriqué en France pour un bilan carbone le plus petit possible, des délais de livraison au plus court et des frais de port gratuits ! Toujours sensible aux causes environnementales et humanitaires, Parasite Game reversera 1€ à Agro Contre le Paludisme pour chaque boite achetée. 

Et le prix d’ailleurs ? 10€ ! Seulement et frais de port compris surtout ! Dès le palier des 2500€ atteints, Parasite Game sera financé mais ne vous éloignez pas trop de la page car beaucoup de surprises vont apparaître pendant la période de financement. On a eu quelques aperçus et on peut juste vous dire que vous allez être surpris ! ^^ 

Que vous soyez sensible ou non au principe de Parasite Game, jetez un œil à la page Kickstarter. On comprend tout à fait que la modification de vos jeux préférés puisse rebuter beaucoup de joueurs mais il serait dommage de passer à côté d’un projet ludique hors norme qui a le mérite d’exister et ne cherche au final qu’à apporter une touche de bonne humeur aux parties. 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.